fbpx
Patek philippe nouveautés 2021

Patek philippe nouveautés 2021 Heureuses complications

La marque de montres Patek Philippe a très récemment fait parler d’elle par sa Nautilus, dont la production du modèle 5711/1A s’arrêtera prochainement, et dont elle a déjà présenté une soeur au cadran vert. Mais, et surtout puisque Patek Philippe ne se résume pas à la Nautilus, la manufacture a frappé un grand coup cette année en présentant des nouveautés exceptionnelles, en accord avec son riche passé. Remettant ainsi les pendules à l’heure sur son “coeur de métier” véritable.

Patek Philippe Quantième perpétueL 5236P

Patek Philippe Quantième Perpétuel 5236P

Voici celle vers laquelle les lumières sont tournées cette année. Patek Philippe ajoute à ses collections de montres à calendrier un nouveau quantième perpétuel doté d’indications du jour, de la date et du mois dans un guichet unique à 12h. Un affichage dit “en ligne” que les connaisseurs de la marque ont pu par le passé apercevoir sur certaines montres de poche (américaines notamment) de la marque. Une première sur une montre bracelet.

Pour obtenir ce résultat si clair, un nouveau mouvement extra-plat à remontage automatique a été élaboré. Son nom, le calibre 31-260 PS QL, équipé d’un micro-rotor en platine et module additionnel assorti de trois demandes de brevets. Le système d’affichage en ligne fait appel au travail de quatre disques alignés sur un même plan. Une innovation qui a exigé l’ajout de 118 composants pour ce module. Il est complété par deux guichets ronds pour le cycle des années bissextiles et l’indication jour/nuit, et par un guichet des phases de lune.

Patek Philippe Quantième Perpétuel 5236P

Tout ce joli monde dans un boîtier en platine de 41,3 mm de diamètre pour 11,07 mm d’épaisseur, entièrement poli à la main. Le cadran bleu dégradé noir à la périphérie arbore un fin satinage vertical. On y trouve des index appliques et des aiguilles de type « bâton » en or gris.

Une pièce affichée à 113.200€.

Patek Philippe calatrava clous de paris 6119

Sans être un grand amateur et connaisseur de la marque de montres Patek Philippe, on se souvient tous d’une référence en particulier : une Calatrava équipée d’une lunette rehaussée par un décor guilloché « Clous de Paris ». Pour parler référence, on pense évidemment à la 3919 de 1985, avec cadran blanc et chiffres romains laqués noirs, produite pendant plus de 20 ans.

Aujourd’hui, Patek Philippe présente une Calatrava similaire un diamètre légèrement agrandi de 39 mm. Les index appliques de type « obus » facettés en or confèrent au cadran un aspect intemporel et épuré. La lunette guillochée adopte un profil un peu plus large et biseauté.

Patek Philippe Calatrava Clous de Paris 6119R

Deux versions sont proposées : la référence 6119R-001 en or rose, avec cadran argenté grené rehaussé par des index appliques et aiguilles en or rose, et la référence 6119G-001 en or gris, avec cadran gris anthracite « satiné vertical », cadran auxiliaire de petite seconde azuré, index appliques et aiguilles en or gris.

Avec ce lancement, Patek Philippe dévoile un tout nouveau mouvement de base à remontage manuel. Doté d’un diamètre généreux (diamètre d’encageage 30,4 mm), ce calibre 30-255 PS conserve une grande finesse (2,55 mm) permettant la réalisation de boîtiers élégants. Equipé de deux barillets montés « en parallèle », il explore des voies originales en matière d’énergie qui l’imposent comme un mouvement particulièrement performant, avec réserve de marche de 65 heures. Sans oublier l’ajout d’une fonction « stop seconde » permet de régler la montre à la seconde près.

Une pièce affichée à 25.800€ dans ses deux versions.

PATEK PHILIPPE Quantième Annuel 4947/1A-001

Troisième grande nouveauté : une toute nouvelle version de l’un des plus grands succès de la manufacture. Inventé et breveté par Patek Philippe en 1996, nous parlons maintenant de l’ingénieux mécanisme de Quantième Annuel, qui n’exige qu’une correction par an. Une première pour cette complication utile qui n’avait encore jamais été proposée en acier. Une lunette polie, un diamètre de 38 mm, et un tout nouveau bracelet intégré avec cinq rangées de maillons entièrement polis.

Patek Philippe Quantième annuel 4947

Ajoutez à cela un cadran bleu nuit rehaussé par un double satinage vertical et horizontal motif « shantung ».Les chiffres arabes en appliques contrastent à merveille avec ce nouveau cadran et les aiguilles de type « feuille » en or gris avec revêtement luminescent sont les bienvenues. Les indications du Quantième Annuel se lisent via deux compteurs auxiliaires pour le jour entre 9h et 10h et le mois entre 2h et 3h, ainsi qu’un guichet pour la date à 6h, complétés par un affichage des phases de lune.

On peu apprécier les finitions soignées du calibre 324 S QA LU à remontage automatique par le fond en verre saphir.

Une pièce affichée à 41.700€.

Patek philippe nautilus 5711/1A-014

Tout le monde a entendu dire que l’année 2021 annoncerait la fin de la série référence 5711/1A, dont la spéculation en ce moment même commence à frôler la bêtise. Cette référence vouée à disparaitre se dote aujourd’hui d’un tout nouveau cadran de couleur vert olive « soleil ». Mais également, dans sa version en acier, d’un cadran vert olive « soleil » et lunette sertie de diamants baguette. De son côté, la Nautilus Travel Time Chronograph référence 5990/1 s’habille d’or rose marié à un cadran bleu « soleil », tandis qu’une nouvelle Nautilus Haute Joaillerie pavée de diamants sertis neige vient gonfler les rangs de la famille.

La nouvelle référence 5711/1A-014 avec cadran vert olive « soleil » remplace la référence 5711/1A-010 avec cadran bleu dégradé noir et rejoint dans la collection la référence 5711/1R- 001 en or rose.

Lancée en 2014 dans une version en acier avec cadran dégradé noir sur le pourtour, la Nautilus référence 5990/1 marie trois complications utiles : un chronographe flyback, une fonction Travel Time (double fuseau horaire) et une indication de la date par aiguille (à 12h) couplée avec l’heure locale. Patek Philippe propose ce modèle dans une nouvelle version en or rose offrant un beau contraste avec le cadran bleu « soleil » au relief horizontal frappé, muni d’index appliques et aiguilles en or rose luminescentes.

La Nautilus Dames a été décliné dans diverses versions Haute Joaillerie serties de diamants taille brillant ou baguette. Patek Philippe a notamment proposé de 2013 à 2018 un modèle en or rose entièrement pavé de diamants sertis neige, y compris le cadran (référence 7021/1R-001). Dans cette continuité, Patek Philippe a dévoilé un nouveau modèle en or rose rehaussé lui aussi de diamants sertis “neige” sur le boîtier, la lunette et le bracelet, mais doté d’un nouveau cadran où les rangs de pierres s’inscrivent dans le relief de petites vagues typique de la collection Nautilus Dames.

Une pièce affichée à 30.400€ dans sa version cadran vert, 82.400€ dans sa version cadran vert lunette diamants, 92.600€ 30.400€ dans sa version or rose à complications et 319.000€ dans sa version “neige” féminine.

Des nouveautés qui montrent encore une fois l’étendue des pouvoirs de Patek Philippe, que l’on avait presque oubliée tant on nous parlait si souvent de la Nautilus (que l’on apprécie aussi évidemment pour ses qualités) et pas assez du reste des magnifiques montres que produit Patek Philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less