Home Montres Modernes Focus

Grand Seiko : L’excellence Nippone vole de ses propres ailes

Jérôme
Le 20 décembre 2017
P

Parmi les évènements horlogers marquants de 2017, il y a eu la décision importante de Shinji Hattori de séparer officiellement les entités Seiko et Grand Seiko. Une décision pleine de sens lorsqu’on sait que la confusion et la méconnaissance sont malheureusement des éléments qui empêchent encore souvent un marché européen de pleinement apprécier cette très belle horlogerie japonaise.

L’occasion de revenir sur l’Histoire et une icône Grand Seiko qui se pare aujourd’hui des premiers cadrans de la marque à ne plus arborer le logo Seiko à 12h : la référence SBGH205.

Seiko & GS : Pas si proches que ça

Un brin d’histoire pour commencer car ça ne fait jamais de mal et parce que c’est bien dans la connaissance du passé que l’on peut comprendre le présent. A tous ceux qui ont toujours cru que Seiko et Grand Seiko c’était globalement la même chose, ouvrez bien les oreilles.

Vintage Seiko : King Seiko Hi-Beat

Dès le départ, les montres estampillées Seiko étaient historiquement produites par deux entités de la Seiko corporation. L’une se nommait Daini Seikosha Co, Ltd située dans la baie de Tokyo, l’autre du nom de Suwa Seikosha Co, à Nagano. Deux compagnies distinctes pour produire les montres d’une même marque. C’est bien cette stratégie qui est à l’origine d’une compétition saine mais féroce entre ces deux frères pour constamment aller de l’avant et se dépasser, autant au niveau des technologies développées que des finitions. Des pièces splendides sont d’ailleurs nées et sorties des deux usines.

Daini Seikosha Co. deviendra Seiko Instruments Inc. et Suwa Seikosha Co. prendra le nom de Seiko Epson Corporation.

Grand Seiko : Naissance de l’excellence horlogère nippone

Dans Grand Seiko, il y a évidemment  Seiko, mais toute Seiko est loin d’être Grand Seiko. Est-ce que je me fais comprendre ? Oui, les Grand Seiko sont des montres à part, nées de la volonté des horlogers nippon de faire “mieux que les Suisses”… un beau leitmotiv c’est évident, un benchmark pas mauvais non plus…

GRAND SEIKO - SBGH205

On peut les comprendre lorsqu’on sait qu’avant 1960, et malheureusement encore aujourd’hui, la majorité des gens était convaincue que les montres Suisses étaient de la meilleure facture et les montres japonaises bien inférieures. Sans doute un peu comme les écossais et le Whisky… jusqu’à ce que…

“Grand Seiko est simplement le résultat de cette fierté et de cette croyance”

Daini Seikosha et Suwa rentrèrent donc en pourparlers sur la stratégie à adopter pour faire rayonner Seiko. Ils décideront que Suwa produira la première montre Grand Seiko ainsi que les montres pour hommes tandis que la plupart des montres femmes seront produites par Daini à Tokyo.

Nous sommes en 1960. La naissance de Grand Seiko allait être suivie de peu non seulement par le succès des Jeux Olympiques de Tokyo, mais aussi par la victoire de Seiko en Suisse à ce qui deviendra plus tard le Grand Prix d’Horlogerie de Genève. Les égos sont boostés, la confiance nationale atteint son paroxysme et les montres mécaniques Grand Seiko se développent à grand pas.

Grand Seiko - Vintage

1967 marquait le développement de la fameuse grammaire du design de Taro Tanaka et naissait des ateliers de la Daini Seikosha la 44GS qui marquera une esthétique durable Grand Seiko, toujours présente aujourd’hui et dont la SBGH205 est la digne héritière.

Nouveaux Cadrans : Un détail qui peut faire une énorme différence ?

Qu’est ce que ça change ? Une ligne en moins sur un cadran ? Beaucoup de choses. C’est la traduction d’une volonté d’expansion de Grand Seiko, d’un détachement d’une maison mère qui à force de grandir et de grossir à pu perdre certaines âmes quant à la cohérence de leurs marques et de leurs collections.

GRAND SEIKO - SBGH205

Une ligne sur un cadran, ça peut aussi changer beaucoup de choses quant à la valorisation d’une pièce dans les décennies à venir, dixit les Sea Dweller double red et autres double signatures…

Cette Grand Seiko et ces nouveaux cadrans sont en tout cas les premiers d’une nouvelle génération. Les anciens cadrans commencent déjà être recherchés au pays du soleil levant, car plus en boutiques. Pure spéculation ou réelle anticipation de ce qui deviendra peut-être un futur collector ? Qui sait, l’avenir nous le dira…


Pour découvrir la variété de la gamme Grand Seiko, je ne peux que vous encourager à vous rendre sur le site Grand Seiko !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer