menu
search

Rencontre : Brice Jaunet nous parle de l’origine des montres Briston

Ma rencontre avec les montres BRISTON remonte à il y a environs 2 ans, après en avoir croisé un exemplaire au poignet de mon ami Thierry Richard. Un garçon aussi distingué qu’élégant qui fera d’ailleurs office de mannequin poignet pour une séance photo improvisée il y a tout juste un an (à redécouvrir ici).

Elle s’est poursuivie avec une expérience absolument hallucinante en observant par hasard un client de la boutique Ochrono devant la vitrine BRISTON qui, tout excité, parle à sa compagne avec un regard d’enfant : « je veux celle là ! Non, celle là ! Attends, l’autre, en bleu là ! … Oui. Non. Finalement la verte ! Mais avec quel bracelet ?… Aaaaaahhhh je les adore toutes !!! ».

Une scène de vie qui explique à elle seule le succès actuel des montres BRISTON : un large choix de couleurs et matières très qualitatives pour un positionnement prix idéal pour craquer sans faire des cauchemars le soir même.

C’est donc pour bien comprendre ce succès bien mérité (même si j’avais déjà ma petite idée sur le sujet…) que je suis allé voir Brice Jaunet – fondateur de la marque – pour lui poser quelques questions et vous faire une présentation détaillée de BRSITON.

Rencontre.

Publicité

– – – – – – – –

Brice est, si l’on puis dire, un pur produit de l’industrie horlogère Suisse. Après avoir travaillé chez Cartier, Baume & Mercier, Raymond Weill, Zenith… il se voit contraint de remettre sa carrière en jeu après un retour en France en 2009.

Un changement de vie le forçant à mûrir un projet enfouis en lui depuis bien longtemps : celui de devenir entrepreneur.

Un pari complètement fou dans un pays comme le nôtre – et je parle en connaissance de cause – mais qui n’en reste pas moins grisant et passionnant. Les chiens ne faisant pas des chats, on comprendra cette ambition créatrice en apprenant que son grand père n’est autre que le fondateur de plusieurs marques dans le domaine du textile, notamment New Man.

Après une formation et plusieurs mois / années à étudier des dossiers de rachat d’entreprises Françaises, il va de découvertes en déceptions pour un beau jour entamer une projet bien plus fou : celui de créer sa propre marque de montres.

Briston - Clubmaster Lifestyle

BRISTON et l’acétate de cellulose

C’est en découvrant le secteur de la lunetterie Française qu’il lui vient l’idée de créer une gamme de montres développée autour d’un matériau principal : l’acétate de cellulose.

Briston - Clubmaster Cadran Gris

Modèle Briston Clubmaster Chrono cadran gris

Une matière que l’on retrouve sur la majeure partie de nos lunettes, extrêmement intéressante pour ses propriétés mêmes. Quasiment naturelle puisque faite à 70% de fleur et de fibres de coton, l’acétate de cellulose sélectionné par BRISTON a un côté très « noble » du fait de son travail artisanal réalisé par la société Italienne Mazzucchelli.

Anallergique, extrêmement résistante dans le temps, permettant de réaliser des boitiers en écailles rendant les montres quasiment uniques, facilement polissable… l’acétate de cellulose se trouve être une matière vraiment intéressante à travailler.

Briston - Clubmaster Cadran Bleu

Modèle Briston Clubmaster cadran bleu

Pour faire simple, les boitiers des montres BRISTON sont réalisés à partir d’un bloc de matière brute (et pas un moule), pour être ensuite fraisés afin d’obtenir la forme finale et ce n’est qu’après une succession d’étapes de polissages que la boite peut être considérée comme finalisée.

Il faudra donc 6 jours pour réaliser une boite en acétate de A à Z. Sans compter les 4 à 6 mois de maturation de la matière première bien évidemment.

Le design BRISTON : un rond dans un carré

Nous sommes donc fin 2011 lorsque Brice décide de se lancer tête baissée dans son projet. Après s’être rendu compte que très peu, voir une seule marque – Nixon en l’occurrence – avait déjà tenté l’aventure « Acétate », il décide donc de mettre en avant cette matière à travers le design de son boitier.

Briston - Clubmaster

Le « carré cambré » lui vient alors naturellement à l’esprit. Une forme qu’il apprécie particulièrement mais qu’il souhaite s’approprier en s’inspirant de modèles de marques Suisses des années 20. L’époque « Art d’éco » ou celle des « Années Folles », qui se caractérise entre autres par le mélange des matières et formes géométriques.

