Home Montres Modernes Conseils

Vos questions / Nos réponses #5

Nicolas
Le 14 mars 2019
V

Vos questions et demandes affluent toujours, et nos réponses ne manqueront pas à l’appel. Alors que nous traitions la dernière fois de Citizen et du Grand Bleu, du temps d’attende de la Tudor 58, de Longines Hydroconquest ou encore du retour de la Tudor Submariner, nous allons une nouvelle fois aujourd’hui tenter de répondre à vos questions et inspirer de nouveaux articles en rapport avec certaines.

Comme toujours, posez vos questions en commentaire de cet article et nous y répondrons dans le suivant.

Théo et le marché gris

“On entend souvent parler sur les forums du marché gris. Il y a ceux qui sont pour et ceux qui crient au scandale. Mais quand on voit dans les boutiques que l’on est pas pris au sérieux puisque que l’on est jeune amateur de montres et que en plus de cela les vendeurs s’y connaissent rarement. Cela me donne de moins en moins envie d’acheter ma première Speedmaster en boutique
Dois-je me diriger vers le marché gris et ses tarifs attractifs ? Ou dois-je payer 25% de plus pour vivre une “expérience” ?”

Pour tous ceux qui ne savent peut-être pas, le marché gris est un marché de montres, qui, comme son nom l’indique, est parallèle. Il permet de vendre et d’acheter des montres de collections précédentes ou actuelles, à des prix diminués, et (la plupart du temps) hors du système de distribution agréé. Les montres sont donc moins chères, et les revendeurs font du volume à des prix qu’ils décident. Tout cela parait fort attrayant, mais. On y perd forcément quelque part.

MN Straps - Bracelets Marine Nationale - Omega Speedmaster 145.022-69

Le marché gris représente un problème assez important. Certes il est attractif parce que payer moins cher pour exactement la même chose, ça donne forcément envie. Mais le marché de l’horlogerie n’étant pas celui de la mode et de la fast fashion, quel meilleur moyen de dévaloriser un produit et sa chaîne de valeur ? Sans oublier qu’un prix boutique se justifie par un cadre, du personnel, et d’autres mains qui justifient que le marché gris soit moins cher.

MN Straps - Bracelets Marine Nationale - Omega Speedmaster 145.022-69

Je dirai pour conclure qu’il faut trouver la boutique qui nous plaît pour les bonnes raisons, que ça soit la boutique officielle ou un distributeur, et par bonnes raisons j’entends des vendeurs agréables et sachants, un “feeling” qui passe bien, et pas pour autant se diriger vers le marché gris si parfois quelques comportements peuvent nous déplaire.

Pourquoi “Cosmograph” pour la Daytona ?

Tiago, bonne question.

Rolex Daytona 6265 - Sigma - 1973

Celle que nous appelons aujourd’hui Daytona est apparue au début des années 1960. En 1963 pour être plus précis. Elle s’appelait au départ Cosmograph Le Mans. Il s’agit résolument d’une montre de sport tournée vers le sport automobile en particulier. On le voit d’ailleurs dans les publicités Rolex des années 1960.

Rolex Daytona 6265 - Sigma - 1973

Pris ainsi, “Cosmograph” ne signifie pas grand chose. On comprend que l’on pourra mesurer certaines choses, mais pas vraiment de rapport avec l’univers.

Mais souvenez-vous du contexte, de l’environnement. La fin des années 1950 et le début des années 1960 marquent le début de la conquête spatiale. Les soviétiques envoient la pauvre chienne Laïka en orbite en 1957 et la NASA est créée en 1958. C’est rapidement en 1962 que la NASA lance son appel d’offre pour trouver des montres capables de supporter les conditions d’un voyage dans l’espace. En 1964, il ne reste que quelques marques en lice, dont Rolex et Omega. La Speedmaster sera homologuée en mars 1965.

Buzz Aldrin et son Omega Speedmaster

Ce n’est que mon avis alors, mais il est possible que Rolex ait apposé ce nom sur sa Daytona en 1963 en vue de peut-être un jour la voir homologuée par la NASA. Je laisse cette idée ici.

Maxime et la Tudor 58

Dans notre dernière article Vos questions / Nos réponses #4, je répondais à la question de Maxime sur le délai d’attente d’une Tudor Fifty-Eight. Une pièce pas si facile à se procurer et que les distributeurs reçoivent au compte goutte.

TUDOR Black Bay Fifty Eight - Wristshot

Il trouve alors cela étonnant d’être passé plusieurs fois chez des distributeurs qui l’affichent en vitrine. Soit elle est juste le modèle d’exposition, afin que certains clients voient qu’elle y est vendue et que l’on peut la commander, soit elle est réellement disponible chez certains distributeurs à condition de faire un peu de route. Je n’en sais pas plus, il faudrait demander à ce distributeur du Mans. Cela nous éclairera tous.

Raketa

Pierre estime que cette marque mérite notre attention, et il a raison.

Si je vous parlais il y a quelques lignes du début des années 1960 et de la conquête spatiale, nous y revoilà à nouveau. Raketa est une marque de montre créée en 1961, et elle signifie “Fusée spatiale”. L’usine de Petrodvorets produisait depuis longtemps des montres mais ce nom apparaît sur les cadrans après le voyage de Youri Gagarine dans l’espace. Un moyen de mettre en avant le pays mère. 

Raketa

Je ne vais pas aller plus loin aujourd’hui, mais nous rendrons une petite visite à Raketa lors de la prochaine édition du salon Baselworld, et nous vous raconterons leur histoire et quelques belles anecdotes je l’espère.

J’espère avoir jeté davantage de lumière sur les quelques interrogations que vous aviez pu avoir, et n’oubliez pas, vous pouvez poser les prochaines questions dans les commentaires de cet article !