fbpx
menu
search

Heuer Autavia Retour sur des chronographes de légende

Heuer et ses chronographes. Un pan iconique et historique de l’histoire horlogère du 20ème et du 21ème siècle tant par sa richesse de design que par sa variété de mouvements et d’innovation.

Le moment pour moi, et en partenariat avec Watchfinder, de vous présenter l’histoire de ces chronographes à travers quelques modèles Autavia que nous apprécions et avons pu trouver sur le site de vente de montres de seconde main.

La Genèse

« Autavia » n’est autre que la contraction des mots « Automobile » et « Aviation ». Jusque là pas d’embuches.

La première fois que ce nom fait son apparition, c’est sur le cadran d’un chronographe de bord. Un chronographe du début des années 1930 autant à l’aise et utile dans le cockpit d’un avion Potez que dans l’habitacle d’une Simca 5 Gordini.

Publicité
Serica Watches - W.W.W.
Compteur Autavia - Source : OnTheDash

Mais ce chronographe de bord n’étant pas assez lisible selon les dires de Monsieur Jack Heuer, il sera remplacé par le Monte-Carlo et Autavia s’inscrivit alors sur les cadrans de montre bracelet. En même temps, qui voudrait sacrifier un nom pareil ?

Le cahier des charges était alors clair et simple. Autavia s’apposera sur des chronographes de poignet, lisibles, à la lunette tournante permettant quelques calculs rapides dans les cols de montagne.

La première occurence apparue en 1962, nous l’avons tous en tête. Un chronographe Panda (belle lisibilité) et sa lunette graduée en heures ou toutes les 5 minutes. D’ailleurs tout le monde se souvient du sondage initié par TAG Heuer avant de présenter sa ré-édition lors de l’édition 2017 de Baselworld.

Des Heuer Autavia, il y en a eu plusieurs formes.

Heuer Autavia 2446C GMT

Voici ma référence favorite d’Autavia.

Heuer Autavia 2446C GMT - Watchfinder

Le « C » dans le nom se réfère à « Compressor » qui est le type de boitier utilisé, et plus particulièrement de la fermeture du fond de boite. Ici un boitier de 40mm.

Ses particularités sont immédiatement reconnaissables. Une lunette bleue et rouge « Pepsi » graduée 24 heures, ainsi qu’une aiguille GMT permettant de mettre en place un second fuseau horaire avec l’aide de cette lunette.

Alors que le chronographe apparaît en 1962, les versions GMT apparaîtront en 1969, tout d’abord avec un fond vissé avant que les versions au format Compressor apparaissent. La référence 2446 fait référence au chronographe 3 compteurs alors que les 3446 en possédaient 2.

Heuer Autavia 2446C GMT - Watchfinder

Le petit supplément d’âme de cette GMT est probablement ses poussoirs crénelés, ce qui prouve au passage qu’il ne s’agit des premières 2446C GMT sorties d’atelier, où les poussoirs étaient lisses.

Heuer Autavia 11630 GMT

Pour rester dans le même registre, en changeant radicalement de style. Et de mécanique aussi.

En effet, comme la boite pourrait le suggérer, cette Autavia GMT est équipée du mouvement automatique Calibre 14. Il s’agit de la seconde génération d’Autavia après la référence 1163 GMT.

Heuer Autavia 11630 GMT - Watchfinder

La référence 11630, qu’il s’agisse d’une GMT ou non, vient remplacer la 1163 autour de l’année 1972. La principale différence, si vous ouvrez attentivement l’oeil, et la position particulière des boutons poussoirs intégrés à la boite. Ils se cachent. Et permettent à cette boite si particulière de ne pas être discontinue sur l’arrête de la tranche.

Une pièce charmante parce qu’elle réunit les deux complications pratiques que sont l’indication d’un second fuseau horaire et un chronographe. Le tout dans une boite atypique.

Tag Heuer Autavia 11630

Heuer Autavia 11630 "Viceroy" - Watchfinder

Voici celle que l’on surnomme « Viceroy » par son cadran noir et ses deux sous-compteurs blancs. N’allez pas chercher le rapprochement de Viceroy avec quelconque monarchie et pouvoir. Le lien direct se trouve dans la collaboration entre la marque de cigarette du même nom qui s’était introduit dans la course automobile au côté d’Heuer pour concurrencer Marlboro.

Pour avoir une réduction conséquente sur votre Autavia 11630 au début des années 1970, il suffisait d’envoyer avec le bon de commande le carton de la cartouche de cigarette. Ça serait compliqué aujourd’hui.

La sobriété de cette 11630 participa largement à son charme. Du noir pour la cadran, du blanc pour les sous-compteurs et une pointe de rouge pour l’aiguille du chronographe et l’extrémité des aiguilles heure/ minute. Et ça suffit.

Heuer Autavia 11630 "Viceroy" - Watchfinder

A l’intérieur bat le Calibre 12 automatique bien connu.

Tag Heuer Autavia 11063 MH

Cette pièce n’est ni plus ni moins que l’évolution de la référence 11063 MH que je viens de vous présenter, et cette configuration est présentée au début des années 1980. La lunette tachymétrique est remplacée par une lunette « MH ».

Heuer Autavia 11063MH - Watchfinder

Le « M » et le « H » sont ici présents dans la référence pour indiquer que la lunette dispose d’un marquage à la fois des Minutes et des Heures. La particularité de cette Autavia contrairement à celles que je vous ai présenté avant, se rapporte à son cadran noir et ses sous-compteurs gris qui lui donnent un visage différent !

Les montres qui ont servi à illustrer mon article se trouve sur le site Watchfinder qui achète, vend ou échange de nombreuses montres de seconde main, vintage ou plus récentes, en ligne ou dans leur bureau/showroom parisien.

Heuer Autavia 11063MH - Watchfinder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less