Home Montres Modernes Focus

Nomos Update : Des mises à jour tout en finesse

Jérôme
Le 2 novembre 2018
L

Le quantième est une complication qui divise. Certains ne le supportent pas et pensent sincèrement qu’il casse souvent l’équilibre d’un cadran, d’autres au contraire ne peuvent pas se passer de cette information à leur poignet sans laquelle les semaines deviennent chaotiques. J’aurais personnellement plutôt tendance à me positionner du côté du : “ça dépend surtout comment c’est fait”. C’est justement là que la nouvelle série update de Nomos nous intéresse tout particulièrement.

C’est aujourd’hui en lançant la série “Update”, qui porte terriblement bien son nom, que la plus jeune Maison de l’emblématique trio de tête de Glashütte intègre joliment ce quantième à trois de ses modèles les plus iconiques. Laissez-nous faire les présentation…

TEASE ME: Nomos Update Series

Nomos Update Series : Le concept

Dans nos bureaux, et je l’espère bien en dehors, on ne présente plus la plus Berlinoise des manufactures du berceau horloger allemand, souvent synonyme de clarté, de minimalisme et de savoir faire horloger. Une association qui nous parle, évidemment, pour de jeunes références que le monde horloger connaît déjà très bien. Tangente, Orion, Ludwig, Lambda ou encore Weltzeit sont en effet de dénominations qui résonnent déjà de façon familière si l’on s’intéresse un peu à l’horlogerie.

Nomos Ludwig Neomatik Date 41mm

Comme expliqué en introduction de cet article, le concept de base de cette série Update n’est pas bien compliqué : Insérer une date sur des modèles qui n’en ont pas. Son execution et les différentes réalisations qui en découlent par contre, sont soignées, réfléchies et sacrément abouties. Natürlich !

Trois modèles profitent donc de cette mise à jour qui ravira sans aucun doute ceux aiment suivre de près les semaines qui filent : Orion, Ludwig et bien évidemment la célèbre Tangente.

Nomos Update Series : La réalisation

Trois modèles profitent donc de cette mise à jour qui ravira sans aucun doute ceux qui aiment suivre de près les semaines qui filent : Orion, Ludwig et la célèbre Tangente.

Chez Nomos, cela signifie évidemment le développement et la naissance d’un nouveau calibre. La position de cette date sur les cadrans ne sera donc pas laissée au hasard. La moindre des choses lorsqu’on s’attaque à des cadrans dont le plus petit détail à été si minutieusement pensé. Il eut été bien dommage de briser d’un coup de quantième l’harmonie si durement atteinte.

Nomos Update Series - Mouvement

Le nouveau calibre se nomme DUW 6101. Il est à remontage automatique. Outre le fait de posséder 27 rubis et de générer une honnête réserve de marche de 42h, ce calibre a surtout la particularité d’être très grand. 15 lignes et demi (35,2 mm) de micro mécanique qui lui permettent de véritablement placer la roue de date en périphérie des cadrans, au sein de ces trois boîtes de 41mm d’ouverture. Pour ceux qui ce soucieraient de l’épaisseur générée par une telle taille : worry not, puisque ce nouveau mouvement Nomos Date ne mesure qu’à peine 3,6 mm. De quoi rester très élégants.

Orion neomatik 41 date accueille sa petite date à 3h, bien en périphérie du cadran, fenêtre de date parfaitement alignée avec les index des minutes. Mission accomplie.

Nomos Orion Neomatik Date - 41mm

Ludwig neomatik date, 41 mm elle aussi, accueille quant à elle sa fenêtre de date à 4h. Une logique imparable et une intégration parfaite lorsqu’on sait que les éléments visuels forts de ce cadran sont les chiffre romains à 2, 4, 8, 10h et midi. Cette petite date, qui vient donc remplacer l’index romain des 4h, s’intègre parfaitement et permet ici à l’index baton des 3h de conserver sa belle symétrie verticale sur le cadran. Evidemment ça marche.

La plus grande surprise, et innovation, se trouve dans la déclinaison date de la Tangente (notre chouchou) qui se nomme alors neomatik 41 Update. Tout un programme qui ne consiste pas en une « simple » fenêtre de date.

Nomos Tangente Update - 41mm

On comprend ici tout l’intérêt d’avoir créé un mouvement aussi grand puisque l’indicateur de date prend ici la forme de 31 petits guichets qui viennent se positionner au bord extérieur même du cadran, passé la minuterie. Le génie, permettez moi l’expression, réside ici dans le fait d’indiquer la date non pas dans le guichet, mais d’utiliser deux guichets pour entourer et donc indiquer cette date.

Pourquoi génie ? Parce que cela permet d’indiquer la date de manière très simple et visuelle tout en réduisant la taille des guichets (nettement plus élégant), sans pour autant augmenter celle des jours imprimés sur le cadran, qui ne sont pas plus grand que l’échelle des seconde de la Ludwig par exemple. C’est pourtant extrêmement lisible. La magie du design…

Nomos Update Series : Notre avis

Malgré la simplicité apparente du concept, il était risqué et complexe de toucher à des designs de cadran aussi minimalistes et déjà adoptés en insérant ce quantième.

Nomos Tangente Update - 41mm

J’aurais sans doute préféré cette série dans une taille très légèrement inférieure de 38 mm, notamment à cause des très grandes ouvertures de cadran de ces trois modèles. Peut-être est-ce à venir ? Il fallait bien commencer quelque part et il est vrai que nos amis allemands ont globalement des gabarits qui dépassent ceux des parisiens. Je l’admets, ma remarque est sans doute un peu égoïste.

Nomos Ludwig Neomatik Date 41mm

Tout cela pour dire, mais vous l’aviez compris, que cette « Update Series »  est une opération menée ici de main de maître et qui donne même parfois l’impression que ces trois références nous ont toujours donné la date. Un signe de réussite qui ne trompe pas…