Home Actualité Horlogerie

Nouveautés aujourd’hui, pépites vintage demain : Comment les repérer ?

Jérôme
Le 24 juillet 2017
C

Ceux qui nous fréquentent régulièrement ne manquent pas de noter une certaine obsession pour l’Histoire, les histoires et les patines, pour toutes ces traces laissées par le temps et qui rendent une montre belle. Ce que la plupart des gens réduira à la simple appellation de montre vintage. Mea Culpa, nous plaidons coupables.

Bracelet acier - Tudor Submariner

Nous ne sommes pas non plus sans ignorer que les montres contemporaines auront vécu d’ici un demi-siècle et porteront elles aussi les marques du temps qui passe. Même si le luminova ne vieillira plus jamais comme une tartine de radium ou des index au tritium (d’ailleurs, les jeunes femmes dans les manufactures et usines nous en remercient), je suis convaincu que certaines créations récentes passeront sans aucun doute l’épreuve des décennies et que les générations futures verront en elles les graals à côté desquels nous sommes peut-être en train de passer…


Exercice du jour :
“Vous présenter des pistes de réflexion sérieuses pour que peut-être, un jour, cette nouveauté qui vous fait de l’oeil assure une partie de votre retraite… qui sait ?”

Il n’y a évidemment pas de recette miracle, les spéculations les plus folles dépendent d’éléments bien trop hasardeux pour que cette quête se transforme en une science exacte. Il y a néanmoins quelques tendances, si l’on regarde en arrière, qui pourraient bien nous orienter…

Choisir une marque historique ou “Sérieuse” qui a de fortes chances de perdurer ?

Si les pépites vintage imaginées par des marques depuis longtemps disparues nous fascinent, nous “geeks” qui avons déjà eu beaucoup trop de très belles choses entre les mains pour nos jeunes années, et nous tournons aujourd’hui vers des pièces plus confidentielles, ce ne sont généralement pas celles qui vous permettront un jour, à la revente, de vous acheter une belle et grande maison en cash.

Drive de cartier grande date second fuseau rétrograde et indicateur jour/nuit

Nous aurions donc tendance à vous conseiller une pièce au cadran marqué de l’emprunte d’une belle maison. Heureusement, c’est aussi encore souvent un gage de qualité.

Choisir un design qui ne soit pas trop marqué temporellement ?

Si les boîtiers qui témoignent du courage de certains designers et de la candeur d’une décennie nous amusent et fascinent parfois certains collectionneurs très pointus et spécialisés, les autres s’en lassent plus rapidement et plus rares sont ceux qui estiment que ces pièces seront celles d’une vie.

Omega Seamaster - Soccer-Timer

Prenons donc un peu de recul en essayant de percevoir lequel de ces designs traversera les âges avec superbe.

Choisir de préférence une montre professionnelle ou de haute horlogerie ?

Les “petites” montres, bien souvent, restent de “petites” montres. Les montres professionnelles, divers, chronographes et montres militaires au contraire, auront au contraire de bien plus grandes chances de durer et de générer un intérêt toujours plus grand pour les nouveaux entrants.

De l’autre côté, aller jouer dans la catégorie haute-horlogerie et complications est aussi souvent une bonne idée. Même les pièces qui ne gagneront pas énormément de valeur, auront tendance à moins en perdre. Une “grande” montre reste une “grande” montre…

A. Lange & Soehne - Zeitwerk

Le poids de l’histoire

S’il n’est pas forcément simple d’anticiper le prochain “King of cool”  qui donnera à tout le monde l’envie de porter une 5512, une Hanhart 417 ou un chronographe Monaco, il est beaucoup plus aisé de séparer les pièces qui ont en héritage une histoire légitime de celles qui, comment dirais-je ? … sont un brin plus orientées marketing.

A nous donc de faire nos recherches, de fouiller l’histoire et de faire le tri… Une aventure et un apprentissage des plus passionnants. Ce n’est en effet qu’avec cette connaissance que peut naître la véritable appréciation de ces pièces pour ce qu’elles sont.

Les “éditions limitées”…

Dernier paramètre qui selon nous mérite d’être approché d’un peu plus près : les “éditions limitées”. Je mets exprès des guillemets tant ce concept est de plus en plus usé et galvaudé par certaines maisons. Ce n’est pas compliqué, il s’agit de la pure loi de l’offre et de la demande réduite à sa plus simple expression. Plus l’offre est limitée, plus la demande correspondant, de façon proportionnelle aura tendance à être grande. Les maisons l’ont bien compris, les spéculateurs aussi.

Rolex Milsub 5513

Il reste cependant une différence majeure entre une série limitée créée de manière totalement arbitraire et artificielle pour faire monter une cote, d’une série limitée pour des raisons historiques. Cette Hublot Big Bang 45mm par exemple, en édition toute limitée soit elle, carbon, rainbow ou diamants taillés baguette, n’aura jamais la même aura ni le même intérêt qu’une Rolex Submariner 5513 “MilSub” produite en édition très limitée pour les plongeurs de la Royal Navy et adaptée au cahier des charges du MoD à cet effet… Ce n’est pas bien difficile à comprendre en prenant un soupçon de recul.

Pour conclure

C’est une belle aventure qu’est l’horlogerie, un parcours et un apprentissage faits d’erreurs, mais aussi et surtout de rencontres et de découvertes. Ces quelques pistes de réflexion à garder à l’esprit lors d’un achat pourraient bien nous permettre d’éviter certaines erreurs de débutants, principalement celle d’investir des montants trop importants dans des pièces qui à défaut d’en prendre, ne conserveront même pas leur valeur.

Même si l’achat d’une montre doit à mon sens rester un achat plaisir avant tout, celui d’une pièce, si petite soit elle, que l’on aura plaisir à porter et avec laquelle nous vivrons des choses ; il est toujours plaisant de savoir que sa valeur augmente au gré de nos aventures. N’est-ce pas ?

CYMA - British Military

On ne sait jamais, il est toujours possible qu’un jour, et je ne nous le souhaite pas, nous en ayons vraiment besoin…