Home Portraits Rencontres

Meet Romain : lecteur passionné, il nous parle de Panerai, Rolex et bien d’autres sujets…

Gabriel
Le 8 septembre 2015
J

J’ai rencontré Romain la semaine dernière suite à un mail reçu quelques jours plus tôt. Il nous avait en effet écrit pour nous proposer (à tout hasard) de nous présenter ses dernières acquisitions horlogères dont une Panerai assez rare. Après quelques heures passées autour d’une terrasse pas encore chauffée, je lui propose un petit tour du quartier pour trouver un endroit assez dégagé pour prendre quelques clichés.

Souriant, dynamique mais surtout hyper enthousiaste, Romain se passionne pour les belles choses. Il fait partie de ces gens qui portent autant d’intérêt à des objets qu’aux artisans qui les conçoivent. C’est pourquoi le portrait que vous allez découvrir ci-après ne se limite pas à ce qu’il porte au poignet. Une tendance qui, vous le constaterez ces prochaines semaines et années, risque de s’accentuer sur Les Rhabilleurs

Gabriel : Qui est Romain ?

Romain : Jeune marié de 33 ans, bientôt 34… père d’un petit garçon. Je suis chargé d’affaires dans un secteur d’activité bien loin de mes passions. Mes origines sont Italiennes, j’ai grandi en région parisienne.

Je suis quelqu’un de passionné et persévérant avec des centres d’intérêts (au delà du sport) très “Sartorial” : montres, costumes, chaussures…

On me décrit comme “calcéophile”. Je trouve que le mot est juste, car selon moi, une belle montre doit se valoriser par sa tenue vestimentaire. Mais pas que… J’aime l’exclusivité du produit et savoir comment il est réalisé. J’englobe dans ma réponse mon approche de l’horlogerie. Je suis principalement passionné par deux enseignes, qui sont Panerai et Rolex.

Deux approches différentes, qui me sont très complémentaires…

portrait-romain

Gabriel : D’où te vient cette passion pour l’horlogerie ? Panerai et Rolex en particulier.

Romain : Pour être franc, aucune idée.

Cela m’est aussi venu, sur le tard car je n’avais pas les moyens et le même statut qu’aujourd’hui. Mes parents m’offrent ma première « vraie » montre en 2006 pour mon BTS, une Bulova Accutron que je possède toujours. Ensuite ma première Panerai une Radiomir 287, puis une Luminor 359.

Je revends ces deux dernières fin 2014 pour acquérir une 590. Que l’on m’importe des US. Un modèle qui ne restera pas longtemps à mon poignet puisque je revends cette dernière pour financer la Panerai 605 que je vous présente aujourd’hui. Un peu une crise de la quarantaine avant l’heure probablement…

Ensuite arrive Rolex. Très honnêtement, début 2015, je n’aurais jamais pensé en posséder une 6 mois plus tard…

panerai-luminor-firenze-Romain-1

Gabriel : Peux tu nous parler de tes deux très belles montres ? A commencer par cette Panerai.

Romain : Ma panerai 605, sans m’avancer, je crois que je suis le seul à la posséder en France.

Fin 2014, j’ouvre Facebook un matin et  je vois une photo des prochaines sorties de la marque. Les modèles 001Q et 605Q (Q : lettre de production pour 2014).

Je suis immédiatement attiré par cette PAM605. On me fait souvent la remarque d’avoir une 372, mais non, je n’approuve pas cette façon de voir le modèle. Elle est à mes yeux bien plus exclusive.

panerai-luminor-firenze-back

Dédiée à la réouverture de la Boutique de Florence, elle n’est pas catégorisée comme série limitée. 199 pièces pour la 001Q et 99 pièces pour la 605. Le mouvement contrairement à la 001 est “Manufacture”. Elle est à remontage manuel (P3000) avec une réserve de marche de 3 jours. Son boitier fait 47 mm avec l’inscription FIRENZE sur le cadran. Son cadran justement ? Tout un poème… Tellement versatile et c’est ce que j’aime. Il est en rapport avec l’histoire de l’enseigne.

Son point faible pour moi ? Je le cherche encore…

panerai-luminor-firenze-Romain-4

Gabriel : Et cette GMT Master II ?

Romain : Cette Rolex ? Il me fallait une montre qui soit capable de rivaliser avec ma 605.

La Daytona étant inaccessible pour le moment, je vise un modèle professionnel et plus abordable. Je me tourne vers cette 116710LN naturellement, le côté noir de la lunette céramique plus intemporel. Après ce n’est qu’une question de goût, puisque l’on constate que le marché se porte plus vers une Pepsi ou une Batman.

rolex-gmt-romain

Après c’est peut-être aussi de voir les choses autrement, j’aime chez Rolex, son histoire, ses modèles. Je viens tout juste d’intégrer le club OPC. J’ai eu la chance de participer à une soirée fin Août, ou j’ai déjà beaucoup appris. Chacun à sa façon bien propre d’être attiré par tel ou tel modèle et c’est très intéressant de pouvoir partager ainsi sans être mal jugé.

Pour finir, sur le choix de la GMT. Elle est clairement complémentaire à la Panerai. Mouvement automatique de plus, un petit diamètre mais tellement confortable à porter.

