Home Actualité Horlogerie

Briston Clubmaster Diver : La nouvelle montre pour Gentlemen plongeurs

Nicolas
Le 22 juin 2017
L

L’été est là. On le sent, le mercure ne cesse de faire des bonds, le thermomètre se brisera à tout instant. Et nous rêvons tous d’air iodé, de prendre des mousses, ou des rouleaux pour les plus confirmés d’entre nous. Se retrouver seuls face à l’immensité de l’océan, le matin. Avant de prendre le large se pose une éternelle question : quelle montre porter ? Plutôt sa grosse montre de plongée, ou quelque chose de plus abordable de peur que les vacances éprouvent votre pièce ? Nous constatons souvent certaines personnes préférer une montre plus abordable, qui propose le nécessaire pour s’enfuir quelques jours. Briston, avec son nouveau Clubmaster Diver, tape juste où il faut. Surfin’ USA.

Briston Clubmaster Diver

L’esprit de cette nouveauté ? Proposer une montre avec l’âme de Briston, qui soit aussi une plongeuse, avec toutes les caractéristiques qui vont avec. Pour ceux qui ont justement peur d’emporter de trop grosse montre à la plage ou ailleurs, et qui ne veulent pas forcément l’abimer. Croyez moi ils sont nombreux.

Briston Clubmaster Diver

On retrouve au premier coup d’oeil le boitier qui a fait connaître Briston sur ses modèles Clubmaster Classic, qu’ils soient faits d’acétate ou d’acier. Une forme coussin aux lignes toujours aussi arrondies et douces. Mais qui prend un peu d’ampleur, 14,65mm en tout (soit 3mm de plus qu’une Clubmaster Classic), car la montre accueille un mouvement automatique. J’y viendrai. Vous pourrez choisir ce boitier en acier poli, satiné ou encore en acétate, la signature Briston.

Cette Diver possède un boitier type “Super-Compressor”, avec les deux couronnes à deux et quatre heures. La couronne à deux heures permet d’activer une lunette tournante bi-directionnelle, typique des montres de plongée, qui permet de se calibrer sur le temps auquel on est descendu, pour savoir combien de temps la plongée va durer. Cette lunette tournante interne a des index peints toutes les cinq minutes, ainsi que l’indication des 15, 30 et 45 minutes. Ces index sont luminescents, plutôt pratique pour la personne désirant plonger. La couronne à quatre heures est vissée, of course.

Le cadran est simple. Heures, minutes, secondes, et date à trois heures. Le tour est joué. Sans oublier des index appliques luminescents. Vous remarquerez d’ailleurs un détail intéressant, cette aiguille des secondes ne vous rappelle pas une autre aiguille ? Indice : la montre en question est allée sur la lune. Vous commencez à connaître Briston. Et vous savez qu’ils ne se contentent pas de noir pour leur cadran. Vous trouverez  quatre déclinaisons : noir, bleu marine, gris et bleu clair. Et ce sur tous les types de boitier. Pour donner tout son sens à cette montre, vient se poser au dessus du cadran un verre saphir bombé épais de 2,8mm, soit 0,5mm de plus que sur les modèles précédents. Waterproof, as they say.

Briston Clubmaster Diver

La grosse nouveauté se trouve plus au coeur de la montre avec un mouvement automatique. Le coeur qui fait battre cette Briston est un mouvement Seiko NH35A délivrant une réserve de marche de 41 heures. Il est ce pourquoi cette nouveauté est un peu plus épaisse que ses soeurs. Pour un diamètre de 42mm.

Au niveau des bracelets, toujours autant de choix. Ils s’accordent aux cadrans, et vous pourrez y glisser un NATO, un bracelet en cuir ou en caoutchouc. Préférence pour le caoutchouc en toute situation, pour passer de l’eau au sable, et même à la table d’un restaurant. Chemise en lin au menu.

480€ pour la version acétate livrée avec un NATO, 500€ l’acier brossé et son bracelet caoutchouc et 520€ pour l’acier poli et son bracelet en cuir. Résumons. Une montre de plongée automatique (les 200 mètres font loi), une lunette interne tournante et du super-luminova. Les bases de la plongée sont là. Pas de fioritures. Le prix est donc plutôt doux quand on regarde l’offre aujourd’hui. À vos shorts de bain, messieurs.