Home Montres Vintage Abordable

Hamilton Chrono-Matic 11002-3 : L’autre Calibre 11

Jérôme
Le 19 avril 2018
S

S’il est une tendance actuelle en horlogerie qui ne semble pas faner, ce serait bien celle qui allie mouvements de chronographes, belles ouvertures de boîte et cadrans “Panda”. Si je vous disais qu’il y avait une référence à laquelle on ne pense pas assez et qui joue pourtant dans la même cour que des certaines Heuer Monaco 1133B, Autavia ou autres Chrono Breitling des grandes années ? Ça vous plairait ? Très bien, voici le chronographe Hamilton Chrono-Matic et son Calibre 11, référence 11002-3. Que nous avons la chance de vous proposer depuis aujourd’hui sur notre shop Joseph Bonnie.

Hamilton Chrono-Matic : Un vrai bout d’Histoire horlogère

Rapide retour en arrière afin de réellement saisir l’importance de ce chronographe et de la naissance de son calibre. Nous sommes à la fin des années 60 et l’horlogerie traditionnelle doit faire face à l’un de ses plus importants challenges du 20ème siècle. L’horlogerie mécanique traditionnelle est en perte de vitesse depuis l’apparition des mouvements à remontage automatique et personne n’a encore réussi à concevoir un calibre de chronographe automatique qui puisse être produit en série et à grande échelle. Le compte à rebours est lancé.

Hamilton Chrono-Matic 11002-3 - Calibre 11

L’année 1969 est une grande année pour les chronographes puisque sortent quasi simultanément le Zenith El Primero, le Calibre 11, développé conjointement par Heuer, Breitling, Hamilton et Buren, et bien évidemment le calibre Seiko 6139 qui suscite toujours autant la controverse historique de par sa date de lancement officiel hors des frontières de l’île du soleil levant…

Nous n’allons pas ici alimenter cette controverse, simplement parce que nous aimons profondément les trois calibres susnommés. Nous allons tout de même insister sur ce fameux Calibre 11…

Hamilton Chrono-Matic & Calibre 11

Nous venons de le dire, de nombreuses marques n’ont pas menée seules la course à la recherche et au développement technologique. On retrouve ce Calibre 11 dans de nombreuses pièces aujourd’hui iconiques, incluant les célèbres Heuer Monaco 1133B, Autavia, ou  Breitling Chronomatic et Chronomat.

Hamilton Chrono-Matic 11002-3 - Calibre 11

La raison est simple, son développement fut collaboratif et le rôle d’Hamilton crucial. C’est en effet Hamilton qui apporta à la fine équipe des Avengers suisses la fine base automatique à micro-rotor sur laquelle allait être monté le module chronographe. Rien que ça. Il s’agit pour être encore plus précis d’un mouvement acheté à Buren. La dirty dozen, vous vous souvenez ?

Hamilton Chrono-Matic 11002-3 - Calibre 11

Niveau technologie, l’équipe avait réussi son pari. Niveau créativité et marketing par contre, pour des Maisons que l’on a connu plutôt inspirées, les résultats ne furent pas très originaux. Heuer décide donc d’appeler ce nouveau calibre chronographe automatique “Chronomatic”, Hamilton “Chrono-Matic” et Breitling utilisera assez indifféremment les deux orthographes. Au final ce n’est pas si mal, il s’agit après tout du même mouvement qui uni ces grands noms de l’horlogerie.

Hamilton Chrono-Matic : Equilibre et plaisir

Cet Hamilton Chrono-Matic n’est évidemment pas qu’un mouvement, c’est également un modèle de ce qui se fait de mieux sur le terrain des cadrans Panda, toutes références confondues en ce qui me concerne. Les contrastes noirs et blancs sont exemplaires et jusqu’au-boutistes. Noir sur blanc, ou blanc sur noir. Une bichromie parfaite.

Sous-compteurs noirs sur cadran blanc, évidemment, mais aussi index noirs et perles tritium blanches et jusqu’à la roue de date aux chiffres arabes blancs sur fond… noir. Une esthétique minimaliste et aboutie complétée par le signe de fabrique immédiatement reconnaissable du Calibre 11 : la couronne de remontoir située à 9h. Une position inhabituelle choisie justement pour la complexité d’utilisation une fois la montre au poignet : “Ce chronographe est automatique, oubliez le remontage manuel !” 

Road Trip #1 : voyage au bout de la Terre - Hamilton Intra-Matic 68

Dernier mot pour ceux qui sont séduits par l’esprit mais pour qui la présence d’une boîte de 37mm est encore un peu légère, Hamilton a ressorti l’année dernière une ré-édition “Reversed Panda” légèrement gonflée à la testostérone et à la modernité dont nous vous parlions d’ailleurs il n’y a pas si longtemps : L’Intra-Matic 68. Une ouverture de boîte bien plus grande et une couronne de remontoir qui se retrouvait à 3h, base Valjoux 7750 oblige.

 


Les amateurs de belles montres anciennes seront donc certainement ravis de découvrir cette Hamilton Chrono-Matic et son Calibre 11 sur le shop Joseph Bonnie, en compagnie d’autres trouvailles. Il n’y aura que 5 nouvelles montres aujourd’hui, mais d’autres belles (re)découvertes arrivent très prochainement… je vous le promets…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer