fbpx
menu search
Baselworld 2018 : 50 nuances de Bulgari Octo Finissimo

Baselworld 2018 : 50 nuances de Bulgari Octo Finissimo

Chers amis, Baselworld 2018 est une fois de plus l’occasion pour Bulgari de faire briller sa Octo Finissimo. Une année aussi placée sous le signe du très célèbre ‘Serpenti’ que l’on ne peut manquer en passant devant le stand Bulgari qui n’est qu’ondulations et brillance solaire. Bulgari Octo Finissimo a vu ses toujours aussi belles finitions et angles évoluer sur un nouveau traitement de boitier des plus doux, et c’est un Tourbillon automatique qui vole la palme de la finesse cette année.

_

Baselworld 2018 : Bulgari Octo Finissimo Automatic Sandblasted

Souvenez-vous, l’année dernière était une année d’importance considérable avec la présentation de la Octo Finissimo Titane qui à l’époque avait battu un record de monde de finesse pour une montre automatique. Je dis bien à l’époque. Piaget est passé par là depuis.

Baselworld 2018 - Bulgari Octo Finissimo Automatic Sandblasted

En général, je ne suis pas “friand” des Baselworld qui présentent des nouveautés qui se réduisent à un changement de couleur de cadran, à des aiguilles de couleur, et j’en passe. Mais je trouve que les nouveaux modèles d’Octo Finissimo sont en accord parfait et harmonieux avec la Dolce Vita italienne et romaine qui font l’histoire et l’héritage de Bulgari. Outre cette esthétique nouvelle, rien ne change par rapport au modèle que l’on connaît déjà.

Les deux nouvelles pièces ‘Sandblasted’ sont le fruit d’un travail particulier. Ce n’est pas la première fois que vous pouvez observer une finition “sablée” sur un boitier, j’en suis certain. Mais il est ici d’une rare douceur. Donnant à la pièce à la fois une vivacité digne des douches sensuelles “Nuxe” sans nous piquer les yeux par une surexposition rétinienne directe au soleil. Des jeux de lumière se dessinent alors entre les angles de cette pièce, changeants et évoluants selon l’inclinaison de cette pièce.

Si l’on ajoute à cela la souplesse incroyable du bracelet, cette montre est faite pour plaire. Le dandy italien, la moustache affutée, se frotte les mains.

Deux choix s’offrent à nous. Une version en or rose, et une version en acier. Je vous ne le cache pas, la version full gold pèse son poids. 

Baselworld 2018 : Bulgari Octo Finissimo Skeleton Sandblasted

On aime les squelettes, ou on aime pas. C’est aussi simple que ça. Nous ne sommes pas forcément grands fans de montres squelettées, mais je dois dire que le nouveau costume croisé Prince de Galles de Jérôme se mariait trop bien avec le bleu de cette pièce et de son bracelet pour ne pas prendre quelques photos.

Baselworld 2018 - Bulgari Octo Finissimo Skeleton Sandblasted - Focus

Au delà du découpage du cadran, on retiendra la présence d’une réserve de marche à neuf heures, apportée par le mouvement de manufacture BVL 128 SK (vous l’aurez compris, SK pour Skeleton). Le tout emballé dans une boite en or rose de 40mm de diamètre présentant le même traitement si doux dont je vous parlais quelques lignes auparavant.

Je tiens tout de même à saluer le travail de “squelletage” particulièrement agréable à regarder, et personnellement je préfère l’admirer du dos de la pièce.

Baselworld 2018 - Bulgari Octo Finissimo Skeleton Sandblasted - Skeleton

Baselworld 2018 : Bulgari Octo l’originale titanium

Une façon différente de revenir aux origines du modèle Octo. En modernisant les matériaux utilisés. Deux versions apparaissent, une 3 aiguilles date qui reprend trait pour trait l’Octo d’origine, et un chronographe qui reprend le célèbre Velocissimo.

Baselworld 2018 - Bulgari Octo L'originale Chronographe - Tranche

Le boitier est désormais en titane, rendant plus légères ces pièces qui prennent donc encore davantage de sens dans l’esprit de la montre. Le chronographe arbore sa lunette tachymétrique et la couleur du titane associée à cette lunette donne à la montre un véritable esprit sportif. La particularité de ce chronographe réside aussi dans son mouvement BVL 328 Velocissimo : haute fréquence, roue à colonne et échappement en silicium. De quoi se décider.

Cette année, Bulgari aura donc battu un nouveau record du monde en proposant un tourbillon automatique dans une boite d’Octo Finissimo. Un record de finesse. Les autres nouveautés sont plus esthétiques qu’innovantes certes, mais non pas moins davantage dans le sens de l’identité Bulgari, qui est une maison qui ne l’oublions pas sait apporter un supplément d’âme “bijou” comme peu savent le maitriserBulgari Octo Finissimo a encore de beaux jours devant lui, mais modération est mère de toute chose.

Baselworld 2018 - Bulgari Octo L'originale Chronographe - Lifestyle

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less