fbpx
menu
search

March LA-B Mansart Une montre de forme très inspirée

Si créer une montre n’est pas une tâche aisée, créer une montre de forme de taille contenue qui ne soit pas le clone d’un design éprouvé est, osons le dire, un exercice parfaitement périlleux. Un défi qu’ont su relever avec brio Alain Marhic et Jérôme Mage avec la dernière née de chez March LA-B : La Mansart. Présentations…

March LAB Mansart - Baselworld 2019

Une montre de forme en 2019 : Le défi d’une tendance très niche

Le microcosme parisien en raffole déjà depuis quelques temps, mais le monde est-il prêt a recevoir son grand retour ? La montre de forme, fine et délicate qui s’oublie en un instant et se dissimule mieux que n’importe quelle autre sous une patte de manche n’est en effet pas encore une tendance globale chez les hommes même si nous aimons beaucoup.

Cartier s’y est notamment attaqué en début d’année en proposant sa Santos-Dumont, disponible en 28,5mm ou 34,1mm pour seulement 7 petits millimètres d’épaisseur. Une proposition vraiment très élégante qui reste pourtant assez exceptionnelle sur le marché des montres pour hommes.

L’industrie revient tout de même de plus en plus souvent à des tailles de boîtes qui descendent tout doucement sous les 40mm. Pour le plus grand plaisir d’un marché européen sans doute plus friand de discrétion et de subtilité que nombre de ses cousins éloignés. Touché.

March LAB Mansart - Baselworld 2019

Tout cela pour dire que développer ce type de produit horloger de niche et sûrement encore un peu en avance sur son temps est une démarche ô combien louable qui ne peut être motivée que par la passion.

Publicité
Serica Watches - W.W.W.

Après la passion et la volonté de faire vient pourtant l’exécution. C’est bien là que March LA-B tire ici son épingle du jeu…

Mansart : Equilibre entre cohérence d’une inspiration et l’aboutissement d’un produit

Que recherche t’on dans ce type de produit ? Une montre élégante certes, une finesse de boîte mais aussi l’originalité d’une forme. Différente, mais classique, car nous parlons ici de montre de forme, pas d’OVNI.

Pourtant, créez un octogone en 2019 et l’on vous traitera de Royal Oak. Un rectangle et vous serez comparé à une Tank de Cartier. Et un hublot ? Evidemment, Genta et Patek Philippe sont déjà passés par là.

Il est donc objectivement complexe aujourd’hui de jouer avec une forme classique qui n’ait pas déjà été éprouvée par un grand nom de l’horlogerie.

March LA-B se penche sur un octogone mais dont les segments ne sont pas tous égaux. Une forme classique et moderne à la fois, qui change de ce qu’on a l’habitude de voir. Une forme dont l’inspiration très parisienne n’est autre que l’architecture octogonale de la place Vendôme dessinée par l’architecte du Roi Soleil, Jules Hardouin-Mansart. D’où le nom de cette montre.

Une montre disponible en version quartz ou mécanique, de laquelle se dégage un très bel équilibre des proportions. L’attention prêtée aux détails est admirable, que ce soit au niveau du cadran ou de la couronne, octogonale elle aussi.

Une montre qui pourtant, malgré les codes parfois désuets avec lesquels elle joue, est extrêmement moderne.

Il faudra compter 645€ pour la version quartz au cadran soleillé doté d’index bâtons en appliques et 1.245€ pour la version automatique au cadran très joliment guilloché équipée du calibre Miyota90S5.

Une offre différente et surtout : une vraie belle montre.

March Lab Mansart Baselworld 2019

Pour ceux d’entre nous qui ont encore du mal à passer sous la barre des 40mm, je ne peux que vous encourager à essayer. Evidemment, cela dépend aussi beaucoup de votre style et de la taille de votre poignet, mais c’est généralement aussi surtout une question d’habitude…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less