fbpx
menu search
Nouvelle collection breitling chronomat

Nouvelle collection breitling chronomat Le retour en force de la Chronomat

S’il y a bien une montre qui me faisait rêver l’adolescence venue, il s’agissait sans hésiter de la Breitling Chronomat des années 1980. La raison ? Je ne sais plus vraiment. Mais en y regardant de plus près, de la rondeur, une taille contenue, une lunette tout en reliefs, une couronne et des boutons poussoir. Sans parler de la version or & acier qui me faisait quelque chose.

Alors, aujourd’hui, apprendre que la collection Breitling Chronomat reprend du gallon avec le retour de ce visage est une bonne nouvelle. Que je vous laisse découvrir.

Nouvelle collection Breitling Chronomat - Breitling Chronomat B01

Breitling Chronomat : historique

La Breitling Chronomat a eu 2 vies. Une première vie dès le début des années 1940 sous l’impulsion de Willy Breitling, et une seconde vie au milieu des années 1980 après son rachat par la famille Schneider. En 1940, la Chronomat nait après un dépôt de brevet permettant de conjuguer la lunette tournante de calcul (associée à la glace) à une complication de chronographe. Une noble ambition alors que la guerre fait rage. Cette montre, fondatrice, donnera une décennie plus tard naissance à une certaine Navitimer.

Je n’irai pas plus loin aujourd’hui, le deuxième visage de la Chronomat étant au centre de nos préoccupations.

Après le rachat de la famille Schneider en 1979, la Chronomat renait en 1984 et ne garde que son nom. Il s’agit encore d’un chronographe, mais clairement orienté vers les pilotes cette fois, et perd sa lunette de calcul si caractéristique. Il marque l’utilisation du bien connu Valjoux 7750 et l’introduction des “rider tab” ces petites attaches bien particulières sur la lunette. Une manière de bien saisir la lunette ? Probablement. Tout comme la couronne type “oignon” et les boutons poussoirs plus épais et crantés, pour une utilisation plus simple si on venait manipuler la montre avec des gants.

Le design s’installe et on trouve maintenant les 3 sous compteurs : petite seconde à neuf heures, totalisateur des 30 minutes du chronographe à midi et des 12 heures à six heures. Le Chronomat moderne est né. Un grand nombre de modèles se succèderont, variant les tons or et acier et les complications phase de Lune ou régate, et le succès de cette pièce sera indéniable.

breitling chronomat en 2020

Aujourd’hui, Breitling s’inspire du visage de ce chronographe des années 1980 et de son évolution pour présenter une nouvelle collection Breitling Chronomat.

Nouvelle collection Breitling Chronomat - Breitling Chronomat B01

Cette nouvelle collection reprend quelques codes caractéristiques de ce succès des années 1980. On reconnaît immédiatement la lunette tournante et ses attaches “cavaliers”. Toutefois, elles ne reprennent pas entièrement l’architecture des anciennes, beaucoup plus enveloppantes sur la tranche de la lunette. Mais le clin d’oeil est là, il est joli et engageant. Et permet de saisir plus facilement la lunette.

La couronne est toujours de style “oignon” avec ses crans et sa forme. Mais un des premiers changements que l’on remarque se trouve autour des boutons poussoirs. Ils sont désormais lisses et de formes olive. Qui ne sont pas sans rappeler des pièces de l’aviation.

Le design du boitier mérite une inspection rapide. Les Chronomat des années 1980, comme les plus récents, possédaient toujours la caractéristique de liaison entre le boitier et le bracelet. Une forme de petit supplément reliant les deux cornes, à la façon d’un “end-link” intégré au boitier. Toujours présent, heureusement ! Il est une des nombreuses signatures de la Chronomat moderne. Toute la partie protège couronne a aussi été repensée, pour le mieux à mon avis en comparaison des derniers modèles, plus homogène à mon sens. Un boitier, qui, peu importe sa finition, est proposée aujourd’hui en 42 mm, et plus en 44 mm comme les récents modèles. Ça nous plaît.

Le très exceptionnel supplément d’âme de cette nouvelle collection se trouve aussi du côté du bracelet acier. Le légendaire bracelet à rouleaux et boucle déployante a été ré-interprété par Breitling, et je trouve personnellement cette nouvelle édition sobre et du plus bel effet. Il se compose, comme son nom l’indique si bien, d’une accumulation de petits rouleaux à la finition brossée (sauf sur les extrémités polies) dont la moitié est décorée de deux petites attaches. Encore un clin d’oeil aux premiers bracelet de la sorte.

Depuis 2009, pour ceux qui ont la mémoire longue, le mouvement de manufacture B01 a fait son apparition et c’est à ce moment que Breitling l’inaugure sur sa Chronomat, changeant ainsi l’architecture du cadran et des différents sous-compteurs par une répartition à trois, six et neuf heures pour l’utilisation respective du totalisateur des 30 minutes du chronographe, des 12 heures du chronographe et de la petite seconde. Immanquablement, c’est ce nouveau mouvement qui a été utilisé sur ces nouveaux modèles de Chronomat. Pour rappel, ce calibre a la faculté de proposer plus de 70 heures de réserve de marche, une certification par le COSC ainsi qu’un mécanisme de chronographe à roue à colonnes. Ça fonctionne.

Du côté des propositions, un grand nombre de choix s’offre à nous. Des combinaisons d’or & acier comme au bon vieux temps, des éditions spéciales et limitées, il y en aura pour tous les gouts.

BREITLING CHRONOMAT B01 42

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Diamètre : 42 mm

Calibre : Breitling B01 (Certifié COSC)

Boitier : Acier ou or rouge 18k

Réserve de marche : 70 heures

Glace : Saphir bombé, AR sur les deux faces

Étanchéité : 200 mètres (en vas d’amerissage)

Bracelet : Acier rouleaux ou bracelet en caoutchouc noir (version or rouge)

Prix : 7.900€ / 8.100€ (Editions Limitées) / 8.950€ (Cavaliers Steel &Gold) / 11.600€ (Steel &Gold) / 19.000€ (or rouge)

Découvrir toute la collection Breitling Chronomat


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less