menu
search

Petite Explication d’une Grande Complication #2 : Le Tourbillon

Inventé et breveté en 1801 par le Maître horloger français Abraham Louis Breguet (Rendons à César ce qui appartient à César, même si ce dernier n’a malheureusement jamais pu voir son invention fonctionner correctement), le tourbillon est l’une des complications horlogères les plus abouties et de par sa complexité, l’une des plus chères que l’on puisse trouver sur une montre mécanique.


Mais au fait :
« ça sert à quoi un tourbillon papa ? »


Je ne suis personnellement pas encore papa et n’ai donc pour l’instant jamais été confronté à cette question candide et pure sortant de la bouche d’un enfant de 5 ans, les yeux ébahis devant la rotation du rotor dans sa cage. Malgré cela, je pense sincèrement qu’on n’est jamais assez préparé. Croyez-moi, vous ne pouvez pas vous permettre de bégayer à cet instant crucial. En effet, de votre réponse peut dépendre, à vie, l’image que votre charmant bambin aura de son papa ainsi que son propre épanouissement. Il pourra donc à jamais vous voir comme l’homme sûr de lui que vous êtes et sur qui il pourra toujours compter, parce que son papa « c’est le meilleur ! », ou bien, après ce premier traumatisme de l’enfance lié à votre réponse évasive, développer un manque de repères qu’aura généré une non-affirmation de la présence paternelle.

Vous avez choisi ? C’est bien ce que je pensais. On se prépare ?

Soyons clairs dès le départ, un tourbillon ne sert à rien. Jusque là, ça va ? Ok on continue.

Je m’entends. Lorsque je vous dis qu’un tourbillon ne sert à rien c’est évidemment dans le sens où aujourd’hui sa fonction n’est plus vitale. De la précision de votre montre mécanique ne dépend plus ni votre vie, ni le calcul exact de la position de votre Caravelle sur la route des Indes.

BREGUET TRADITION TOURBILLON FUSÉE 7047 - Wrist

Il n’en reste pas moins que le génie de son créateur, sa fonction au sein du mouvement et la complexité qu’engendre sa réalisation, nous fait toujours autant rêver et fait toujours du tourbillon la reine des complications horlogères.


Tourbillon n.m. :
Complication horlogère qui améliore la précision d’une montre mécanique
en contrebalançant 
les effets néfastes de la gravité terrestre
sur la régularité du balancier


Vous me suivez ? J’ai fait mon maximum pour ne pas utiliser de gros mots comme « cage tournante », « isochronisme » et « mécanisme d’échappement » qui pourraient effrayer le jeune Oliver. Malgré vos qualités de transmission, il risque de ne pas maîtriser ces concepts avant son 8ème anniversaire. Il faut faire avec.

Si néanmoins cela ne lui suffit pas, tirez évidemment avantage de cette soif de connaissances. Expliquez lui le postulat suivant, de manière simple, comme quoi la marche d’une montre diffère selon la position (verticale) dans laquelle elle est observée. Le tourbillon va donc imposer une rotation par minute à l’ensemble « échappement-balancier », afin de lui faire prendre toutes les positions verticales possibles. Le résultat ? Ces différences de fonctionnement sont compensées par une moyenne de marche dite « d’équilibre ».

BREGUET CLASSIQUE TOURBILLON EXTRA PLAT AUTOMATIQUE 5377

Ces explications devraient lui suffire jusqu’à ses 13 ans. Lorsqu’il reviendra vers vous, père et modèle et remettra en cause le bien-fondé de cette explication (et il le fera, c’est une manière très naturelle d’affirmer son identité), vous apporterez alors le complément d’information suivant :

Expliquez lui, évidemment, qu’il a raison de se poser des questions sur la nature exacte de cette complication et encouragez le à réfléchir par lui-même. Il est vrai, comme se l’accordent à dire certains experts détracteurs du tourbillon, que ce dernier n’est réellement efficace qu’en position verticale. Ils défendent même la thèse selon laquelle les mouvements désordonnés du porteur de la montre au cours de la journée recrée de toute manière un effet de moyenne totalement identique.


Mais au fond :
« Est-ce véritablement important ? »


Posez-lui cette question. L’intérêt réel de cette complication est-il vraiment dans la mesure du gain de précision qu’il peut apporter à une montre mécanique ? Ou ne se cache t-il pas plutôt dans la beauté du mécanisme en lui même, dans le génie de sa conception et dans la magie qui opère lorsqu’on observe le temps qui passe à travers son prisme ?

Cela devrait calmer ses ardeurs et le faire réfléchir sainement, afin qu’il puisse continuer à développer ses qualités d’homme de science, certes, mais également d’humaniste et de poète. Il saura trouver son équilibre et devenir l’homme qu’il se rêvait déjà lorsqu’il jouait sur vos genoux, soyez-en certains.

Vous pourrez alors vous féliciter intérieurement, un sourire au coin des lèvres, de lui avoir montré le chemin. 

5 réponses à “Petite Explication d’une Grande Complication #2 : Le Tourbillon”

  1. Anonyme dit :

    Votre explication est effectivement quelque peu supérieure au « C’est étudié pour… » de Fernand Raynaud

  2. Gilberte Ronsart dit :

    Votre pédagogie au service de l’horlogerie s’avère très utile pour étudier le fonctionnement d’un tourbillon avec toutes les subtilités qui s’y rattachent. Les photos sont impeccables !

    • Jérôme dit :

      Merci Gilberte !
      Je compte sur vous pour faire l’expérience de ma théorie pédagogique avec vos petits-enfants!
      Vous m’en direz des nouvelles !
      J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less