fbpx
SWATCH X CENTRE POMPIDOU

SWATCH X CENTRE POMPIDOU Six montres, six oeuvres

Vous allez vous dire : encore des Swatch ? Oui, mais cette fois-ci, dans un registre différent. Il y a quelques semaines, Swatch présentait une très belle collaboration avec le Centre Pompidou, notre cher centre national d’art et de culture fait de tuyaux et de couleurs. Quel meilleur support que la montre Swatch pour laisser s’exprimer des oeuvres d’art ? L’idée même de la Swatch, et une collaboration qui n’en est pas à ses débuts.

Swatch et l’art

Swatch n’en est pas à sa première collaboration en matière artistique. Tout commence très peu de temps après la création de la marque en 1983 par Nicolas Hayek, quand en 1985, Swatch présente sa première collection de “Swatch Art Special” en commençant par Kiki Picasso, dont le nom de doit pas vous induire en erreur car son vrai nom n’est autre que Christian Chapiron. Une édition limitée de 140 pièces qui figure aujourd’hui dans le Panthéon des pièces les plus recherchées. L’invitation au centre George Pompidou disait alors :

Pour sa première apparition en public, la collection Swatch été 85 va devenir source d’inspiration pour 30 copy-artistes. 30 copy-artistes peu connus auront photocopieuse libre pour faire connaître leurs talents à partir des montres Swatch. Swatch must technologique et Swatch symbole de créativité : jamais l’industrie et l’art ne se sont autant accordés.

Invitation Swatch de 1985

Dans les années qui suivirent, ce genre de rapprochements entre musées et Swatch, comme le MoMa et le Louvre, entre artistes et Swatch, comme les modèles Keith Haring quelques années plus tard, seront habituels. Cette année, en 2022, petit clin d’oeil à ces montres des années 1980 avec un nouveau partenariat entre Swatch et le centre Pompidou qui donne naissance à six montres dans les familles Gent et New Gent.

Swatch x centre Pompidou - Robert Delaunay

Swatch X Centre Pompidou

On trouve dans un premier temps trois pièces avec 34 mm de diamètre. Le Manège de Cochons de Robert Delaunay, peint en 1922, à la bonne ambiance, celui de la ville moderne éclairée, colorée par la publicité ainsi que les spectacles sportifs et populaires. Si vous me demandez pourquoi intervient le cochon, je vous demanderais probablement de faire preuve d’imagination. Dans le même style de Delaunay on trouve son oeuvre Tour Eiffel colorée en contre plongée.

Enfin, dans un style unique, on retrouve le Portrait de Dédie, peint en 1918 par Amedeo Modigliani. Comme à son habitude, un personnage, ici Odette Hayden, vu de face avec une attention toute particulière sur le visage. Un portrait d’une série d’œuvres assez mélancoliques.

Dans un second temps, on trouve des montres en 41 mm de diamètre, où s’expriment à tour de rôle Mondrian et sa célèbre Composition en rouge, bleu et blanc II, Kandinsky et son Bleu du Ciel qui nous fait songer à Miro, rien d’étonnant quand on connait leur récente rencontre peu de temps auparavant, et enfin The Frame, autoportrait de Frida Kahlo plein de messages qu’elle chérissait.

Swatch x centre Pompidou - Amedeo Modigliani

Les Swatch en 34 mm sont proposées à 80€, celles en 41 mm à 100€, toutes dans des boites minimalistes en carton avec la représentation de l’oeuvre et un court paragraphe descriptif. Pour tout le reste, ce sont des Swatch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

Pochette d'ordinateur CHARLIE en nylon noir - JOSEPH BONNIE

Et si nous tissions un lien plus personnel ?

Rejoignez une communauté d'amoureux d'horlogerie : nouveautés, rendez-vous, évènements particuliers et de nombreuses surprises.

expand_less