fbpx
menu search
Vidéo : Chopard, Monaco & the true heroes of the racing track

Vidéo : Chopard, Monaco & the true heroes of the racing track

L’aube lève un à un ses voiles sur la baie de Monaco. La tiédeur de la nuit berce encore l’esprit des âmes monégasques. Les plus téméraires d’entre elles sont déjà à l’œuvre, afin de perpétuer l’histoire de la course automobile et du Grand Prix de Monaco Historique, plus bas, sur le front de mer. Les cylindres des automobiles, aussi anciennes soient-elles, prennent vie. La vibration des moteurs ébranle tous les corps, qui frissonnent même sous leur combinaison. Le pilote s’installe. Puis le hurlement du moteur succède au frémissement aigu des échappements.

Grand Prix de Monaco Historique : la vidéo

Mais avant de commencer, je vous laisse vous délecter de ces quelques minutes de pures sensations, aux résonances et vibrations des moteurs de ces voitures inoubliables.

Branchez votre casque, augmentez le volume, appuyez sur play et basculez en mode “plein écran” :

L’histoire de ce Grand Prix Historique

C’est au volant d’une Bugatti Type 35 que Williams franchit en tête la ligne d’arrivée de la première édition du Grand Prix de Monaco, en 1929. Et 87 ans plus tard, le Britannique Hamilton remporte la victoire au volant de sa Formule 1 Mercedes. C’est une histoire formidable qui sépare ces deux champions, une histoire témoin de l’évolution du sport automobile. C’est pour rendre un hommage aux hommes et aux voitures qui ont érigé le Grand Prix en course de référence, que l’Automobile Club de Monaco, organisateur historique de la course, fait vrombir les moteurs des mythiques voitures anciennes depuis 1997 à l’occasion du Grand Prix de Monaco Historique.

Chopard - GPMH - virage

Les tours se succèdent. Le corps du pilote tressaille à l’appel des vibrations du moteur, et à l’odeur des vapeurs enivrantes de carburant et de gomme ardente. Ses yeux s’orientent aussi sur son poignet, et la sagacité de son regard saisit en un instant le temps de son tour sur son chronographe. L’aiguille centrale lui chuchote “Souviens-toi que le temps est un joueur avide, qui gagne sans tricher, à tout coup ! C’est la loi”. Les tours ne se ressemblent pas.

Chopard et le Grand Prix Historique de Monaco

Quand on évoque la course automobile, il est difficile de ne pas songer au monde de l’horlogerie, fidèle allié pour mesurer les temps et équiper les pilotes, comme les passionnés, de pièces iconiques et fiables. Devant cette exigence de précision, la Maison Chopard s’est imposée en tant que Chronométreur Officiel du grand Prix depuis 2002. Un partenariat idéal, qui fait de nombreux jaloux. C’est pourtant loin des considérations marketing que la passion dévorante de Karl-Friedrich Scheufele pour les automobiles de collection, a fait naître ce partenariat de cœur.

Cette inspiration a permis à Chopard de développer, au sein de sa collection Classic Racing, une collection Grand Prix de Monaco Historique où l’on retrouve le même esprit et les mêmes éléments propres à la course. Les matières utilisées rappellent le sport automobile, avec un mélange de titane et d’acier, des bracelets très racés, et des complications qui rappellent le monde de la course et les compteurs de ces voitures, comme le chronographe ou l’indicateur de la réserve de marche.

La cour des Grands : de Niki Lauda à Jacky Ickx

Le 29 mai dernier s’affrontaient les égos des deux champions Nico Rosberg et Lewis Hamilton, faisant écho à la bataille de Niki Lauda et James Hunt plus de 30 ans auparavant. Mais ont endossé la combinaison pour cette course historique, le légendaire Jacky Ickx, six fois vainqueur au Mans, vainqueur de huit grands prix, et deux fois vice champion du monde, et des coureurs plus jeunes mais pas moins brillants, tels Romain Dumas, qui possède un beau palmarès sur un grand nombre de courses différentes, et le prestigieux pilote de Formule 1 Mark Webber.

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less