Home Le Savoir La Théorie

Gravity : A. Lange & Söhne x Quentin Carnaille (Ep.1)

Jérôme
Le 2 février 2017
A

Aujourd’hui est un grand jour. Voici arrivé le moment du partage d’un projet qui nous tient à coeur depuis longtemps, celui de collaborer avec une Manufacture Horlogère qui pour nous est un véritable synonyme d’excellence de A à Z. Surprise, elle ne vient pas de Suisse mais d’Allemagne. Je parle bien entendu de la manufacture de Glasshütte : A. Lange & Söhne. 

Walter Lange nous a quitté récemment, laissant derrière lui un héritage et une Maison digne de recevoir tous les superlatifs.

Sans attendre plus longtemps je vous propose de découvrir en images et en son la première vidéo d’une série de quatre dédiée aujourd’hui au tourbillon et à la notion de gravité intitulée : Fighting Gravity.

L’élément central : La Gravité

Un même thème pour deux approches artistiques complémentaires et néanmoins diamétralement opposées. Une manufacture horlogère et un artiste plasticien qui se mesurent tout deux  à la gravité. Cette force qui nous empêche de nous envoler et qui créé des écarts de marche en fonction de la position de votre montre au cours de la journée.

Cette même force qui pourtant donne l’inertie nécessaire à la masse oscillante pour générer l’énergie motrice qui fera vivre ce mouvement.

A Lange Sohne Datograph Perpetual Tourbillon

Nous avons souhaité partager avec vous toute la technicité et la précision de ces pièces mais aussi et surtout toute la poésie et l’élégance de cette complication lorsqu’elle prend forme au sein des ateliers de Glasshütte.

Visions communes, chemins différents

Pour se faire, nous nous sommes rendus au coeur de la manufacture allemande et avons fait appel à un autre artiste qui aime se mesurer à la gravité : Quentin Carnaille (découvrir son travail ici).

Quentin Carnaille

Vous connaissez peut-être Quentin pour ses oeuvres liées à l’horlogerie, utilisant des mouvements, pignons et rouages en suspension.

Quentin Carnaille

L’œuvre qui nous intéresse aujourd’hui s’éloigne de l’horlogerie et se nomme “Introspection”. Quatre colonnes identiques au-dessus desquelles flottent des cubes, à quelques centimètres seulement de la surface lisse et noire.

Une colonne bien ancrée dans le sol qui représente le corps dans toute sa matérialité, et un cube aérien, qui représente l’esprit dans toute sa légèreté et son insouciance. De beaux symboles que nous aimerions tant voir appliqués à l’horlogerie de façon plus courante. Le lien était tout trouvé.

Le tourbillon A. Lange & Söhne

Le tourbillon A. Lange & Söhne, c’est une réalisation extrêmement complexe, une précision de haute voltige et des finitions sans pareil. Pourtant, de toute cette complexité se dégage une clarté et une sobriété presque poétique que l’on a du mal à expliquer. La rigueur industrielle allemande y est certainement pour quelque chose lorsqu’il s’agit d’expliquer la précision et la clarté de la réalisation. En ce qui concerne l’émotion, elle vient d’ailleurs.

C’est justement cette émotion que nous avons souhaité vous transmettre aujourd’hui, l’émotion de la belle et très haute horlogerie, celle qui nous fait rêver…