Home Montres Vintage Focus

Auricoste Type 20 : De retour en vol

Nicolas
Le 27 juillet 2018
L

Les montres militaires ont le vent en poupe ! Nous aimons à le répéter, qu’elles soient récentes ou anciennes, ces montres nourrissent un imaginaire puissant et historique. Aujourd’hui, point de “petite” pièce en vue, mais une montre Auricoste Type XX ayant probablement équipé le poignet d’un aviateur français après les années 1950. Et pas n’importe quel type XX. Gâté par les effets du temps, le cadran est tout simplement exceptionnel et il se pourrait que cette pièce ait une particularité encore plus rare…

Qu’est-ce qu’un type XX ?

Pour tout comprendre dans les détails, il faut d’abord apprendre.

Revenons au début des années 1950 en France. Le Ministère de la Défense et des Forces armées (Fusion des Ministère de la Guerre, de la Marine et de l’Air) souhaite doter d’instruments fiables ses corps d’armée déployés dans le ciel. Pour cela, elle édite un cahier des charges très clair mais aussi très exigeant.

En voici les quelques lignes :

Un cadran noir avec deux compteurs (pouvant chronométrer au minimum 30 minutes)
La résistance à 300 cycles de départ/Arrêt/Remise à zéro du chronographe
Une précision ne dépassant pas les écarts de 8 secondes/jour
Une réserve de marche supérieure à 35 heures
Des aiguilles et index luminescents
Un diamètre avoisinant 38mm 
Une fonction retour en vol

C’est déjà pas mal. Tout le monde a en général entendu parlé de Breguet, mais le Type 20 (en chiffres arabes quand il n’est pas Breguet) a aussi été produit par Auricoste, Airain, Vixa, Dodane, Mathey Tissot ou encore Chronofixe/Seliva.

Auricoste Type 20

Auricoste, maison d’horlogerie ayant toujours fidèlement servie l’armée française dans les airs ou dans l’eau depuis le milieu du 19ème, a donc fait partie de cette belle aventure au service du Ministère de la Défense et des Forces armées.

De tous les Types 20, la montre produite par Auricoste est certainement une des plus intéressantes.

Auricoste Type 20 - Montre ancienne en acier - Chronographe retour en vol

Tout d’abord, en comparaison à Vixa, Breguet ou encore Dodane, les Type 20 Auricoste n’ont été produits qu’à 2000 exemplaires. 2000 exemplaires qui n’ont pas fondamentalement changé d’aspect au fil de leurs sorties d’atelier. Un seul détail divise les montres en deux camps, et cela a à voir avec la matière employé pour le boitier. Nous y viendrons.

Le boitier respecte à la lettre les exigences du Ministère, à savoir un diamètre de 38mm pour toutes les pièces. Ce qui fait le charme des Type 20 est aussi que chaque manufacturier avait ses propres caractéristiques, et qu’ainsi les tailles de boite Vixa étaient de 39mm par exemple.

Sur toutes les occurrences Auricoste, sauf cas exceptionnels, les montres ont la même construction. Un cadran noir laqué, des chiffres arabes recouverts de radium, une minuterie chemin de fer blanche chiffrée toutes les 5 minutes. Viennent s’y intégrer  deux sous-compteurs, un pour la petite seconde à neuf heures, et le totalisateur des trente minutes du chronographe à trois heures.

N’oublions pas les mentions “J.AURICOSTE” à midi ainsi que ‘TYPE 20″ à six heures.

Parlons métaux. On trouve les Type 20 Auricoste en laiton chromé ou en acier. Pour ceux qui sont familiers du laiton chromé, le temps ne l’épargne malheureusement pas, et le chrome laisse souvent place à des parties en laiton. La montre reste évidemment belle, mais rien en comparaison avec de l’acier. Chez Auricoste, les montres à usage militaire étaient produites en laiton chromé.

L’acier, lui, était réservé à des pièces à usage “civil”. Pour le CEV notamment. Le CEV pour Centre d’Essai en Vol. Aujourd’hui DGA EV (Direction Générale de l’Armement Essai en Vol). Il permettait de garantir le bon fonctionnement des armes aéronautiques avant leur utilisation grandeur nature. Des Type 20 Auricoste ont été envoyés vers différents centres et ceux-ci étaient réalisés en acier et comportait la mention “CEV” au dos. Très peu de pièces.

Auricoste Type 20 - Montre ancienne en acier - Chronographe retour en vol

L’autre trait caractéristique de ce Type 20, c’est son mouvement. Le seul Type 20 à être équipé d’un mouvement Lémania, c’est bien l’Auricoste. Un calibre Lémania 2040, qui a pour base le mouvement 15TL de la marque, et qui offre un chronographe à roue à colonnes. Plus loin que ça, Auricoste serait le seul horloger à avoir utilisé ce mouvement qui est l’unique mouvement de chronographe à posséder la fonction retour en vol chez Lémania. Vous comprenez alors pourquoi ce chronographe est rare.

Le modèle que nous avons entre les mains est celui d’un très cher ami collectionneur, et il est plutôt unique. Jugez donc. Le cadran est “chocolat” et d’une magnifique homogénéité, ce qui est rare à trouver pour ces montres. En regardant le fond de boite, on remarque que la pièce a eu une utilisation militaire, puis a été réformée comme en témoigne les FG pour “Fin de Garantie”.

Auricoste Type 20 - Montre ancienne en acier - Chronographe retour en vol

Sa particularité et d’être en acier, ce qui est un excellent point, tout en ayant eu une utilisation militaire. Ce qui la place dans une catégorie très particulière et entretien un certain mystère. Mais comme toujours dans l’histoire de l’horlogerie, il y a ce que l’on peut lire ou découvrir, et il y a ce qui s’est réellement passé. Dans tous les cas une pièce exceptionnelle, en acier, à usage militaire et avec un cadran “Nesquik” des plus sucrés.

Nous pouvons donc considérer que le Type 20 Auricoste à une place toute particulière parmi les Type 20, par sa faible production et les éléments qui le composent. Les autres Type 20 sont évidemment des pièces magnifiques, cela va de soi, mais tout de même. Une pièce que l’on peut aujourd’hui trouver (difficilement) sur le marché de l’occasion à partir de 3500€ pour une pièce en acier et autour de 2000€ pour une pièce en laiton. Pour un cadran chocolat, c’est une autre histoire.