menu
search

Histoire de Breitling

Spécialisé dans la montre technique, Breitling a joué un grand rôle dans le développement du chronographe-bracelet. La firme a participé à un grand nombre de  conquête des airs grâce à ses instruments. Une des marques horlogères à proposer sur la plupart de ses modèles des mouvements certifiés chronomètres, Breitling fait aussi partie des maisons qui possèdent leur propre mouvement de chronographe mécanique, intégralement conçu et fabriqué dans ses ateliers. Cette entreprise familiale est par ailleurs l’une des dernières marques horlogères suisses indépendantes.

LÉON BREITLING : L’inventeur du chronographe moderne

En fondant son atelier, en 1884, dans le Jura suisse, Léon Breitling choisit de se consacrer à un domaine très technique: celui des chronographes et des compteurs. Des instruments de précision destinés aux sports, aux sciences et à l’industrie.

Grâce à ses montres techniques, la marque participe à l’essor des sports de compétition et de l’automobile, mais aussi aux premiers exploits des pionniers de l’aviation.

En 1915, elle invente le premier poussoir de chronographe indépendant.

En 1923, elle sépare les fonctions de «mise en marche/arrêt » de celle de «remise à zéro». Cette innovation permet d’additionner plusieurs temps successifs sans devoir remettre les aiguilles à zéro.

En 1934, Breitling achève son innovation en créant un second poussoir indépendant pour la remise à zéro.

En 1969, la marque relève l’un des grands défis horlogers du 20e siècle en présentant le premier mouvement de chronographe à remontage automatique.

En 1984, Breitling donne le coup d’envoi de la renaissance du chronographe mécanique en lançant le fameux Chronomat, devenu son modèle leader.

En 2009, les ingénieurs de la firme créent le Calibre 01, le meilleur mouvement de chronographe automatique de Breitling, intégralement conçu et fabriqué dans les ateliers de Breitling Chronométrie.

Breitlingl s’est également illustrée dans l’électronique en développant toute une gamme d’instruments high-tech dédiés en première ligne aux aviateurs.

BREITLING : Le vrai partenaire de l’aéronautique

Les pionniers de l’aviation ayant besoin d’instruments fiables, ils se tournent vers les chronographes de poche, puis les chronographes-bracelets Breitling.

Dans les années 1930, la firme se lance logiquement dans les chronographes embarqués, pour les cockpits d’avions. Ces instruments connaissent un succès auprès de diverses forces armées, dont la Royal Air Force, qui en dotera ses fameux chasseurs à hélices de la Seconde Guerre mondiale.

 

En 1952, Breitling lance son célèbre chronographe-bracelet Navitimer doté d’une règle à calcul circulaire permettant d’effectuer toutes les opérations liées à la navigation aérienne. Un objet-culte pour les pilotes et les passionnés d’aéronautique, fabriqué sans discontinuer depuis près de 60 ans.

En 1962, une Navitimer accompagne Scott Carpenter lors de son vol orbital à bord de la capsule Aurora 7; c’est le premier chronographe-bracelet à voyager dans l’espace. Vient ensuite, dans les années 1950, l’essor de l’aviation commerciale qui décide d’équiper de ses chronographes de bord les avions à hélices, puis les jets de nombreux constructeurs et compagnies aériennes. C’est ainsi que la marque devient le «fournisseur attitré de l’aviation mondiale».

 

100% SWISS MADE : Le maitre des performances

Breitling s’attache à soumettre la plupart de ses mouvements (mécaniques et quartz) aux tests du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC), la plus haute référence en matière de précision et de fiabilité.

La marque a construit à La Chaux–de–Fonds une unité très moderne baptisée Breitling Chronométrie, dédiée à la conception et à la production de mouvements de chronographes mécaniques. Breitling garantit ainsi à ses «instruments pour professionnels» une grande fiabilité. La marque évolue également dans le domaine de l’électronique en proposant exclusivement des mouvements thermo-compensés SuperQuartzTM, dix fois plus précis que le quartz ordinaire, selon nos sources. Sans oublier l’Emergency, la première montre–bracelet équipée d’un microémetteur de détresse intégré, tous les détails d’habillage sont conçus pour répondre à un usage intensif, dans des conditions extrêmes.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less