fbpx
menu search
Omega De VIlle tourbillon Master Chronometer

Omega De VIlle tourbillon Master Chronometer Le tourbillon au centre de l'univers

Il y a quelques jours, Omega perpétuait son histoire et l’évolution horlogère du XXème siècle à laquelle elle a largement participé en présentant son Tourbillon De Ville Master Chronometer, sous forme de tourbillon central antimagnétique, prouesse de la maison déjà bien maitrisée qui vient aujourd’hui s’inscrire dans un XXIe siècle innovant.

Omega Master Chronometer Tourbillon Central Antimagnétique

Histoire du tourbillon central

Le tourbillon central est chose maitrisée chez Omega.

En 1994 apparaît le “Tourbillon central”. Une réalisation effectuée pour commémorer le centenaire (1894-1994) de la marque. Elle fut pensée et élaborée par André Beyner et Maurice Grimm et n’est pas à comprendre comme une ré-édition de la première montre-bracelet tourbillon, le célèbre calibre 30 I de 1947.

Pour la première fois, le mécanisme du tourbillon occupe la place d’honneur au centre de la montre. L’autre détail de toute beauté est que les aiguilles des heures et des minutes sont affichées sur deux disques de saphir entourant la cage du tourbillon, qui porte une aiguille des secondes couronnée par le signe Omega. Elle porte le calibre 1170 qui délivre une réserve de marche de 54 heures. La mise à l’heure se fait indépendamment par une molette intégrée dans le fond de boite. Une montre au cadran entièrement guilloché, dans une boite en or à anses lyres et une couronne servant à remonter le mouvement, mais pas à régler l’heure.

Il y a eu un grand nombre de déclinaisons de ce tourbillon central, en particulier des pièces en haute joaillerie présentant des sertissages multicolores ou encore un travail de squelletage remarquable.

En 2002 est apparu le premier tourbillon central Chronomètre, avec son bracelet à maillon briques reconnaissables qui nous fait songer aux années 1950 chez Omega. Elle est équipée du calibre 2600, dont le premier à avoir été certifié par le COSC était le numéro 75 entre le 28 avril et le 13 mai 2001. Pour une commercialisation l’année suivante.

On note surtout, en 2007, l’apparition du tourbillon central à échappement co-axial et son calibre 2635 à remontage automatique.

tourbillon de Ville MASTER CHRONOMETER

Cette montre est le tout premier modèle à tourbillon central à remontage manuel d’Omega certifié Master Chronometer. Cette certification témoigne de l’expertise des horlogers, qui ont conçu une cage de tourbillon capable de résister à l’influence d’un champ magnétique de 15 000 gauss. On notera que le tourbillon effectue une révolution par minute, permettant ainsi l’affichage des secondes, indispensable pour obtenir cette certification Master Chronometer.

Omega Master Chronometer Tourbillon Central Antimagnétique

La montre est équipée du calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 2640, visible à travers le fond en verre saphir, et offre une réserve de marche de 3 jours, dont on peut retrouver l’indication à travers la même glace saphir sous forme de jauge à aiguille. On notera que les ponts et la platine sont en or Sedna 18K et ont le privilège d’avoir été anglés à la main.

Parlons alliages un instant, car ils ont leur importance. Le boitier et ses 43 mm de diamètre ainsi que le logo sur la boucle et la couronne, sont en “Canopus Gold”. Cet alliage d’or blanc se distingue par son intense brillance, sa blancheur éclatante et sa longévité. De leur côté, les cornes, la lunette et le fond du boîtier sont habillés d’or Sedna 18K, l’alliage d’or rose particulier d’Omega.

Le cadran arbore une belle finition soleillée, et est réalisé lui aussi en or Sedna, et a reçu en supplément un traitement PVD noir. Au centre, incontournable, se trouve la cage du tourbillon avec ses angles biseautés polis à la main en titane céramisé noir. Que de langage savant. Ce dispositif entraîne le mouvement des aiguilles mystérieuses, dont l’inspiration a naturellement été puisée dans les modèles “historiques” de la marque à propos de tourbillon central.

Dernier point qui n’en est pas moins important, chaque pièce est fabriquée à la main par un groupe d’horlogers experts de l’Atelier Tourbillon Omega et nécessite un mois complet de travail. C’est pourquoi, en plus de la complication, il faudra compter près de 158.000€.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’Omega, et pour l’histoire, je ne remercierai jamais assez Marco Richon et son ouvrage biblique Voyage à travers le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less