menu
search

Antiquorum : dernière grande vente de montres avant Noël

Deuxième vente de la semaine ? Je sais. En même temps c’est bientôt Noël, je ne vois donc pas pourquoi on se priverait de partager les belles choses qui se retrouvent une fois de plus sur le marché des enchères. Dès demain, mercredi 12 décembre, Antiquorum inaugure les enchères en direct, uniquement en ligne. A midi précise, heure de Genève, 18h heure de Hong Kong, il sera temps de se connecter et d’écouter le son du marteau pour ceux qui veulent jouer ou simplement prendre le pouls de la cote des prix… Dans les deux cas c’est un exercice intéressant !

Outre la talking piece de cette vente, le lot 274, qui n’est pas moins que l’un des six prototypes connus de Rolex Sea-Dweller (1665) « Single Red » de 1967, la vente comporte évidemment plein d’autres belles chose, moins inabordables, auxquelles nous avons eu accès récemment. En voici un aperçu…

Lots 267 : Rolex Submariner ‘James Bond’ Ref 5510 de 1958

Je ne peux évidemment pas m’empêcher de démarrer les hostilités avec mon coup de coeur personnel, quasiment la référence qui m’a fait m’intéresser aux montres. Je dis presque car il ne s’agit pas à proprement parler de la « Big Crown » portée à l’écran par Sir Sean Connery, mais elle y ressemble dangereusement. Pour information, la Rolex Submariner 5510 remplace la 6538 en 1958 et ne sera produite qu’à quelques centaines d’exemplaires (400 à 600 pièces) avant que la 5512 que l’on connaît bien ne fasse sont entrée en 1959.

Rolex Submariner 5510

Les différences notables sont minimes entre 6538 et 5510 mais existent évidemment. Les carrures sont très similaires, les inserts identiques et la fameuse couronne de remontoir oversized de 8mm est bien la même. La 5510 est par contre un peu plus fine (fond de boîte plus plat) que son prédécesseur. Une finesse rendue possible par la substitution du calibre 1030 par le plus fin calibre 1530. Pour finir, la différence la plus évidente est évidemment le cadran de cette 5510 qui bien qu’il soit laqué aux écritures Gilt et minuterie railroad, passe de 4 à deux lignes en perdant la certification chronométrique.

Publicité

Une légende dans son jus, demain à nouveau sur le marché pour collectionneurs fortunés…

Pour tous les détails de ce lot  267 et éventuellement jouer : C’est par ici

Lot 333 : Ulysse Nardin, Chronographe Mono-poussoir en or, échelle pulsométrique

Une très belle pièce en or jaune dans des proportions contenues de 37mm. Malgré les apparences, elle n’est pas née dans les années cinquante mais en 1998 pour le 175ème anniversaire de la manufacture. Le cadran en émail et ses échelles sont somptueux et l’action de ce chronographe animé par le calibre UN 38 l’est tout autant.

Reflexion faite, le seul détail qui trahisse sa provenance et dont on se serait volontiers passé est bien l’inscription « 175ème anniversaire » sur le cadran. Une mention commémorative qui était à mon humble avis, bien suffisante sur le fond de boîte, à coté de l’effigie de ce cher Ulysse… Un pièce qui n’en reste pas moins magnifique…

Pour tous les détails de ce lot 333  et éventuellement jouer : C’est par ici

Lot 321 : Heuer, Autavia ‘Jo Siffert’ en acier

Les fan de F1 connaissent bien l’Autavia de Jo Siffert, pilote émérite et ami de Jack Heuer qui sera déterminant dans le choix de Steve McQueen de porter la Monaco sur le tournage du film « Le Mans ». Cet exemplaire produit dans les années soixante-dix à la particularité d’avoir été équipé d’un fond de boîte transparent à la demande du client. Et bien figurez-vous qu’un calibre 12, ce n’est vraiment pas désagréable à l’oeil…

Pour tous les détails de ce lot 321  et éventuellement jouer : C’est par ici 

Lot 358 : Vacheron Constantin, montre en or blanc avec remontoir à 12h

Une pièce inhabituelle, loin des grands classiques de la maison à la croix de malte. Cette montre datant de 1990 nous a frappé par sa très grande élégance et sa clarté. Une boîte tout en rondeur, un cadran secteur dont les index romains en applique ne font écho qu’à une petite seconde excentrée à 3h sur un océan de guillochage subtil et des aiguilles de type feuille. Le tout dans 35mm d’or blanc 18k. Un vrai jardin Zen qui incite à la réflexion et à la contemplation.

Pour tous les détails de ce lot 321  et éventuellement jouer : C’est par ici 

Lot 76 : Laurent Ferrier, Gallet Traveller en or blanc

Parce que Laurent Ferrier fait toujours les choses très bien, voici un Gallet Traveller et sa caractéristique boîte en or blanc de 41mm. Même ceux qui ne sont pas particulièrement attirés par l’émail cloisonné du cadran ne pourront en aucun cas rester insensibles devant l’architecture du calibre LF 230.01, ses 48 rubis et son micro-rotor. Nous parlons en effet ici d’un mouvement GMT des plus raffinés et des mieux conçus que j’ai eu l’occasion d’apercevoir.

Antiquorum - Lot 76 : Laurent Ferrier, Gallet Traveller en or blanc

L’heure locale se lit simplement et naturellement au centre du cadran grace aux aiguilles des heures et des minutes. L’heure « Home time » (où vous n’êtes pas) apparaît quant à elle sous un format 24h dans la fenêtre à 9h, et la date dans l’autre fenêtre située à 3h et réglable dans les deux sens.

Antiquorum - Lot 76 : Laurent Ferrier, Gallet Traveller en or blanc

Les poussoirs situés sur la tranche de la carrure servent quant à eux à ajuster l’heure locale heure par heure, en avançant ou en reculant, en fonction de vos voyages. Easy.

Pour tous les détails de ce lot 76  et éventuellement jouer : C’est par ici 

Lot 278 : Rolex, GMT Master 1675 en or Jaune

Je sais ce que vous allez me dire, c’est trop, c’est connoté et dur à assumer ? Pas faux. Par contre à partir du moment où on se détend, où on commence à faire abstraction de tous préjugés et qu’on la porte avec une bonne dose de confiance en soi, voici une montre de sport absolument sublime.

Rolex GMT Master 1675 - Gold

La 1675 culte, dans sa configuration la plus flamboyante. Le cadran marron aux index « nipple » et la douce patine de l’insert atténuent ici la brillance de l’ensemble. Les plus frileux pourront la porter en toute discrétion sur un beau cuir en attendant le moment opportun… Même si ce serait dommage !

Pour tous les détails de ce lot 278  et éventuellement jouer : C’est par ici 

Pour consulter l’intégralité des lots, qui ne s’arrête évidemment pas qu’à ces quelques pièces, rendez vous dès demain, mercredi 12 décembre, et c’est aussi mon anniversaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less