menu
search

Petite Explication d’une Grande Complication #3 : La Répétition Minute

Nous voici déjà de retour avec un nouvel épisode de « Petite Explication d’une Grande Complication ». Aujourd’hui, après le quantième perpétuel et le tourbillon, on continue à essayer d’expliquer simplement ces complications qui peuvent effrayer certains d’entre nous. Nous jouons cette fois-ci à nouveau dans la cour des Grands avec la répétition minute, minute repeater pour les amis de Shakespeare. Une complication en somme pas si compliquée, vous allez voir.

Rentrons directement dans le vif du sujet avec une petite définition maison qui va droit au but et se limite à l’essentiel :


Répétition minutes, n.f.
Complication horlogère qui permet  à une montre de sonner les heures, les quarts & les minutes


Vous avez compris ?  La sonnerie n’a pas pour but de vous bercer ou de vous réveiller, ce n’est pas une alarme. La sonnerie d’une répétition minutes indique l’heure par une combinaison de sons graves et aigus produits pas deux petits marteaux qui viennent frapper sur des timbres situés à l’intérieur de la carrure.

Vous les voyez sur la photo ci-dessous ? De part et d’autre de la note de musique. Sexy isn’t it ?

Jaquet Droz Bird Repeater - Caseback


Combinaisons et lecture :
1 son grave = 1 heure
1 son grave/1 son aigu = 1 quart (15min)
1 son aigu = 1 minutes

Exemple : « 08h32 »
=
8 x son grave pour 8 heures

2 x son grave/son aigu pour 2 quarts (30min)
2 x son aigu pour 2 minutes


Pas bien compliqué n’est-ce pas ? Mais quel est l’intérêt d’une telle complication ? A t’elle été développée pour les non-voyants ? Pas tout à fait Lionel. Figurez-vous qu’à l’origine cette complication a été inventée pour les bergers suisses, eux-mêmes horlogers durant l’hiver afin de pouvoir connaître l’heure en pleine nuit, lors des périodes de transhumance.

Vous y êtes ? Imaginons la scène un instant : Début du siècle. Il respire Le grand air vivifiant de la montagne et l’écho du rire espiègle de sa petite-fille, Heidi, résonne dans les alpages. Papi, un homme fort et bienveillant qui vie au rythme de la nature, la regarde, un sourire au coin des lèvres. Il porte une « Répèt’Minute ». Je sais pas pour vous, mais personnellement je trouve que c’est quand même sérieusement la classe.

Je vous propose maintenant de nous intéresser à deux pièces en particulier. Des répétitions minutes, oui, mais pas uniquement…

Jaquet Droz – Bird Repeater Vue des Alpes

Jaquet Droz Bird Repeater

On connaît Jaquet Droz et je ne vous referai pas toute l’histoire aujourd’hui, mais cette pièce m’a paru particulièrement intéressante, car elle revient aux origines du manufacturier suisse, horloger bien évidemment, mais qui s’est illustré dans la création d’oiseaux chanteurs et surtout d’automates extrêmement complexes. Remettons les éléments dans leur contexte un instant :  nous sommes en 1768 et des poupées qui prennent vie, composées pour certaines de plus de 6000 pièces (l’écrivain), ce n’est à cette époque pas franchement la norme. Ces talents sont d’ailleurs souvent associés à la magie et ont fasciné les plus grands rois et empereurs d’alors, d’Europe bien sûr mais aussi de Chine, d’Inde et du Japon.

Lorsque qu’on actionne le poussoir intégré à la couronne pour faire sonner l’heure, les oiseaux prennent vie et toute la scène des Alpes du cadran s’anime à la manière des automates de Droz. Un oiseau déplie ses ailes tandis que maman oiseau nourrit ses petits. Performance assez magique je dois le reconnaître.

Evidemment à la vue de la taille de la boite (47mm x 18,20mm) entièrement gravée main, ce n’est pas une pièce que vous porterez tous les jours, mais d’un point de vue réalisation et héritage historique de son fondateur… son intérêt est indéniable.

Blancpain, Répétition Minute avec Automates – Pièce Unique

Cette pièce illustre non seulement parfaitement bien notre article puisqu’il s’agit d’une répétition minute, mais elle comprend aussi des automates qui s’animent avec joie et passion, lorsque sonnent les heures, les quarts et les minutes.

Il s’agit, vous l’aurez compris, d’une montre à automates coquins, une « Montre Érotique » signée Blancpain qui peut se targuer d’une très longue tradition en la matière. A l’instar du modèle présenté plus haut, vous pourrez par contre la porter en toute discrétion et en toute élégance, sans éveiller les moindres soupçons, puisque les automates ne s’animent pas sur le cadran (Sorry, Hugh Hefner) mais au dos de la boîte.


Rassurez-vous :
Vous ne risquez ainsi ni de heurter la sensibilité des plus jeunes ni la désapprobation du clergé
qui ne verrait pas cela d’un très bon oeil. Après tout, ce petit plaisir horloger bien personnel ne regarde que vous,
n’est-ce pas ?


Blancpain, Répétition Minute avec Automates - Caseback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less