Les nouveautés Richard Mille #SIHH 2012 (Part 2)

Haute Horlogerie
Partagez cet article :
Les-nouveautes-Richard-Mille-SIHH-2012-Part-2

Pour faire suite à notre précédent article sur les nouveautés Richard Mille présentées au SIHH 2012, voici la suite de notre sélection. Nous partons cette fois-ci à la découverte de deux sports : l’un à cheval, avec un tourbillon penché, l’autre sur l’asphalte, avec un rendu en Saphir époustouflant !

RM 053 PABLO MAC DONOUGH TOURBILLON

Richard Mille marche sur les plates bandes de Jaeger LeCoultre, mais de belle manière, avec une montre destinée aux joueurs de polo. Ce sport qui est l’un des plus exigeants pour un calibre tourbillon (Virages brusques, balancements sauvages, chocs violents…).

Richard Mille a ainsi eu l’idée de créer pour Pablo Mac Donough (joueur argentin), partenaire de la marque, un tout nouveau boitier de forme tonneau pensé pour supporter les chocs extrêmes liés au polo. Ce boitier « cuirassé » possède un double bosselage en carbure de titane disposant de deux fenêtres de lecture. La conception du mouvement et les fenêtres sont inclinées à 30°.

Les secondes et la cage du tourbillon apparaissent dans la fenêtre de lecture de gauche et les heures et minutes sont visibles à droite. Cet angle de vue s’avère idéal pour le cavalier.

Le dessin du mouvement tourbillon, entièrement nouveau et extrêmement compact, utilise une platine fortement squelettée et des ponts affichant une disposition compacte du train d’engrenage et du barillet. Le mouvement lui-même étant extrêmement léger et parfaitement unifié, est moins sujet aux forces centrifuges et centripètes générées au cours des matchs.

TOURBILLON CHRONOGRAPHE A RATTRAPANTE RM 056 FELIPE MASSA SAPHIR

Le mouvement de la RM 056 reprend toutes les caractéristiques du calibre RMCC1, un mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, fonction chronographe à rattrapante,  indicateurs de réserve de marche, de couple et de fonctions.

L’allégement de 20% du calibre RM008 aura nécessité la création de plus de 400 nouvelles pièces. Mais la véritable évolution de cette montre tourbillon Chronographe de Compétition à rattrapante RM 056 Felipe Massa se situe au niveau de son boitier en saphir.

C’est en effet la première fois qu’un boitier au dessin si complexe est réalisé dans ce matériau extrêmement dur, avec 9,0 sur l’échelle de Mohs. Le plus grand défi relevé par Richard Mille a été l’usinage des pièces. Bien qu’extrêmement résistant, le saphir n’autorise en effet pas la moindre erreur de taillage. Et le résultat, il faut l’avoué, est assez époustouflant !

Pour preuve, la réalisation d’un tel boitier a demandé pas moins de 1000 heures d’usinage par boîtier dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage pour l’ensemble carrure/lunette/fond.

La RM 056 est une édition très limitée de 5 pièces eu égard à la difficulté de la réalisation et aux moyens mis en œuvre pour obtenir ces pièces uniques en leur genre.

Auteur

Laisser un commentaire

Découvrir plus d’articles