Home Art de Vivre

Filson 10475 : Le ciré léger des forêts côtières du Pacifique Nord

Jérôme
Le 12 avril 2018
V

Voici une pièce qui se raréfie aujourd’hui, polyvalente et historique. Vous savez que nous avons un attachement particulier pour les pièces, qu’elles soient montres ou pas, pensées d’abord pour leurs fonctions et qui nous ramènent à une époque à laquelle les plastiques étaient des matériaux prohibés et où il y avait encore tout a découvrir. L’homme était confronté aux éléments sans les technologies du 21ème siècle, sans le Gore-Tex et autres tissus techniques et respirants qui combinent aujourd’hui, légèreté, chaleur et étanchéité.

Je vous dit cela car nous allons parler aujourd’hui d’une veste créée par une véritable institution américaine pour protéger les “Timber Cruisers” des climats changeants des forêts vierges du Pacifique Nord: la veste Filson 10475. Un coup de coeur, un vrai.

Filson : Seattle, 1897.

Tout commence à Seattle. Clinton C. Filson, exploitant agricole du Nebraska et ancien conducteur de locomotives, s’installe dans l’État de Washington au début des années 1890 où il tient un petit magasin d’équipements divers destinés aux bucherons locaux et de passage.

C’est en 1897, sentant l’opportunité créée par la ruée vers l’or du Klondike, qu’il fonde “C.C. Filson’s Pioneer Alaska Clothing and Blanket Manufacturers”. Il gagne rapidement une très bonne réputation auprès des aventuriers et chercheurs d’or à qui il fournit vêtements, couvertures, bottes et sacs de couchage.

A la fin de la ruée vers l’or, deux ans plus tard, c’est avec le même soin et soucis de qualité qu’il décidera d’orienter sa production vers d’autres activités importantes de la région comme la chasse, la pêche et l’exploitation forestière.

Filson 10475 Waxed Jacket - Filson USA

Controlée par la famille Filson jusqu’aux années 1970, l’entreprise familiale a depuis changé de mains et de CEO à plusieurs reprises. Notons tout de même que ce sera Stan Kohl, alors jeune entrepreneur dans l’équipement de haute-montagne qui fera passer la compagnie au stade supérieur. Il rachète l’entreprise en 1981 et fait passer la gamme Filson de 35 à 250 produits en s’inspirant des archives de la marque et en dessinant chaque produit lui-même. Afin de conserver la réputation et l’authenticité de la marque, il conserve tous les process de fabrication et refuse toute utilisation de matériaux modernes. Merci à lui. Vraiment.

Racheté par Bedrock Manufacturing  en 2012, Filson fabrique aujourd’hui toujours intégralement ses produits aux Etats-Unis, notamment  à Seattle, et possède également deux autre sites de production.

Filson 10475 Waxed Jacket

Les grands classiques sont toujours en collection et la qualité semble avoir été maintenue. Des produits “Garantis à vie” dont les toiles cirées se patinent avec le temps… ça vous rappelle quelque chose ?

Filson : Ruée vers l’or & forêts tropicales

Je vous le disais en début d’article, ce ciré léger Filson 10475 reprend un style des archives de la marque créée pour les “Timber Cruisers” des vastes forêts côtières de la côte ouest.

Un “Timber Cruiser” était au début du siècle dernier, un mélange de garde forestier et de géomètre dont le métier était de traverser les vastes forêts de conifères et d’y effectuer de nombreux relevés et mesures.

Filson 10475 Waxed Jacket

N’oublions pas tout de même que le poumon de l’hémisphère nord se situe le long de la côte ouest américaine. Ces fameuses forêts qui bordent l’océan pacifique de l’Alaska à la Californie en traversant la Colombie Britannique et les États de Washington et de l’Oregon représentent la plus importante étendue forestière au monde après l’Amazonie. Chaleur, froid, pluie, un climat des plus capricieux qui favorise une végétation luxuriante mais qui n’est pas des plus hospitaliers lorsqu’on doit y passer plusieurs semaines en autonomie,  il y a un siècle…

Cette veste en toile de coton cirée est donc légère et imperméable mais surtout reprend les fonctionnalités et finitions du vêtement original qui même transposé dans un environnement urbain, ne perd rien de son sens.

Filson : Des forêts de l’Oregon aux tours d’ivoire Wall Street

Il y a une vingtaine d’années environ, on a commencé à voir de plus en plus de produits Filson sortir des forêts pour envahir les terres de béton de Wall Street et de la City. Je ne leur jetterais évidemment pas la pierre. La bagagerie pratique des chercheurs d’or et des chasseurs trouve alors de nouveaux adeptes. Les désormais célèbre 24h et 48h briefcases accompagnent aujourd’hui aussi bien pêcheurs que CEO’s, gardes forestiers et hipsters.

Filson 10475 Waxed Jacket

Tant que l’on se tire vers le haut et que différents métiers et sous-cultures s’approprient des produits intemporels et iconiques, c’est évidemment très positif. C’est même l’apanage des grandes créations, celles qui se jouent des époques, des cultures et des tranches d’âge avec la même fraicheur. Elle ne sont pas si nombreuses.

Pour revenir à cette veste Filson 10475, la toile cirée se joue évidemment d’une averse si besoin, sa longueur est suffisante pour couvrir un blazer et surtout les finitions sont à tout épreuve. Acheté en friperie, l’exemplaire que vous pouvez apercevoir sur les photos est loin d’être tout jeune, et pour être tout à fait franc il dégage même encore une petite odeur de vieille cabane dans les bois. Ça va passer. Une veste qui a vu du paysage et dont les coutures et la doublure sont  pourtant toujours impeccables. Je suis même persuadé qu’en la cirant le moment venu, elle sera à nouveau comme neuve. Mais le voulons-nous vraiment ? 

Filson 10475 Waxed Jacket - Doublure

La doublure intérieure est composée de rayon et de modal, deux fibres créées au début du siècle dernier à base de pulpe de bois, de bambou et d’eucalyptus souvent surnommée “soie artificielle”. Cette doublure est non seulement très agréable au contact de la peau mais a des qualités absorbantes et respirantes bien supérieures à celles du coton par exemple. Elle empêche également d’avoir la toile cirée à même la peau si l’on porte la veste sur un t-shirt.

Plus surprenant encore, la position des poches et multiples compartiments développés pour répondre aux besoins des géomètres de l’époque se révèlent aujourd’hui toujours extrêmement pratiques.

Les sous-compartiments à règles et outils accueillent stylos et couteaux de poche, les poches poitrine situées plus bas permettent un accès instantané à votre iPhone, sans effort aucun, et la grande poche arrière conçue pour le transport des cartes accommodera quant à elle très facilement, sans les endommager, tous les documents au format A4 dont vous pourrez avoir besoin sans votre briefcase. Perfection urbaine, cas d’école, démonstration de commodité et de style sans effort.

Voici encore, néé d’une confrontation à la réalité, une pièce qui impose son efficacité et qui transcende modes, décennies et cultures. La preuve que lorsqu’un design fonctionnel est mûrement réfléchit et que l’on met les moyens dans sa réalisation, ça tient souvent méchamment la route ! On ne s’y trompe pas…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer