fbpx
Seiko Presage

MIDO COMMANDER Une collection historique

Mido Commander. Le nom d’une montre Mido née à la fin des années 1950 qui au fil des années a pris la juste place d’une collection. Une ligne de modèles qui est toujours restée fidèle à son esprit originel, et dont la production a été ininterrompue depuis 1959. Aujourd’hui proposée dans différentes déclinaisons, Mido a présenté une nouvelle Commander Shade aux profondes nuances de bleu. Présentation d’une montre historique et de ses nouvelles robes en 2020.

Mido Commander Shade

MIDO Commander : l’héritage

La première moitié du XXème siècle voit le développement rapide de Mido. En effet, les marques qui tirent leur épingle du jeu sont celles qui innovent sans cesse, permettant ainsi de tenir le haut du pavé sans discontinuité. Et en cela, Mido a déposé pendant une belle période de temps une grande quantité de brevets pour de nombreuses innovations. Sans laisser de côté évidemment l’aspect esthétique des montres Mido dont on reconnaît en un clin d’oeil certains boitiers.

C’est ainsi qu’un grand nombre de Mido Multifort possédaient un boitier de forme décagonal. L’empreinte d’une autre entreprise dans l’histoire de Mido : Taubert & Fils. Un des fournisseurs les plus importants de boitiers étanches pour de prestigieuses marques telles que Movado, Mido évidemment, mais aussi Patek Philippe.

Mido Ocean Star Commander
Source : Retrowatchguy

C’est justement ce fort lien entre les deux entreprises qui mènera au développement d’un autre modèle : la Ocean Star, apparue à la fin des années 1950. Forte d’un boitier étanche et monobloc (on rentre le mouvement par l’avant, mais le fond est immuable) pouvant garantir une étanchéité statique à 300m (pour le modèle de plongée), la pièce bénéficie également d’un autre avantage : un joint d’étanchéité en liège. Quand je vous parle d’innovation.

Si je vous parle d’Ocean Star, ce n’est pas un hasard. En effet, la collection Commander sera la prochaine à recevoir également cette conception particulière de boitiers monobloc. D’ailleurs, en se reportant aux archives et aux beaux designs du passé la marque, on observe que les premiers modèles Commander étaient en réalité des “Ocean Star Commander”.

Si l’on ajoute d’autres innovations rendant ces montres totalement hermétique, les durées de service s’allongeaient.

MIDO COMMANDER aujourd’hui

Nous allons davantage nous tourner aujourd’hui sur les modèles actuels de la collection Commander et en particulier ceux qui se rapprochent de l’idée initiale de cette ligne née en 1959, avec la sortie cette année d’une nouvelle déclinaison de Commander en PVD noir équipée d’un calibre Mido 80.

Mido Commander Shade

Commander, c’est avant tout un visage que l’on reconnaît entre 1000. Un boitier rond vu de face, donc le tracé est à peine perturbé par une couronne intégrée à celui-ci. Mais une fois la montre contemplée de dos, ce boitier ressemble à un petit galet. Un galet parce qu’uniforme, sa construction étant toujours de type monobloc, et le mouvement auquel se cramponne le cadran venant par le verre.

Mais la première rencontre avec la Commander, c’est aussi un cadran. Peu importe sa teinte, on retient son harmonie, ses multiples typographies et ses reliefs. Entre les mentions “Mido” et “Commander” à midi et six heures qui se répondent par leur typographie originelle format applique, les mentions “Automatic” et “Datoday” qui se chevauchent à neuf heures, le jour/date à trois heures. Sans parler du style apporté par les aiguilles batons et ces courts index rectangulaires entrecoupés d’onyx.

La nouvelle déclinaison Commander Shade en 2020, avec son boitier PVD noir, est celle qui présente un cadran bleu tirant vers le noir. Détail différenciant cette nouveauté, elle est équipée d’un mouvement un peu plus haut-de-gamme Calibre 80, en gardant toujours pour base ETA mais cette fois avec une réserve de marche à 80 heures. Il est toujours assez étonnant, mais pas désagréable au contraire, de voir une montre typiquement vintage arborer une robe PVD noire plus moderne.

Les autres Commander Shade de la collection se parent de cadrans au choix argent, avec cette même déclinaison vers un noir à l’extrémité. Une version en PVD or rose est également proposée sur un même cadran argent. Petit détail que je n’avais jamais remarqué auparavant, le verre, en plus de sa chaleur due à l’utilisation de plexiglas, est gravé en son centre d’une discrète signature Mido.

L’autre puissance de la Commander se ressent lorsqu’on passe la montre au poignet. Un petit réglage de la taille via la partie mobile du fermoir, et la montre “serpent” se glisse parfaitement autour du poignet. Ne soyez pas surpris, son absence de cornes, son diamètre contenu de 37 mm et son bracelet mesh aux mailles très fines presque intégré au boitier offrent une impression de très petite ouverture.

Je tiens à faire une mention spéciale pour le bracelet. Nous connaissons tous le mesh et sa maille caractéristique. Souvent grossière, il faut ici bien noter que le bracelet est des plus respectables, en particulier pour une montre dont le prix vient se placer autour des 850€.

Mido Commander Shade

Je ne peux que vous recommander d’aller naviguer parmi les différents modèles de la collection, certains restant dans la même identité que la Commander de la fin des années 1960, les autres divergeant un peu tout en gardant un pied dans l’esprit, comme c’est le cas avec la nouvelle Commander Gradient présentée cette année ou la Commander Big Date avec sa grande date surprenante à six heures.

Mido commander shade 2020

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Boitier : Acier

Diamètre : 37 mm

Verre : acrylique

Cadran : Bleu

Etanchéité : 50 m

Mouvement : calibre 80 à remontage automatique 

Réserve de marche : 80 heures

Bracelet : Bracelet mesh en PVD noir

Prix : 860€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less