Home Les Conseils La Refléxion

Noël : Comment faire le plus beau des cadeaux ?

Les Rhabilleurs
Le 18 décembre 2017
C

Chers amis, il faut parfois revenir à la base, à la structure, au squelette. Nous avions songé un instant à vous proposer une belle sélection de Noël. Mais non. Pourquoi ne pas se poser un moment et réfléchir plus en profondeur au vrai sens de ce que l’on verra au pied du sapin ?

C’est pourquoi j’aimerais un instant revenir sur la quintessence du cadeau de Noël, qui à mon sens sera plus riche en conseils et en idées qu’une simple sélection, aussi belle soit-elle.

__

L’origine du cadeau de Noël

Léger retour en arrière. Un brin d’histoire ne nous fera pas de mal pour revenir aux fondamentaux du cadeau de Noël.

Arcadia - circa 1940

Le cadeau de Noël est un concept récent remontant au milieu du XIXe siècle. Mais son origine véritable se situe pendant la royauté romaine, au VIIIe siècle av. JC. Dans la légende de la fondation de Rome apparaît le roi de Guerre et co-roi de Rome (avec Romulus) Titus Tatius. Il serait le premier à avoir reçu le bois sacré de la déesse Strenia pour le bon augure de la nouvelle année. Grosse classe.

On couvrait donc par la suite de présents les personnes vertueuses à chaque commencement de nouvelle année. Puis, ce rituel devint habitude courante dans de nombreux foyers romains, qui profitaient de la nouvelle année pour rendre visite à des personnes chères et offrir quelques présents. Les fameuses étrennes (de Strenia).

Comment porter sa veste croisée ? La classique chemise - Cravate et Étole Robert Kerr

C’était donc un moment ou l’on souhaitait de belles et bonnes choses, un moment de fraternité certaine et d’amitié. Un instant simple où l’on offrait des dattes et du miel à ses amis. Un moment de partage. Par la suite un moment de reconnaissance à l’empereur et au prince qui croulait sous les étrennes, que certains aboliront par ailleurs.

Good Manners x Joseph Bonnie

Cette tradition a perduré jusque petit à petit glisser du Nouvel an vers Noël à la fin du XIXe. Certes, on offre toujours des étrennes aux pompiers ou aux facteurs pour la nouvelle année. Mais on offre aussi des cadeaux à Noël.

Pullulent alors au milieu du XIXe siècle des boutiques de jouets pour enfants allant du polichinelle en bois au soldat de plomb. Des magasins que l’on trouve souvent à la volée sur les boulevard parisiens. Le Bazar de l’Hotel de Ville ouvre ses portes en 1860, le Printemps en 1865 et les Galeries Lafayette en 1893. Tous trois l’illustration parfaite d’une manière de consommer qui commence à se transformer radicalement.

Il devient alors de plus en plus difficile de se passer des cadeaux de Noël. Les enfants se voient offrir des personnages, des poupées, des petits meubles, des jeux de société, et j’en passe. Le XXe siècle, malgré les graves moments de l’Histoire traversés, ancrera cette habitude désormais devenue tradition.

Noël, aujourd’hui

Aujourd’hui, Noël est profondément ancré dans les esprits des gens du monde entier, en oubliant presque que cette fête représente la naissance de l’enfant Jésus. Amen.

Les petits et les grands attendent toujours autant cette fête de fin d’année pour se retrouver en famille et échanger des cadeaux. Même le monde professionnel s’y met, en proposant à ses employés des ‘Secret Santa’ où l’on offre à un collègue tiré au sort un petit présent.

La seule chose qui ait changé depuis un siècle, est le charme des cadeaux offerts pendant cette fête. Je ne dis pas qu’offrir une tablette ou un ordinateur à un adolescent soit fondamentalement mauvais, mais qu’en quelques décennies l’Homme s’est peut être perdu dans une abondante offre Made in China. Shame.

Où sont passés les cadeaux intemporels ? Ces petites attentions gratifiées d’un sourire et d’un “Merci” sincère ? Heureusement pour nous, je vois encore, outre les mandarines et les papillotes, être échangés des montres, des stylos, de beaux articles en cuir et autres objets et vêtements de qualité, et tant mieux.

Mais alors, comment choisir ?

Au diable les sélections ! Mais je peux vous donner mon point de vu tranché sur la question. Prenons exemple sur la Rome antique. Bon, oublions les dattes et le miel, même si ça fait toujours plaisir. Témoignons de notre amour et amitié avec force. Peu importe la valeur du cadeau, essayons de laisser un beau souvenir à ceux que l’on aime.

Imaginez un instant. Vous déménagez de l’appartement que vous occupiez depuis si longtemps. Vos journées se résument à faire des cartons. Mais en faisant le 40ème de la journée, vous retrouvez ce stylo, ce portefeuille, cette montre au fond gravé que vous n’avez peut-être pas portée depuis longtemps ou le carnet de croquis en cuir que vous avait offert Nicolas et sur lequel, en tant que jeune architecte, vous avez couché vos premiers plans et idées.

Arcadia - circa 1940 - Case back

Le souvenir de cet ami que la vie a peut-être éloigné est immédiat. Tout revient alors, le contexte, la vie d’antan. Un sourire et de beaux souvenirs.

Et le plaisir d’offrir ? Ce cadeau que nos parents, meilleurs amis et proches utiliseront encore des années après leur avoir témoigner notre amour ?  Ça, c’est un cadeau !

Chers amis, ce que nous vous proposons aujourd’hui, c’est de nous poser un instant et de voir plus loin que cette “obligation sociétaire” qui nous pousse parfois à succomber à une surconsommation inutile de produits cadeaux.

Recherchons au contraire des idées qui rempliront les vies de nos familles et amis avec un peu de substance et un plaisir qui se renouvellera dans son utilisation.

Car au final, de quoi se souvient-on vraiment une fois le compte à rebours terminé ? Quels sont nos plus beaux souvenirs de Nöel ? Ils ne sont pour ma part liés à aucun cadeau reçu, ce sont les odeurs de plats cuisinés avec amour, les crépitements  d’un feu de cheminée, les éclats de rires et les regards de proches aujourd’hui parfois disparus…

Pour ce qui est des cadeaux, cela peut évidemment rester une très belle tradition à condition d’y mettre du sens. Le plus beau dans tout cela est certainement qu’il n’est vraiment nul besoin d’attendre Noël…

EnregistrerEnregistrer