fbpx
Panerai : nouveautés 2021

Panerai : nouveautés 2021 Top Chrono

Parmi les nouveautés marquantes présentées en ce moment, Panerai revient sur le devant de la scène avec des chronographes inédits et un concept novateur de montres en matériaux recyclées.

Le désir se nourrit de la frustration. Il y a quelques temps que les « Paneristi » amateurs de chronographes restaient un peu sur leur faim. Cette fonction très appréciée n’étant pas la plus centrale dans l’offre de la maison, pourtant détentrice jusqu’à présent d’un beau mouvement dédié, le calibre automatique P.9100/R, avec sa fonction compte à rebours. Evolution du mouvement automatique P.9100, qui était déjà un chronographe avec fonction retour en vol couplée à une roue à colonnes, ce calibre est le premier mouvement de chronographe automatique avec fonction régate entièrement conçu, développé et créé par la Manufacture Panerai. Une belle machinerie.

Heureusement, à l’automne dernier, la Luminor Luna Rossa Challenger Regatta leur avait mis l’eau à la bouche. De l’eau salée puisque cette pièce technique en Carbotech avec un fond de boîtier en titane, équipée d’un chronographe avec fonction flyback, réinitialisation des secondes et indicateur de nœuds nautiques, était conçue pour l’équipage de Luna Rossa, devant concourir dans la Coupe de l’America, avec un compte à rebours pour le départ de régate.

Cette saison, c’est d’abord par la mer qu’Officine Panerai revient à son savoir-faire en matière de chronographes avec une nouvelle pièce dédiée à l’équipage de Luna Rossa, la Luminor Chrono Luna Rossa (réf. PAM01303) embarquant un nouveau mouvement automatique, le calibre P.9200, bénéficiant d’un balancier en Glucydur et d’un dispositif antichoc Incabloc. Les 42 heures de réserve de marche sont assurées par un seul barillet. Cette séduisante édition limitée de 1000 exemplaires donne le ton et affirme la vision du chronographe que propose Panerai : la fonctionnalité ne se départit pas d’un certain style.

Panerai Luminor Chrono Luna Rossa PAM01303

Pour mieux se démarquer, cette nouvelle Luminor Chrono, au boîtier en acier brossé de 44 mm de diamètre, se distingue des chronographes traditionnels par le placement de ses poussoirs de démarrage, d’arrêt et de remise à zéro, positionnés à gauche du boîtier. Il n’était pas question de venir alourdir ou entraver la ligne reconnaissable du pont protège-couronne. Autre détail, les amateurs noteront que le cadran « sandwich », traité dans une tonalité bleu profond, est garni d’une échelle tachymétrique sur le rehaut.

Panerai a ensuite décidé de décliner l’exercice avec trois interprétations d’un chronographe simple et moderne, toujours dans sa ligne Luminor (réf. PAM01109 au cadran noir, PAM01218 avec un cadran blanc, et PAM01110 à cadran bleu). Deux poussoirs cette fois, mais la même intention de laisser aussi pur que possible le dessin du protège-couronne les a fait déplacer sur la gauche du boîtier en acier de 44 mm de diamètre.

Autre élément de style pour ces trois pièces étanches à 100 mètres, une échelle tachymétrique « base 1 000 » est située sur rehaut pour permettre de calculer la vitesse moyenne sur une distance prédéfinie, en kilomètres ou en miles. Un réhaut qui ne fait pas que de la figuration puisque sa largeur généreuse lui donne un caractère très fonctionnel, de même que les aiguilles bleutées bien lisibles. Les trois versions sont motorisées par le nouveau calibre automatique manufacturé P.9200.

Un autre élément qui a son importance cette année, ce sont les bracelets interchangeables, en cuir d’alligator ou de veau, mais aussi en caoutchouc. Plus remarquable, le nouveau bracelet en acier, dont la forme des maillons reprend le cintrage du pont protège- couronne. Optionnel pour les versions noires et blanches, il est de série pour la déclinaison bleue (c’est-à-dire la Luminor Chrono PAM01110). Un apport non négligeable pour un modèle dont la vocation évidente est la polyvalence et qui est prévu pour arriver en boutique en juillet.

Un mot encore, tandis que la maison présente un nombre certain de nouveautés, pour les hommes comme pour les femmes, doit être dit au sujet des initiatives novatrices manifestées cette année par Officine Panerai dans le cadre du salon Watches and Wonders, où les conversations à distance ont été animées par la présentation de la Submersible eLAB-ID, conçue à l’aide de matériaux recyclés.

Pour le boîtier, mais aussi pour le cadran de construction « sandwich » ou les ponts, Panerai a opté pour un alliage de titane recyclé léger, composé de plus de 80 % de matériaux recyclés. Cette matière baptisée EcoTitanium a été développée en partenariat avec des sous-traitants de pointe de l’industrie aérospatiale. Le mouvement n’échappe pas à la philosophie globale puisque son échappement est en silicium 100 % recyclé. Une première.

« Elle est à 98,6 % recyclée. Techniquement, tout le mouvement, le cadran, les aiguilles, même la luminescence sont fabriqués à partir de matières ayant servi à d’autres montres » déclarait cette semaine Jean-Marc Pontroué, CEO de la marque du groupe Richemont à nos confrères du Figaro, avant de préciser : « Ce n’est pas uniquement un coup : toutes nos montres intégreront à l’avenir un pourcentage de matériaux recyclés. Mais Panerai, seul, ne parviendra pas à sauver le monde ! C’est pourquoi nous allons communiquer le nom des dix fournisseurs qui nous ont aidés dans cette aventure, afin que tous nos confrères et concurrents puissent s’en servir et effectuer la même chose. Si Panerai fait office de pionnier, je serai ravi d’être copié et que d’autres améliorent le concept ».

Pour continuer ses recherches dans les matériaux, le laboratoire maison a également travaillé sur un métal innovant. Cet acier recyclé, dénommé eSteel, sert pour le boîtier de la Luminor Marina eSteel prévue pour le mois d’octobre. Une nouvelle fois, la créativité de Panerai se fixe comme ligne d’horizon le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less