menu
search

Baselworld 2017 : Subtiles évolutions pour Patek Philippe

Baselworld 2017. Et son hall 1. Son hall 1 et ses structures géantes, où sont réunis de grands noms de l’horlogerie, entre Rolex, Chopard, Tudor et Patek Philippe. Patek Philippe et son stand clair, confortable et plein d’espaces, qui propose un chemin initiatique au travers de collections et de nouveautés variées en goûts et en styles. Mais toujours de la très haute horlogerie, qu’il s’agisse de mouvements manufacturés que des mots ne peuvent décrire, ou de métiers d’art mis en avant de la plus belle des manières possibles.

Cette année, Patek n’échappe pas à la règle, et nos yeux se sont posés sur quelques jolies, mais subtiles, nouveautés : un calendrier perpétuel 5320G, une Aquanaut 5168G « Blue dial » et Advanced Research, une originale Calatrava 6006G et un nouveau cadran pour habiller la 5960. Explications.

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Quantième perpétuel 5320G

L’ADN familial ne trompe jamais. Elle possède tout ce qui a fait l’évolution et l’attachement éternel aux pièces Patek Philippe. Ce guichet des jours et mois à midi, ainsi qu’une phase de lune et date par aiguille à six heures. Jusque là, un respect simple et strict des gènes de la marque. Mais cette nouvelle référence possède quelques petits twists. Au delà d’un affichage de la nuit ou du jour par un petit guichet rond entre sept et huit heures, le cycle des années bissextiles est lui affiché à l’opposé dans un petit guichet rond également. Une manière originale et discrète d’exposer cette complication qui vient compléter le quantième.

Baselworld 2017 - Patek Philippe 5320G

Cadran laqué crème à la clé. En réalité, cette montre respire un style assez vintage, alimenté par ses index et ses aiguilles luminescents. Ce qui vient encore appuyer cet esprit est la construction de cette boite de 40mm avec ses cornes travaillées délicatement à triple « godrons » (une moulure saillante). Une pièce en large accord avec les collection Patek, mais un petit supplément d’âme vintage de bon augure.

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Aquanaut 5168G et 5650

Baselworld 2017 - Patek Philippe Aquanaut 5168G Blue

Année du vingtième anniversaire de la grande montre qu’est la Aquanaut, Patek Philippe se devait de faire un clin d’oeil à cette pièce. Deux Aquanaut. Pas une. Pas trois. Tout d’abord une Aquanaut « Jumbo » en or gris de 42mm pour rendre hommage à la Nautilus Jumbo,  avec un subtil cadran bleu nuit. Puis une Aquanaut Advanced Research.

L’Aquanaut Bleue est simple, sobre et efficace, et ne possède pas plus d’attributs que ses petites soeurs si ce n’est la taille du diamètre et l’or gris. Le dégradé du cadran n’est pas forcément ce qui correspondrait le mieux à cette jolie pièce, qui se serait contentée d’une seule et même couleur. Bleu nuit si l’on veut.

Puis la Aquanaut Advanced Research. C’est une autre paire de manches. Le programme « Patek Advanced Research » est un programme permettant de mettre au point des innovations, qui ne se voient pas toujours. Mais qui dit discrétion n’est que de bon augure. Tout d’abord un travail sur le Spiral « Spiromax » qui vient améliorer grandement l’isochronisme (de la constance dans les mouvements). Ensuite, l’autre innovation porte sur la commande du second fuseau horaire (que l’on voit sur le cadran par l’ajouré, qui n’est pas du plus bel effet) qui a été rendu plus « light », notamment par une réduction du nombre de pièces utilisées. Quoi de plus simple ?

Baselworld 2017 - Patek Philippe Aquanaut Advanced Research 5650

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe Calatrava 6006G

Voila, selon moi, quelque chose de différent, et sympathique. Une Calatrava revisitée. Le cadran a un style très particulier, très dynamique et graphique à la fois, et on remarque rapidement la petite seconde décentrée entre quatre et cinq heures qui vient rendre hommage à une vieille amie de 1991, une certaine référence 5000. Certes au style plus épuré, mais avec cette petite seconde originale. Cette montre qui s’en fait l’évolution n’est que 2mm plus grande (39mm), ce qui ne vient gêner en rien la présence au poignet, étant très fine.

Baselworld 2017 - Patek Philippe Calatrava 6006G

Le travail du cadran est précis et bien réalisé. « Mutli-surfaces ». Le premier secteur au centre est soleillé aux reflets noirs, séparé du reste du cadran par une minuterie argentée. Le reste du cadran est noir ébène, à la fois soleillé et azurage pour les heures. Vous voulez plus de finitions ? Impossible. Tous ces détails survolés par des aiguilles blanches finement laquées et ajourées. God is in the details…

 Nouveauté Baselworld 2017 : Patek Philippe 5960/01

Le premier chronographe flyback quantième annuel proposé en or gris. Seule la version acier pré-existait avant. Ici, pas de gros changements, si ce n’est que le métal utilisé pour façonner la pièce, et la couleur du cadran, d’un beau bleu, et pas dégradé. Et qui se marie à merveille avec ce choix de bracelet en cuir marron. Je tiens à dire une nouvelle fois que cette pièce est un délice à porter par ses proportions. Vraiment.

Notre avis

Pas de larmes, ni de cris de joie. De la très belle et très haute horlogerie comme Patek Philippe en a l’art. Je me répète peut être, mais au-delà des subtilités de couleurs de cadrans, de diamètres et de métaux utilisés dans la confection du boîtier, Patek selon moi s’inscrit de plus en plus dans la recherche sur des détails très importants et qui constituent le coeur de la montre, qu’il s’agisse d’organes comme le Spiral ou le balancier. Tout en conservant précieusement leur patrimoine et leur maîtrise dans tous les domaines. Well done…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less