fbpx
IWC : nouveautés 2021

IWC : nouveautés 2021 Altitude de croisière

Légitime dans l’univers aéronautique, la manufacture de Schaffhouse donne un peu plus de souffle cette année à sa collection Grande Montre d’Aviateur, avec des innovations techniques en matière de protection contre les chocs, mais aussi en permettant le retour de références convoitées par les collectionneurs.

Chaque maison a ses grands classiques. A l’évocation de la marque IWC, le grand public associe spontanément soit la Portugaise, soit les « Pilote ». C’est cette famille de montres qui est au centre de toutes les attentions cette saison. La manufacture de Schaffhouse a depuis longtemps pour habitude de regrouper ses nouveautés annuelles en faisant évoluer une collection en particulier. L’an dernier était un millésime de renouveau pour la Portugaise, 2021 est une année Pilote. Il faut bien dire que la marque suisse est parmi les plus légitimes dans ce domaine puisque de nombreux aviateurs, dès les balbutiements de la discipline, ont utilisé des montres IWC, notamment des montres de poche de la marque. La lisibilité de leurs grands cadrans aux indications généreuses se révélant adaptée à l’exercice de la navigation aérienne. Parmi les pionniers, le pilote allemand Albert Lotter était connu pour son attachement à sa montre de poche en or datant de 1896 et équipée du calibre 53 qu’il hérita de son père en 1916.

Mais c’est vingt ans plus tard, en 1936, que la manufacture dégaine sa première montre spécialement dédiée aux pilotes civils. Equipée du calibre 83, elle dispose d’un indicateur triangulaire et d’un cadran rotatif pour faciliter les calculs. IWC a notamment rendu hommage à cette pièce fondatrice en 2008. Dans l’imaginaire collectif, c’est surtout la couronne surdimensionnée, conçue pour être manipulée avec les gants de vol, ou encore la montre conçue pour les observateurs aériens, de très grand diamètre et pouvant se porter sur la cuisse, qui vont durablement marquer les esprits. La pièce de référence étant le modèle IW431, équipé du calibre 52 T.S.C., avec son cadran de 55 mm de diamètre, fourni par IWC à la Luftwaffe en 1940. Si la marque n’a pas équipé que les pilotes nazis, mais aussi l’armée britannique, avec notamment la  montre Navigator’s Wristwatch Mark 11, animée par le calibre 89 et réalisée à la demande de la Royal Air Force en 1948, les instruments de qualité professionnelle produits par IWC sont une référence dans le milieu et ont notamment été adoptés par la prestigieuse école américaine Top Gun.

Avec les « Montres d’aviateur », c’est cette interprétation typique des « Flieger », développée par IWC, qui va durablement donner son esthétique rigoureuse au style des montres aéronautiques de la marque, telle que la nouvelle Grande Montre d’Aviateur 43, une pièce généreuse de 43 mm de diamètre, comme son nom le laisse penser, et qui est désormais étanche à 100 mètres. Christoph Grainger-Herr, président d’IWC Schaffhausen, le souligne volontiers : « La Grande Montre d’Aviateur incarne admirablement le vaste héritage d’IWC et son expertise en matière de conception d’instruments robustes et fiables, à même de satisfaire aux exigences des pilotes d’élite. C’est le parfait exemple du design purement fonctionnel qui a su se hisser au rang d’icône culturelle. Aujourd’hui, la Grande Montre d’Aviateur est non seulement l’un des designs les plus reconnus mais aussi l’expression d’un certain caractère et état d’esprit ».

Une pièce proposée au prix de 8.850€.

IWC Grande Montre d'aviateur

Précisément, les nouveautés dévoilées ces derniers jours à l’occasion du salon Watches and Wonders témoignent d’un état d’esprit optimiste pour la marque suisse. Attirés par la tendance de l’année, un certain nombre de regards se sont portés immédiatement vers l’exécution au lumineux et très lisible cadran vert du nouveau Chronographe 41. Une montre homogène, au boîtier en acier de 41 mm de diamètre, équipé du calibre IWC 69385 et proposant le nouveau système rapide et pratique développé par la marque pour le changement des bracelets, dénommé EasX-Change. Un atout supplémentaire pour cette nouvelle montre puisque la marque en a profité pour dévoiler un nouveau bracelet métallique renforçant le caractère de la pièce, en marge de son annonce au sujet de ses bracelets en TimberTex, une matière à base de papier. Pour revenir à cet efficace chronographe commandé par une roue à colonne, disposant de 46 heures de réserve de marche, il est à noter qu’il est aussi disponible avec un cadran bleu. Une pièce proposée au prix de 7.600€.

