fbpx
AIRAIN TYPE 20 RÉÉDITION

AIRAIN TYPE 20 RÉÉDITION Rencontre d’un autre type

Airain est un nom que vous avez probablement déjà entendu, et pour cause, l’histoire du chronographe Airain Type 20 est très intéressante. La montre historique est aujourd’hui de retour, et nous vous racontons tout.

Airain, hier

Après la Seconde Guerre Mondiale, l’aéronautique bat son plein. La relance est forte et les grandes puissances se dotent de nouveaux moyens d’offensive. La France du Général de Gaulle prépare et consolide l’avenir du pays. La France se dote de nouveaux instruments de mesure, dont les montres font partie. 

En vue de l’achat en grande quantité d’un chronographe destiné aux forces aériennes militaires françaises au début des années 1950, le Ministère Français de la Défense établit une fiche-programme désignée « TYPE 20 » afin de lancer des appels d’offre auprès des manufactures horlogères.

En 2016 Jérôme Burgert nous présentait une pièce bien connue des pilotes de Mystère et Super Mystère : le chronographe Airain Type 20

Ce cahier des charges spécifiait les caractéristiques suivantes :  

  • Une taille de boîte de 38 mm et de 14 mm d’épaisseur
  • Une lunette tournante bidirectionnelle avec un marquage type 12h
  • Un fond vissé
  • Un cadran noir doté d’index, de chiffres arabes et d’aiguilles luminescents
  • Un mouvement à remontage manuel avec la fonction « retour en vol »
  • Une réserve de marche de plus de 35 heures
  • Une précision de + ou – 8s/jour
  • La capacité de 300 actionnements du chronographe sans défaillance
  • Deux sous compteurs avec un totaliseur de 30 min pour la fonction chronographe

A la lecture de ces caractéristiques, je suis totalement séduit par ce cahier des charges prometteur. 

A l’époque plusieurs marques répondent positivement à ce dernier dont Airain, Dodane, Breguet pour ne citer qu’eux. 

Ces chronographes étaient fournis en dotation aux pilotes et navigateurs de l’armée de l’air. Certains étaient aussi proposés à la vente au sein du corps militaire. Malheureusement il est assez difficile de trouver aujourd’hui ces chronographes en bon état. Ils ont souvent étés bien malmenés avant leur Fin de Garantie (FG) inscrite sur le fond de boîte lors de leur réforme. Les boîtes de ces chronographes étaient pour la plupart réalisées en laiton chromé, voir pour certaines en acier, mais ces dernières sont beaucoup plus rares. 

Airain : le retour en vol

Airain Type XX

Face à cette constatation, Tom Van Wijlick a fait renaître en 2014 la marque Lebois & Co avant de faire revivre ce chronographe de légende en rachetant la marque Airain.

Nous avons eu le privilège de voir en avant-première les premiers prototypes très prometteurs de la Airain Type 20 Réédition.

La montre conserve la plupart des caractéristiques de la Type 20, pour notre plus grand plaisir. La montre est bien proportionnée et ses dimensions évoluent par rapport au modèle d’origine : 

Le diamètre passe à 39,5 mm, la longueur corne à corne s’établit à 47,7 mm, et l’épaisseur de boîte de 10,85 mm sans le verre peine à tenir l’épaisseur réglementaire de 14 mm verre compris. La boîte alterne un côté poli et brossé sur ses flans, une finition qui semble brute mais qui correspond au côté militaire de l’ensemble. 

La lunette bidirectionnelle à friction est fluide et agréable à manier. Sa finesse est très appréciable et rehausse un très joli cadran bien exécuté.

Nous retrouvons sur ce dernier les deux compteurs sur le cadran avec le totalisateur 30 min, les index en chiffres arabes Luminova d’une couleur crème légère qui rappelle certainement celle appliquée dans les années 1950. La typographie du « Airain Type 20 » est très bien exécutée. Seule la mention « 24 rubis » diffère de celle de l’époque – qui était de 17 rubis – ce qui correspond au nombre de rubis du nouveau mouvement. Enfin, la chaleur du verre hésalite proposé dans cette version sublime le cadran.

En général sur les chronographes mon détail préféré réside dans le traitement spécifique des aiguilles lié à la complication. Ici sur le type 20, les aiguilles présentent à leur extrémité une petite flèche que j’adore. C’est un sans-faute pour le cadran.

Mais là où Airain a fait encore plus fort, c’est au niveau de son nouveau mouvement. Les Valjoux 222 et équivalents ayant depuis longtemps terminé leurs services, il a fallu trouver un partenaire capable de fournir un mouvement cohérent avec la montre incluant la fonction « retour en vol ». Cette complication est si pratique lors de l’utilisation d’un chronographe, mais reste pourtant rarement proposée aujourd’hui. C’est même du jamais vu dans cette gamme de prix. 

Ici Airain a travaillé avec la maison La Joux-Perret qui propose depuis de nombreuses années de très beaux mouvements. Le chronographe AM1 nous est proposé avec une fonction « retour en vol ». Ce mécanisme avec roue à colonne propose une réserve de marche de plus de 60 heures et de belles finitions. Seul votre horloger pourra en profiter car le fond plein est de rigueur sur les montres militaires.

Cette fonction « retour en vol » était très utile pour nos pilotes et navigateurs se servant de la montre comme un instrument clé de la navigation. En 2016, nous vous avions exposé le détail de cette complication très utile, en particulier dans le milieu aéronautique. Mais à quoi cela peut-il nous servir aujourd’hui ? Par exemple, vous pourrez calculer votre temps de transport en commun et chacune de vos correspondances afin de mesurer chaque matin votre ponctualité au travail…Décidément notre vie quotidienne est bien différente de celle de l’équipage du Super Mystère utilisant ce chronographe pour mesurer les différents temps décisifs dans la réalisation de leur mission. 

Dans cette jolie présentation, le seul bémol pour moi vient du bracelet, dont la raideur et l’épaisseur reste surprenante. Néanmoins pas d’inquiétude, car avec une entrecorne de 20 mm il sera facile de trouver dans votre boîte à bracelets celui qui lui conviendra le mieux. 

C’est une très belle montre qui ne me laisse pas indifférent. Mais l’harmonie globale du chronographe d’origine était sans conteste plus réussie. Cette nouvelle version s’adapte au mouvement chronographe AM1 qui est plus imposant que les calibres des années 1950. Mais nous ne désespérons pas qu’une manufacture nous propose à nouveau un jour un chronographe à remontage manuel s’inspirant des dimensions du Valjoux 72 ou Landeron 248 si utilisés dans le passé. 

Cela n’enlève rien à la belle initiative d’Airain qui propose ce type 20 à 2.579 euros. Si j’étais vous, je saisirais l’occasion de porter une montre qui a ravi plus d’un pilote. Je suis très heureux de voir la renaissance de ces chronographes de légende dans le respect de leur philosophie d’origine. Merci Airain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less