Home Actualité Haute Horlogerie

Chopard L.U.C GMT et Time Traveler : les Supercompressors nomades

Nicolas
Le 7 mars 2017
L

L.U.C. Trois lettres qui sonnent comme de fines gouttes d’eau venant briser la surface de l’eau. Trois lettres pour Louis Ulysse Chopard, qui avant d’être une collection de Haute Horlogerie de la Manufacture Chopard, porte le nom du fondateur, des origines de grandes choses. Chopard nous invite aujourd’hui au voyage, représentant à merveille le Dandy “Nomade”, le gentleman moderne fidèle à des valeurs, et intransigeant sur la qualité de son garde-temps.

Chopard L.U.C : Quand le voyage se mêle à la Haute Horlogerie

Chopard L.U.C Time Traveler One

La collection L.U.C est réputée pour son exigence et la leçon de Haute Horlogerie qu’elle offre aux yeux des néophytes comme au regard des passionnés. De la conception du mouvement à la fonte de l’or en passant par toutes les décorations du mouvement qui viendra donner un souffle de vie à la montre, toutes les opérations sont réalisées en interne par Chopard. Une vraie manufacture, Mesdames et Messieurs.

Quoi de plus poétique et fertile pour l’esprit que de belles complications autour du voyage ? Le tout emboité avec délicatesse et exigence dans une pièce aux proportions raisonnables. La corde sensible de tous les baroudeurs gentlemen doit vibrer au moment où j’écris ces lignes, et c’est normal.

Chopard L.U.C GMT One

L’esprit de cette GMT One

Chopard L.U.C GMT One

Ce n’est pas qu’un GMT parmi tant d’autres. Ici pas de fioritures, pas de carte du monde émaillée en couleur, non. Juste le strict nécessaire pour celui qui prend la route, qu’elle soit longue ou courte.

On reconnaît au premier coup d’oeil un boitier 42mm de type “Supercompressor” qui fait résonner dans le coeur des amoureux de plongeuses beaucoup de souvenirs. Si ce n’est qu’ici, la couronne se trouvant à deux heures sert à régler la date et l’heure locales, alors que la couronne à quatre heures sert à régler le second fuseau horaire au moyen du disque tournant des 24 heures. L’aiguille GMT se règle par rapport au reste. Grande fille.

Un cadran propre et segmenté

Chopard L.U.C GMT One

Pas un. Pas deux. Mais bien 3 couches concentriques différentes. Le cadran central, soleillé, ici dans des reflets tabacs, pain d’épices et vieux noyer. À force de se délecter de bons whiskys, on prend de mauvaises habitudes.
Le deuxième anneau vient embrasser le principal, et permet la lecture de l’heure locale, et se termine à six heures par un guichet de date. Le dernier élément de cadran, pour ne pas dire lunette interne, échelonné sur 24 heures, permet de lire facilement le second fuseau horaire indiqué par l’aiguille “GMT”. Et ainsi de ne pas réveiller sa chère et tendre en plein milieu de la nuit, même si vous rêviez d’entendre sa voix.

Le mouvement signé L.U.C

La pépite qui gît au coeur de ce boitier peut se targuer d’être manufacturée. Mouvement automatique estampillé L.U.C 01.10-L. Les détails ne trompent pas : 28 800 alternances, une réserve de marche de 60 heures, un certificat COSC, et de la décoration Côtes de Genève, comme ils savent si bien le faire.

9360€ en Acier. Ce n’est certes pas donné. Mais qui pour ce prix peut prétendre à de tels niveaux d’exigence et de qualité technique ? Tout en conservant un design intemporel et des proportions contenues qui se joueront des modes et des décennies. À mon humble avis ça ne court pas les rues.

Chopard L.U.C  Time Traveler One

Chopard L.U.C Time Traveler One

Dans le même esprit que la GMT One, la Time Traveler One inspire au voyage. À un détail près qu’elle est la première pièce de la collection L.U.C à heures universelles. On le remarque au premier regard, toutes les grandes villes du monde nous regardent, attendant impatiemment de savoir laquelle sera sélectionnée. 

Le cadran international

Chopard L.U.C Time Traveler One

Les capitales du monde vous observent. Mais c’est votre main qui les fait se mouvoir autour du cadran. De Geneve à Nouméa, en passant par La Paz et Londres, la lunette interne tournante vous indique l’heure partout sur le globe. Mais comment procéder ? Je n’ai pas saisi tout de suite, mais après moult essais, j’ai la chose en main.

Dans un premier temps, il faut régler l’heure locale et la date à partir de la couronne à deux heures, qui fait aussi se mouvoir le disque des 24 heures. Puis, à l’aide de la couronne à quatre heures, le disque des villes qui fonctionne en coordination avec l’anneau échelonné 24 heures s’anime. Et là est toute la subtilité, c’est avec l’aiguille d’heure locale qu’on lit l’heure partout dans le monde, à partir du lieu dans lequel on se trouve.

On retrouve toutes les qualités d’un mouvement manufacturé, frère du mouvement de la GMT One aux détails près du disque tournant des villes du monde et de la date pointée par aiguille dorénavant. 12.610€ en version acier (la version présentée ici est en platine).

Il ne reste plus qu’à commander son billet. Aller simple bien entendu. Ces pièces de la collection L.U.C sont les témoins réels d’une manufacture de Haute Horlogerie. Aucun détail, qu’il s’agisse d’un des anneaux du cadran, ou des décors du mouvement n’est laissé au hasard. Les proportions sont belles, respectées. Rien de trop, que le nécessaire. Et le poignet d’un Dandy nomade, le coeur à l’inconnu.