Gabriel : Il me semble que tu as d’autres centres d’intérêt, n’est-ce pas ? Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Romain : J’ai déjà en partie répondu à cette question, dans ma présentation. Mais je ne me lasse pas de pouvoir m’expliquer sur ce sujet. Effectivement je suis très attiré, par le travail artisanal et les matières nobles utilisées. J’aime savoir, comment le produit est fait et je préfère avoir une pièce bien faite que plusieurs mal faites. Comme nous en avons discuté, j’aime l’exclusivité du produit. Pour les souliers, comme pour mes costumes, je n’ai encore jamais fait de grande-mesure ou de mesure, mais de la demi-mesure ou du MTO. (Made To Order).

Je n’ai hélas pas le budget pour pouvoir faire de la grande mesure alors que le bespoke pour les souliers sera au programme en 2016. Je viens tout récemment de découvrir un artisan très talentueux de Barcelone. J’ai d’ailleurs évolué à distance pour ma première commande mais pour la seconde j’irai dans son atelier.

J’ai maintenant pour la partie vestimentaire mon adresse en Italie dans la magnifique ville de Lucca. Ensuite tout ce fait sur le net, mais aucunes de mes commandes n’est faite par hazard…le made in china n’est plus d’actualité. Je ne suis pas dans la confidence non plus mais j’y travaille. Le sujet peut-être long, car j’ai aussi mes adresses pour les cravates et maroquinerie…

Gabriel : Le « sur-mesure », une notion qui incarne quelles valeurs pour toi ?

Romain : Question difficile…l’exclusif en fait j’aime ne pas faire comme le voisin et depuis tout petit.

La valeur sans doute d’un travail bien fait à sa propre mesure.

Je pourrais rajouter, une valeur esthétique évidemment, cela ne me rend pas plus beau mais cela y aide… un costume bien taillé est plus joli à regarder. Tout cela se travaille autour de la montre, en autre.

Gabriel : Quelques adresses à nous soumettre peut-être ?

Romain : Avec plaisir, elles sont nombreuses.

Je vous invite à découvrir, un blog qui m’aide beaucoup et qui est très bien fait de mon ami Laurent ici.

panerai-luminor-firenze-Romain-3

Pour la partie vestimentaire.

Mon adresse favorite : Desimoni

Nicolas se fera un plaisir de vous guider sur des produits exclusifs et fait main dans la région de Parme par de petits artisans. Les tissus seront Italiens également.

Pour mes cravates, et j’espère un jour pour un costume : Ronanb

Ronan est une personne de charme, une attitude, un esprit… bref il saura vous accompagner et vous conseiller. Toujours avec l’étiquette du Made in Italy.

Mon rêve, serait de toucher à la mesure, une adresse si vous allez à Rome : voir ici.

costume-tailor-romain

Pour la partie souliers.

Mon nouveau gros coup de coeur, même si il ne faut vraiment pas être pressé. C’est ça le vrai bespoke : Ramon Cuberta

Ensuite, j’ai dans mon dressing deux enseignes : Weston et Antonio mecciarello.

Il va prochainement ouvrir un site de vente en ligne…je ne suis plus attiré par ses services mais le Monsieur est très doué. Je vous recommande la gamme Aurum

A venir, un nouveau projet avec Vass.

Rezso est une personne charmante et très à l’écoute. Nous sommes moins dans l’exclusif mais les possibilités sont nombreuses.

Juste pour préciser, je ne fais aucune publicité, je me permets juste de vous donner mes adresses, en toute simplicité. Les personnes et entreprises citées ne sont pas au courant de ma démarche. J’espère sincèrement que cela leur fera plaisir.

chaussures-tailor-romain-2

Gabriel : Quelques « Tips » pour repérer un costume de qualité ?

Romain : Connaître la provenance du tissu, j’ai la réponse toute faite comme dirait Nicola DeSimoni.

« Mes vestes sont plus belles à l’intérieur qu’à l’extérieur… » On arrive rapidement à voir si le montage et de qualité. Oubliez le termo-collé vendu 800€ ou plus…privilégiez le semi-entoilé ou l’entoilé.

Gabriel : Serais-tu prêt à nous en parler de temps en temps sur Les Rhabilleurs ?

Romain : Ma réponse est sans hésitation. « OUI » avec grand plaisir.

Je trouve que je répète ces trois lettres souvent en 2015…déjà dit à ma femme le 25 Avril dernier.

Gabriel : Tu as récemment adhéré au club OPC. Peux-tu nous en parler et nous expliquer ce choix ?

Romain : Je suis déjà licencié FFA pour la course à pied, me voilà également adhérant Rolex.

Plus sérieusement, je suis tout nouveau membre (Numéro 98). Je tiens sincèrement à remercier Nicolas, de m’avoir permis d’intégrer le club. C’est une approche différente, un entretien, une adhésion…ensuite c’est la cours des grands si je puis me permettre. Je ne renie en aucun cas mes amis paneristi attention. Je suis en effet membre de deux forums Panerai.

Le choix de devenir membre, c’est surtout dans la perspective de pouvoir partager ma passion avec d’autres. Et ce n’est pas au travail que je peux le faire ! J’ai intégré l’équipe suite au conseil d’un ami très proche, mon témoin de mariage qui plus est.

Je suis l’activité du site quotidiennement. Sur le forum, je ne participe pas encore comme je le souhaiterais mais je me documente. On est très loin de l’image guindée que peut renvoyer le port d’une Rolex, Ce n’est vraiment pas l’état d’esprit du club et encore moins la mienne.

Petit lien pour la présentation : OPC

chaussures-tailor-romain

Gabriel : Une conclusion plus personnelle ?

Romain : Je remercie les Rhabilleurs de m’avoir fait confiance et de m’avoir permis de partager ma passion en quelques lignes. J’espère que certains apprécieront et que ce n’est que le début.