Une couleur qui vient parer le riche et beau cadran de la nouvelle Grande Montre d’Aviateur Calendrier Perpétuel au boîtier en acier et équipée du calibre 52615 bénéficiant du système de remontage Pellaton, avec des composants en céramique. Développé par Kurt Klaus dans les années 1980, ce calendrier perpétuel de haut vol, capable de distinguer automatiquement les différentes durées des mois et les années bissextiles, avait été adapté à la ligne des montres d’aviateur en 2006 à la faveur d’une édition limitée en platine de 25 pièces seulement. Les collectionneurs guettaient son retour. C’est chose faite. Une pièce proposée au prix de 29.800€.

Pour être complet, il faudra aussi signaler que la manufacture introduit cette année sa céramique beige sable dans la collection des « Pilote », avec la Grande Montre d’Aviateur Calendrier Perpétuel TOP GUN Édition « Mojave Desert » et la Grande Montre d’Aviateur TOP GUN Édition « Mojave Desert ». Elles se complètent d’une cadran brun foncé marié à des aiguilles couleur sable et à un bracelet en caoutchouc. Les deux modèles possèdent des mouvements issus de la famille du calibres 52000. Une pièce proposée à 14.900€ et 33.600€ en calendrier perpétuel.

Les amateurs d’horlogerie contemporaine et d’innovations auront tourné leurs yeux vers la nouvelle Grande Montre d’Aviateur Shock Absorber XPL avec son boîtier en Ceratanium® noir mat, un alliage breveté par la manufacture, et qui embarque le tout nouveau système anti-choc SPRIN-g PROTECT.

Ce dispositif inédit, utilisant un verre métallique amorphe (Bulk Metallic Glass dit « BMG »), repose sur un ressort cantilever capable de maintenir le mouvement à l’intérieur du boîtier pour le protéger des forces gravitationnelles en cas de chocs. « Lorsqu’une montre subit un choc, le mouvement et ses composants sont soumis à d’importantes forces de gravité. Si un pilote heurte accidentellement sa montre contre une surface dure dans le cockpit, par exemple, les accélérations vont de 300 à 1000 g. Notre système d’absorption des chocs protège si efficacement le mouvement qu’il a résisté à des accélérations supérieures à 30 000 g lors des tests de résistance aux chocs », précise Lorenz Brunner, responsable du département Recherche & Innovation d’IWC Schaffhausen, en commentant les résultats des expérimentations menées au Cavendish Laboratory de l’Université de Cambridge.

La performance globale du système suppose de réduire la masse des pièces devant être protégées afin que le travail de force du ressort soit optimal. Les ingénieurs d’IWC ont donc repris leurs règles à calcul et ont dû alléger considérablement leur calibre 32115, allant même jusqu’à le réinventer. Des composants tels que la platine sont fabriqués dans un alliage d’aluminium high-tech utilisé dans l’aérospatiale pour sa légèreté et sa rigidité élevée. La réserve de marche a été portée à 120 heures grâce à un système de remontage à cliquets bidirectionnel.

IWC Montre d’Aviateur Chronographe Édition « Tribute to 3705 »

Un mot encore, pour la nouvelle Montre d’Aviateur Chronographe Édition « Tribute to 3705 ». Proposée avec un boîtier en Ceratanium® fini « Jet Black », ce chrono d’un diamètre de 41 mm équipé du calibre 69380 avec roue à colonnes dont le remontage à cliquets bidirectionnel assure 46 heures de réserve de marche à la double particularité de n’être produit qu’à 1000 exemplaires, et de n’être disponible que sur le site internet site de la manufacture, IWC ayant développé son offre de commerce en ligne ces derniers mois. Cette montre pourrait bien faire date chez les collectionneurs puisqu’elle vient rendre hommage à la Fliegerchronograph en céramique de 1994, connue sous la référence 3705, et considérée comme une légende aux yeux des amateurs de la marque. Le vol du Phénix. Une pièce proposée au prix de 12.800€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less