Briston - Clubmaster Lifestyle

Modèles Briston Clubmaster sur croquis originaux

Véritable rond dans un carré, la boite des montres BRISTON se veut équilibrée, intemporelle et verra le jour suite à l’implication de designers horlogers indépendants orientés par les idées de Brice.

BRISTON : une marque accessible mais « premium »

De part son design donc et sa matière première, BRISTON se dessine comme une marque de montres accessibles mais premium.

Briston - Clubmaster Terre Vert

Modèle Briston Clubmaster Trendsetter Terre

Les détails ayant une part extrêmement importante dans la perception produit, Brice ne lésine pas sur la question : cornes et caisson en acier, double cadran avec chiffres ajourés, coloris…

Briston - Clubmaster Cadran Gris

Un travail de fond permettant de faire des montres BRISTON un très bon compromis entre un garde-temps et un accessoire chic et décalé sur un segment prix autour de 300€.

Briston et les bracelets NATO

Le travail sur les couleurs est également primordial pour Brice. A tel point que pour associer au mieux la tonalité de ses cadrans colorés / color-block avec leur bracelet, il lui a fallu sourcer un fabricant de tissu qui sache réaliser une bonne base de travail pour ensuite réaliser des bracelets de type NATO.

Montre Briston HMS Bleue

Mais d’ailleurs, pourquoi le nom « BRISTON » ?

Naturellement attiré par la culture, l’extravagance et le style Anglais. Brice souhaitait donner à sa marque une consonance « so British! ».

Il décide dans un premier temps de choisir le nom « ASCOT »  pour l’univers des courses hippiques et la contraction de « Acétate de coton ». Il découvre cependant que ce nom ne peut être déposé aux États-Unis.

Briston - Clubmaster Acier

Nouvelles montres BRISTON cadran acier + bracelet cuir

Retour aux séances de Brainstorming pour, 3 mois plus tard, en repensant aux tonalités de couleurs de l’acétate « Bright tons (of colors) », trouver le nom BRISTON. Qui s’avèrera également être le nom d’un village Anglais du Norfolk.

Briston et les matières

Avec son positionnement prix très étudié BRISTON propose donc depuis 2 ans des gammes de montres dont la valeur perçue est bien supérieure au prix affiché. Un principe fort qui s’explique par une véritable réflexion autour des 3 piliers : formes, matières et couleurs.

Briston - Clubmaster Acier

C’est donc en toute logique que BRISTON dévoile cette année une série de montres en acier, accompagnées de bracelets en cuir qui, eux mêmes, ont mis deux années à être développés et sur lesquelles nous reviendrons plus en détails prochainement.

Briston - Clubmaster Acier

Je retiendrai donc de cette rencontre avec Brice Jaunet qu’avec ses créations originales, colorées et hyper accessibles orientées autour d’une collection CLUBMASTER, BRISTON est une réussite comme il y en a peu.

Pour le reste, Les Rhabilleurs s’occupent de tout pour vous faire découvrir les nouveautés de la marque tout au long de l’année avec, je l’espère, de jolies photos à l’appui !

3 réponses à “Rencontre : Brice Jaunet nous parle de l’origine des montres Briston”

  1. Manuel dit :

    Moi qui adore les montres classes, originales et stylées, ce genre de montre a tout pour me plaire. J’ai une montre diesel en jean que je porte surtout en ville. C’est aussi l’un de mes modèles préférés.

  2. Fab dit :

    Pour en avoir acheter une je suis plutôt satisfait. Plutôt car cette montre est originale et se porte vraiment bien avec cette avantage de pouvoir changer de bracelet aisément. Je regrette cependant le manque de précision: évidemment il est normal à ce prix compétitif de ne pas s’attendre aux complications digne d’une IWC. Mais à niveau égal, on peut trouver mieux. En effet, pour ma part, la trotteuse ne s’aligne même pas correctement sur les chiffres du cadran. J’en reste satisfait et ne regrette aucunement mon achat…

  3. Anonyme dit :

    J’avais offert un modèle Briston à mon mari il y a 1 et demi et bien que nous adorions tous les 2 cette montre pour son design et son originalité, nous avons été très déçus de la qualité du produit. Nous avions du échanger le modèle à 3 reprises pour des problèmes techniques tels que l’arrêt soudain des aiguilles alors que la pile était neuve ou bien les aiguilles qui se déplaçaient toutes seules au mouvement de poignet. Au départ nous avions pensé à un défaut de fabrication sur le premier modèle, mais ceci se réitérant 3 fois nous avions donc décidé de nous faire rembourser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less