menu
search

Tudor Heritage Chrono Blue : Test, revue et photos exclusives !

Ce n’est pas une « revue » à 4 mains que nous vous proposons aujourd’hui mais plutôt un test à 3 poignets. Nous avons en effet pu profiter quelques jours de la très désirable et désirée Tudor Heritage Chrono Blue dévoilée il y a un an par la marque.

Alexandre, Lionel et moi même (Gabriel) nous sommes donc pris à rêver d’une vie chatoyante en passant plusieurs minutes par jour à observer le cadran « exotique » de notre nouvelle amie, dévisser et revisser les deux poussoirs à 2 et 4 heures pour en activer sa fonction chronographe et, comme à notre habitude (cette fois-ci avec Nicolas), rechercher le cadre idéal pour la photographier.

C’est donc sur la « côte Est », non loin de la promenade des Anglais (on ne vous en dit pas plus ce serait trop facile…) que nous avons profité des derniers rayons de soleil pour filer (à l’Anglaise) et prendre quelques clichés de la belle en voiture ou bien au calme d’un port à moitié endormi.

Tudor Heritage Chrono Blue_Jaguar

A cette introduction vous comprendrez que la TUDOR Heritage Chrono Blue n’est pas une simple montre. Il s’agit d’un garde-temps qui vous transporte dans un idéal de vie que l’on voudrait déjà acquis : l’air marin, les belles mécaniques et la douceur d’un éternel été…

La réalité étant bien différente mais non moins amusante, que ce soit sous la pluie Parisienne, accoudé à un bar en train de prendre son café du matin ou bien au bureau devant une « TO DO » bien remplie, cette Tudor Chrono Blue était là pour nous rappeler que, OUI, il existe des instants magiques pendant lesquels tout est beau, tout est chaud et il ne nous a suffit que d’un coup d’œil à son cadran coloré (mais pas trop) pour nous les remémorer…

Publicité

First impressions :

Si Lionel et Alexandre vous dirait que cette montre leur a donné envie d’écrire une lettre ouverte à TUDOR pour lui dire à quel point sa renaissance entamée en 2009 était nécessaire et géniale, je commencerais par dire que j’ai attendu quelques temps avant de pouvoir en profiter de cette Chrono Blue, et, croyez moi, j’ai eu du mal à la quitter…

Tudor_Heritage_Chrono_Blue

Agréable à porter avec ses 42mm de diamètre et son bracelet en en tissu reprenant le code couleur de son cadran, elle se laisse adopter sans sourciller.

Un sentiment de robustesse en émane, accompagné d’une étrange envie de soleil pour en profiter pleinement et éclairer ses multiples couleurs et facettes.

Boitier / Cadran / Aiguilles :

Encore une fois, quelle maitrise… le boitier est massif, présent mais pas trop lourd. Le fond crème et les compteurs reprennent le design des 70’s qu’on retrouve sur les Yema d’époque et, évidement, sur celle qui inspire cet héritage, la chrono “Montecarlo” de 1973 produit uniquement durant quelques années.

Tudor Chrono Blue Focus

Entièrement retravaillé, son cadran expose des index des heures tridimensionnels, revêtus de deux biseaux métalliques délimitant une zone remplie de SuperLuminova pour une lisibilité optimale. Vous retrouverez d’ailleurs dans le diaporama ci-après une vue des aiguilles (heures et minutes) et 8 index en condition dans l’obscurité.

Il se singularise en outre par ses 2 compteurs inscrits dans deux formes trapézoïdales bleues, l’un pour la petite seconde à 3h, l’autre à 9h pour le fameux compteur 45 minutes.

On retrouve les poussoirs vissés de toute beauté et la lunette bleue qui donne à la montre toute sa splendeur. L’aiguille des secondes orange… raah lovely !

C’est beau, propre, impeccable, bien réalisé et sans faute.

Le calibre :

Comme pour les autres modèles Tudor, ne vous attendez pas à pouvoir retourner votre montre pour en admirer les rouages de son mouvement.

Nous avons là une boite « oyster » qui ne laisse pas une poussière déranger le va et vient du balancier. Encore moins un rayon de soleil. Ce sera donc un fond vissé comme pour les autres modèles de la marque.

Pilot in Monaco with Tudor Heritage Chrono Blue

Réactif aux moindres mouvements du poignet, son mouvement chronographe à remontage automatique avec une réserve de marche d’environ 45H n’est donc pas visible. Il s’agit d’une réinterprétation d’un calibre ETA 2892.

C’est robuste, de qualité mais pas « Manufacture » comme beaucoup se plaisent à le dire en ce moment. Nous comprenons aisément que cela puisse en titiller certains, quant à nous, à ce prix là, nous n’en attendons pas forcément plus.

Quant à la finition, tout comme pour la Black Shield, à en croire la brochure, elle est du même acabit que ce qu’on est en droit d’attendre d’une montre Tudor : un mouvement compact, fonctionnel, loin d’être excentrique.

Les avis :

Elle a plu à notre entourage, amis et autres connaissances, sans compter le nombre de personnes à qui nous l’avons faite essayer. Cette montre ne passe pas inaperçue et réveille quelques passions, nous pouvons en témoigner.

Tudor Chrono Blue

Si cerain(e)s peuvent trouver que l’association bracelet / cadran peut faire légèrement « Too Much » (il ou elle se reconnaitra) d’autres pensent l’exact contraire.

Aux premiers je répondrais « qu’à cela ne tienne ! », préférez le bracelet en acier ou bien remplacez le tricolore par un Nato qui vous convient mieux. Aux autres je leur dirais qu’en plus de cela elle très est agréable à porter et que je n’ai pas eu envie de la quitter pendant toute la semaine.

Oui, mais donc ?

Je terminerai (Gabriel speaking) aussi simplement que possible en disant que cette Tudor Heritage Chrono Blue m’a beaucoup plu.

Il s’agit là d’un second voir troisième achat, sauf si l’on tombe sous le charme de ses couleurs et de sa robustesse. Je ne la porterai pas avec un costume (bien évidemment) et je ne l’échangerai pas contre ma Black Bay (oui j’en suis l’heureux propriétaire). Mais, si j’étais à la recherche d’une montre sportive mais sophistiquée, agréable à porter et que je serais fier d’aborder aux yeux de toutes et tous, la Tudor Heritage Chrono Blue serait sans aucun doute dans mon TOP 3 !

Enfin, j’abonderais dans le sens de Lionel et Alexandre qui, sans jamais cacher leur amour pour les pièces dites « vintage », affirment que Tudor « a cette capacité à ne pas faire des hommages, mais bel et bien à mettre à jour, moderniser, sublimer, parfois même, des modèles qu’on adore ».

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

 

– – – – – – – – – – – – –

Prix de la montre : 3 590 €

Pour plus d’informations techniques sur ce modèle : cliquez-ici

– – – – – – – – –

Pour continuer l’expérience Tudor x Les Rhabilleurs et partager vos photos avec nous, suivez le guide : 

Banniere-Tudor-mini-site

2 réponses à “Tudor Heritage Chrono Blue : Test, revue et photos exclusives !”

  1. Mr dit :

    Where is that belt from?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less