fbpx
ORIS aquis DEPTH GAUGE 2021

ORIS aquis DEPTH GAUGE 2021 Profonde en surface

S’il est bien une complication qui aura toujours une place dans mon coeur, il s’agit certainement du profondimètre, qui malgré son utilité relative hors plongée sérieuse, a illuminé mon imaginaire d’enfance. La Oris Aquis Depth Gauge fait partie des rares montres à proposer cette caractéristique. 2021 aura montré une fois de plus que les montres professionnelles ont leur place et leur légitimité chez Oris, avec la récente présentation de la Oris AquisPro Calibre 400. Cette année, la montre de plongée Depth Gauge et son affichage de la profondeur évoluent, et c’est une réussite.

Oris Aquis Depth Gauge 2021

Le profondimètre

Si cela fait maintenant plusieurs années (depuis 2013 très exactement) qu’Oris propose cette montre de plongée affichant la profondeur à laquelle le plongeur se trouve jusqu’à 100 mètres, cette “complication” est rare à observer. Et elle se matérialise différemment selon les marques. Sur la Deep One d’IWC, apparue à la fin des années 1990, on trouvait un capteur de type tube de Bourdon. Lorsque la pression à mesurer augmente, le tube a tendance à se dérouler, lorsqu’elle diminue le tube tend à s’enrouler. Une liaison mécanique fait le reste, et permet l’affichage sur le cadran. On trouve également une complication par membrane, et une complication par capsule anéroïde, où la contraction d’un ressort et une transmission mécanique permet d’indiquer une pression, et dans notre cas une profondeur.

Oris Aquis Depth Gauge 2021

Chez Oris, et sur sa nouvelle (tout comme son ancienne) Depth Gauge, le système est tout différent. Il se fonde sur la loi thermodynamique de Boyle-Mariotte permettant de comprendre les liens entre volume et pression. À température constante, le volume occupé par une certaine quantité de gaz est inversement proportionnel à sa pression. Cela ne vous parle pas forcément, mais dans le cas de la Depth Gauge d’Oris, le système breveté fonctionne en laissant passer de l’eau à travers un fin trou taillé dans le verre (visible à midi) et dans un canal fraisé autour du bord extérieur du verre. Le lien avec la loi physique est que, plus la pression augmente, plus le volume d’air diminue au sein de ce petit canal. L’eau qui le remplace crée un filigrane qui correspond à une jauge lisible sur le cadran. Pour faire simple, de l’eau va rentrer par ce trou et la frontière entre eau et air créera un repère permettant de lire la profondeur.

Mais, qu’y a t-il de nouveau sur cette Oris Depth Gauge ?

Oris Aquis Depth Gauge

Tout d’abord, du côté technique, et en lien avec le système de profondimètre, le processus utilisé pour fraiser le canal dans le bord extérieur du cristal a été affiné. Cette “innovation” permet d’augmenter le degré précision et de lisibilité de la jauge, peut-être pas précis au centimètre de profondeur, mais . Également, le tableau de conversion des mètres en pieds, qui se trouve gravé sur le fond de boite, a été revu pour une plus rapide et grande simplicité de lecture.

Oris Aquis Depth Gauge 2021

Cette nouvelle Aquis Depth Gauge a surtout évolué sous de nouveaux traits qui l’affinent et la rendent à mon sens plus harmonieuse. Sur le cadran, à midi tout d’abord, trône seule la mention “Oris”, qui avant était encombrée d’une ligne de séparation avec la mention “automatic”, pas forcément utile. À six heures, on trouve désormais les mentions “Aquis/Depth Gauge/50 bars 500 mètres” plus harmonieux que la disposition précédente qui incluait aussi la mention “pressure resistant”. Le fait d’avoir peint le “Depth Gauge” en jaune à la place du rouge concorde davantage avec la table de lecture du profondimètre en jaune également. Des détails qui importent beaucoup, visuellement parlant, en mettant de côté les deux versions.

Pour ceux qui auront le regard entraîné, on remarque également des index qui s’étirent, des aiguillent qui perdent en arrondis pour gagner en tranchant, pour un résultat qui habille encore davantage le cadran. Par dessus tout, on apprécie l’insert de lunette en céramique désormais polie, apportant un peu d’éclat bienvenu. Les épaulements protège couronne ont également reçu un petit traitement de faveur pour les faire concorder avec les autres montres de la collection Aquis et leur nouveau lifting.

À l’intérieur, rien ne change, et on retrouve le mouvement automatique Oris 733 sur base Sellita SW200-1 et ses 38 heures de réserve de marche. Pour ceux qui aiment passer du bracelet acier au bracelet en caoutchouc, Oris a mis à jour son système de changement rapide de bracelet en le proposant sur cette nouvelle Depth Gauge.

Franchement, pour apprécier les montres de plongée de taille contenue, j’étais assez étonné à quel point cette Depth Gauge ne me choque absolument pas une fois installée, et pourtant elle affiche un diamètre de 45,8 mm. Ses proportions sont bonnes, certes son style reste très sportif. Définitivement une montre qu’on aimerait emmener pour quelques aventures, et surtout pour essayer de lire la profondeur à 7 mètres. Et c’est déjà pas mal.

Une pièce disponible au prix de 3.500€ sur acier et 3.400€ sur caoutchouc.

ORIS AQUIS DEPTH GAUGE

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Acier

Diamètre : 45,8 mm

Entrecorne : 24 mm

Verre : glace saphir

Cadran : noir mat

Etanchéité : 500 m (vous pouvez y aller)

Mouvement : Oris 733 sur base Sellita SW200-1

Réserve de marche : 38 heures

Bracelet : Acier ou caoutchouc

Prix : 3.500€ sur acier, 3.400€ sur caoutchouc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less