Home Le Savoir Le Portrait

Hugo Charbit : Passion, Wakeboard & Seamaster

Jérôme
Le 6 mars 2017
P

Paris sous la pluie. Un weekend sans aucune envie de sortir et un printemps qui se fait désirer. Pour contrer la morosité climatique ambiante de la ville lumière, je vous propose aujourd’hui, en attendant le retour des beaux jours, de nous mettre à l’eau et de voir le soleil sur votre écran, car aujourd’hui, chez nous, ce ne sera pas par la fenêtre…

Ce que nous vous proposons aujourd’hui, c’est le test d’une pièce horlogère grandeur nature, sous forme d’un portrait : celui d’Hugo Charbit. Nous sommes partis dans la région de Bordeaux à la rencontre de ce pionnier du Wakeboard Français : afin de rendre cette rencontre plus intéressante, et sans doute un peu aussi par déformation professionnelle, nous lui avons demandé de tester l’étanchéité d’une montre de plongée, en l’occurence une Omega Seamaster Planet Ocean 600M.  Avec chocs, mouvements brusques et une eau plutôt froide, ce ne sont pas des conditions tendres pour un Diver, mais nous nous sommes dits, à juste titre, que les 600M annoncés d’étanchéité de l’épaisse boîte qui protège ce mouvement co-axial certifié “Master Chronometer” devaient tenir le coup !  Challenge Accepted.

Hugo & Le Wake Board français

Hugo, c’est le Snowboarder qui en avait assez d’avoir froid et qui a consacré ses derniers 20 ans à ce sport de glisse nautique, à parcourir le monde de championnat du monde en championnat du monde. Il a le look du rider californien et le sourire facile et constant de celui qui aime passionnément ce qu’il fait. Un plan d’eau, une board, un système de poulies, de câbles et de cordes, un bon café et des amis qui partagent et vivent de cette passion pour la glisse. Voilà qui pose le décor. Je ne vous cacherais pas qu’après ces quelques heures passées en compagnie de la joyeuse bande, nous avions plutôt très envie, nous aussi, de nous aventurer sur ce lac “miroir” en attrapant la première corde du matin. Guilty

 Et si je vous disais que l’on a même plus besoin de bateau pour s’amuser ? C’est pourtant vrai. Ça s’appelle un téléski et c’est à Damazan, à une centaine de kilomètres de Bordeaux que nous avons découvert ce “Wake Park” écologique, sans bateau ni essence, presque sans bruit. Si vous passez dans le coin et que vous n’avez pas peur de l’eau, forcément, c’est dorénavant un spot  que nous vous recommandons vivement !

Omega Seamaster Planet Ocean 600M Co-Axial

“Master Chronometer”, s’il vous plait. Un mouvement Co-Axial qu’on ne présente plus, certifié chronomètre et qui défie allègrement les lois du magnétisme à hauteur de 15.000 Gauss. Pour faire Simple, ça veut dire que vous pourriez faire passer à votre montre un IRM la tête sous-l’eau que ça ne lui poserait pas vraiment un problème.

Omega Seamaster Planet Ocean 600M Co-Axial Master Chronometer

Nous n’avons pas testé l’IRM, mais les immersions à répétition, les chocs et les mouvements brusques en conditions “tête en bas” et amerrissage après des sauts à plusieurs mètres de hauteur. Pas tendre donc. 

Résultat positif, une montre qui se porte comme un charme, une boîte en titane qui n’a même pas souffert d’une égratignure. Tout va bien. Cette plongeuse est officiellement “Wake-board Approved”, même si oui, vous avez raison, porter votre montre pour vous lancer à l’eau n’est pas une obligation et est même plutôt fortement déconseillé.

Maintenant, si vous souhaitez prendre cette première corde du matin avant d’aller travailler et être certain de ne pas arriver en retard en perdant toute notion du temps, vous savez que ça devrait bien se passer avec une Planet Ocean… Just Saying.