menu
search

HYT : Architectes du temps de demain

Aujourd’hui je vous propose encore une fois de vous emmener en voyage, dans tous les sens du terme. Un voyage horloger bien entendu, restons sérieux, mais nous partons également à Cascais, sur la côte atlantique nord du Portugal, pour une étape du Championnat du Monde de course en voiliers monocoques : Le RC44. 44 pour 44 feet, la taille du monocoque. RC pour Russell Coutts, Sir Russell Coutts,  skipper Néozélandais, quintuple vainqueur de l’America’s cup, l’homme aux 15 victoires et aucune défaite sur le circuit et fondateur de l’événement.

Pourquoi ? C’est simple, parce qu’on a besoin de soleil en ce mardi pluvieux et parce que lorsqu’une marque comme HYT (The Hydro Mechanical Horologists) se rend partenaire d’un tel événement, c’est l’occasion rêvée pour découvrir les dernières nouveautés et partager un moment entre grands enfants ayant la même passion du temps.

HYT H1 AIR RC44 - Focus

Petit rappel pour ceux qui nous rejoignent en cours de route. Des montres mécaniques et de l’eau, deux éléments qui de mémoire d’homme ne sont pas fait pour s’entendre. De la création du boîtier Oyster par Rolex, aux boitiers monocoques, O-ring et autres trouvailles ayant révolutionné l’étanchéité de nos boîtiers, tout a toujours été fait, en horlogerie contemporaine, pour empêcher cet élément liquide de rentrer en contact avec les mouvements.

HYT H2 limited Edition

C’était vrai jusqu’à ce que Lucien Vouillamoz, ingénieur physicien nucléaire Suisse de son état, se mette en tête de non seulement de le faire pénétrer à l’intérieur du boîtier mais aussi de l’utiliser comme élément d’affichage à lire le temps. Osé ? Risqué ? Impossible ? Utopique même ? Beaucoup l’on pensé jusqu’à la naissance de la H1 à Baselworld en 2012, au succès et aux nombreux prix d’Horlogerie qu’ils ont remportés depuis lors. Le reste fait désormais partie de l’Histoire.

Nous nous retrouvons donc dans cette petite ville balnéaire du Portugal à l’air marin  iodé et vivifiant, le soleil et le vent dans nos cheveux pour découvrir en exclusivité l’édition spéciale RC44 de la H1 : La H1 Air RC44.

Publicité

HYT - RC44 timekeeper

Le design maintenant iconique de la H1 reste évidemment le même mais on découvre quelques éléments très intéressants, la couleur bleue de la boîte tout d’abord rappelle évidemment la couleur de l’océan sur lequel nous évoluons. Le logo RC à 3h est en jaune ainsi que la petite seconde sous forme de disque à intervalle de 5s où la marque 44 remplace les 45s. Nice touch !  Les secondes apparaissent à travers une ouverture dans le compteur central des minutes situé à 12 h

HYT - RC44 Skull

Le cadran saphir laisse apparaître une partie du mécanisme ainsi que les 2 réservoirs caractéristiques à 6 h et redonne un aspect tridimensionnel très intéressant à un design maintenant familier.

Le bracelet quant à lui est réalisé dans les mêmes matériaux que les voiles des RC44.

Une fois au poignet, comme sa grande soeur d’ailleurs, cette H1 surprend toujours autant par sa légèreté et se laisse très vite oublier. Entendons nous bien, je dis “oublier” en termes de sensations, sûrement pas si l’on parle de l’effet qu’elle produit sur une personne vous demandant l’heure … dans ce cas là vous ne vous ferez sûrement pas oublier ! Un Ovni horloger qui sort tout droit de la zone 51, ça ne passe pas inaperçu.

HYT - RC44 aviator

Nous en avons également profité pour réessayer quelques autres pièces, H2, H3 et H4 ainsi que des prototypes aux fonctions inattendues que vous découvrirez bientôt ,mais que je ne peux malheureusement pas encore partager avec vous tous. Secret défense oblige, nous devrons encore attendre quelques semaines. J’ai beau aimé le risque parfois, on ne rigole pas avec ça … Malgré mon enthousiasme, je ne voudrais pas mettre en danger notre vie à tous! Ça me paraît sage !

En attendant de nous retrouver bientôt, place aux photos pour vous faire partager un peu cette belle expérience marine, humaine et horlogère. Que le meilleur gagne !

HYT - RC44 skipper

Une réponse à “HYT : Architectes du temps de demain”

  1. Gilberte Ronsart dit :

    Après l’escalade au sommet du Mont Blanc, cette brise marine est des plus agréables.
    À bientôt donc, pour le prochain voyage … Gilberte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less