Home Montres Modernes Focus

Triton Subphotique Héritage : La montre que nous attendions avec impatience

Jérôme
Le 29 juin 2018
C

C’est en exclusivité que nous sommes fiers de vous présenter aujourd’hui la Triton Subphotique Héritage. Une édition limitée à 63 pièces numérotées qui cache bien des subtilités. Des subtilités que nous allons passer au peigne fin car cette Subphotique 2.0 vient tout juste de se positionner très haut sur notre “wish list”. Explications.

Les amateurs de montres de plongée connaissent déjà bien la montre de la Spirotechnique qui porte fièrement sa couronne à 12h et qui osait dès sa sortie se positionner plus chère qu’une Submariner. Un design purement fonctionnel né en 1963 que beaucoup, dont moi, caractérisent souvent de “Sexy as Hell”. Je pèse mes mots. Est-ce dû à son design unique, à son histoire, à la police de la lunette ou à la nonchalance de celle qui n’essaye pas d’être belle ? Sûrement un peu de tout ça. Ce qui est sûr aujourd’hui est qu’elle a plus que jamais ce certain je ne sais quoi qui la rend si désirable.

Triton Subphotique Héritage

Retour sur une histoire qui continue à s’écrire avant de rentrer dans les détails.

Triton : l’histoire continue

Une montre développée sans concession par un ancien Colonel à la retraite du nom de Jean-René Parmentier, produite par Dodane, distribuée par la Spirotechnique et bien sûr utilisée par les pionniers de la plongée sous-marine du Commandant Cousteau. Différents modèles verront le jour dont le plus emblématique : la Triton Spirotechnique. La marque disparait malheureusement comme beaucoup d’autres avec l’arrivée du quartz.

Ça, nous l’avions déjà vu. C’était la fin de l’histoire jusqu’à ce que deux entrepreneurs français, entrepreneurs et passionnés, décident il y a quelques années de faire resurgir la marque du fond des océans. Merci. Nous assistions alors à la naissance de la Triton Subphotique : une montre de plongée étanche à 500m reprenant l’ADN du modèle original. Une montre légèrement plus musclée de 40mm équipée d’une valve à hélium sur la tranche de la carrure. Une taille plus contemporaine mais contenue.

Triton Subphotique

Cette nouvelle boîte nous avait immédiatement séduits. Si l’on souhaite continuer les comparaisons couronnées, la Triton Subphotique serait à la Spirotechnique d’antant ce que la Rolex Sea-Dweller est à la Submariner : plus musclée, plus étanche, plus technique.

Il n’empêche que cette première mouture de la Triton Subphotique reste fine à seulement 10mm d’épaisseur et c’est bien ce qui la rend également si séduisante hors de l’eau.

Triton Subphotique Héritage : Des subtilités qui changent beaucoup de choses…

Cette édition limitée n’a pas pour but de se prendre pour une spirotechnique. Pas du tout même. Il s’agit bien d’une Subphotique que l’on a rendue plus humaine à l’aide de quelques modifications discrètes. Ces modifications, nous les connaissons bien puisque nous y avons travaillé main dans la main avec Jean-Sébastien Coste, CEO de la marque et co-instigateur de la renaissance de Triton. Des changements discrets et mûrement réfléchis que voici :

Le Cadran

Davantage d’humanité et davantage de chaleur. Les index des heures se décollent de la minuterie. Tous les éléments se recentrent, les proportions changent. Une ligne de texte disparaît à 6h pour ne laisser figurer que l’essentiel : son nom et la profondeur à laquelle l’outil peut descendre.

Triton Subphotique Héritage

Les décalques du cadran noir mat ne sont plus blancs mais “Gilt”. “Doré poudré” pour être tout à fait précis. Un supplément d’âme et de texture pour un contraste qui reste excellent et des jeux de lumière qui nous font admirer ce cadran sans même regarder l’heure. Coupable.

Les index des heures ainsi que les aiguilles sont cette fois recouverts de super luminova dit “Old Radium” d’une teinte très claire, crème. L’idée n’étant ici encore une fois pas de chercher à imiter une montre vintage mais bien de créer une montre technique et moderne qui aurait à la fois une lisibilité sans faille et des jeux de textures et de teinte qui apportent en même temps cette douceur dont on ne se lasse pas.

L’insert de la lunette Saphir

La très belle lunette uni-directionnelle en saphir bombé déjà présente sur la Subphotique reste la même.

La police des chiffres devient cependant légèrement crème elle aussi, juste assez pour s’harmoniser avec ce nouveau cadran, sans tomber dans le faux-vintage. C’est une montre moderne, technique, il n’y a pas de doute la dessus. C’est aussi une très belle montre que l’on a vraiment du mal à enlever une fois passée au poignet.

Le Verre Saphir

Le verre saphir monté sur cette boîte de Subphotique n’est pas plat. Là aussi ça réchauffe.

Triton Subphotique / Subphotique Héritage - Look

Il ne s’agit pas d’un saphir qui reproduit la forme d’un vieux plexi mais un verre saphir cheminé arrondi de 3mm d’épaisseur (Hello Tool !) et d’un dépassement de 1,5mm au dessus de la fameuse lunette, saphir elle aussi. Une très belle alliance de rondeur et de resistance.

Les Aiguilles

Hommage discret aux premières montres Triton Spyrotechnique, les aiguilles des heures et des minutes ainsi que la grande seconde centrale sont dorées.

Un doré lumineux, clair et pas trop jaune qui procure une excellente lisibilité et un grand confort de lecture tout en “habillant” ce cadran d’une touche d”élégance supplémentaire.

Le Bracelet

Le bracelet en caoutchouc naturel fabriqué en Suisse (oui, ça fait une différence assez importante pour être soulignée) reprend les lignes du bracelet de la Triton Subphotique et se dote d’un nouvel insert cousu en caoutchouc lui aussi. Un insert en peau de caoutchouc gravée au laser qui reprend la paterne “croisillons” des bracelets tropic d’époque.

Triton Subphotique / Subphotique Héritage - Bracelet

Une alliance qui fonctionne extrêmement bien, évidemment. Sans trop en faire, ce nouvel insert apporte encore une fois cette rondeur et cette chaleur qui manquent aujourd’hui trop souvent, à notre humble avis, à beaucoup de montres modernes.

Conclusion

Vous l’aurez compris, cette Edition limitée Triton Subphotique Heritage nous apparaît comme extrêmement équilibrée et réellement comme l’une des plus belles et abouties montre de plongée moderne qu’il nous ait été donnée d’avoir entre les mains depuis longtemps.

Une édition limitée et numérotée à 63 exemplaires proposée au même tarif qu’une Triton Subphotique classique : 4890€ avec son bracelet acier ainsi qu’un Nato en deux pièces, qui inaugure une toute nouvelle boîte de présentation en cuir qui vous servira également lors de déplacements. Une version livrée avec le bracelet Nato et le bracelet caoutchouc sera aussi proposée à 4690€.

Ayant participé grandement au développement de cette montre, certains diront que nous manquons peut-être un poil d’objectivité ? Peut-être. L’affect est en effet réellement présent.

Il n’en demeure pas moins que le plaisir de porter une tool-watch moderne avec autant de charme n’est pas feint et qu’il s’accompagne d’une furieuse envie de l’emmener immédiatement à la rencontre des mers et océans du monde. Quelque chose me dit que je ne devrais pas être le seul…

Triton Subphotique / Subphotique Héritage - Large