fbpx
menu search
Interview : Thomas nous présente sa SevenFriday P2/2

Interview : Thomas nous présente sa SevenFriday P2/2

Il s’appelle Thomas. Cela fait maintenant 2 ans que nous nous connaissons et que nous prenons régulièrement un café dans Paris pour parler du temps qui passe. Il est depuis 2 ans le distributeur exclusif SevenFriday pour le marché Français et connaissait Les Rhabilleurs avant même de me rencontrer pour la première fois. Classe.

Je m’en souviens comme si c’était hier, après avoir échangé quelques mails, je lui donne rendez-vous non loin de l’École Militaire pour qu’il me présente cette toute nouvelle marque qui, selon lui, allait faire un carton.

Le jour J, je regarde les deux modèles qu’il me pose sur la table, prends quelques photos (wristshots & co) et m’empresse de publier un compte-rendu (lire ici) sur Les Rhabilleurs. Nul besoin de me convaincre plus que çà en effet, il m’a fallu seulement quelques minutes pour me joindre à son avis. L’avenir prouvera que nous ne nous étions pas trompés.

C’est après vous avoir présenté les deux nouveautés SevenFriday M1 et M2 il y a quelques mois, que je vous propose de découvrir l’homme derrière son succès Français, à travers une jeu de questions / réponses improvisé en bord de seine. Tout ceci agrémenté de quelques photos de Mister T. accompagné de son modèle préféré du moment, j’ai nommé la SevenFriday P2/2.

Vous êtes prêts ? OK. So, suit up! It’s gonna be Legen… wait for it… Dary!

Thomas Fontaine SevenFriday

Gabriel : Qui es tu ? Quel est ton parcours dans l’horlogerie ?

Thomas : Je me prénomme Thomas, j’ai commencé à travailler dans le milieu horloger en 2011, peu de temps après l’obtention de mon diplôme et après un passage en gestion de patrimoine. Ce passage en gestion de patrimoine fut important d’un point de vue horloger car, bien que déjà fortement intéressé par les montres assez jeune, mon patron d’alors était un authentique passionné, collectionneur et connaisseur. C’est à lui que je dois cette passion horlogère débordante !

Puis je me suis rendu compte que la gestion de patrimoine ne me convenait pas, et j’ai eu l’opportunité de travailler pour le distributeur de prestigieuses marques de luxe pour les zones Amérique Latine et Caraïbes. C’est ainsi que je me suis retrouvé directeur commercial pour la marque Roger Dubuis sur ce vaste territoire.

SevenFriday P2 2 montre

G : Comment et quand as tu découvert SevenFriday ?

T : J’ai découvert SevenFriday lors de Baselworld 2012, au détour d’une allée. Le fondateur de la marque, Dan Niederer présentait alors ses deux premiers modèles, l’un de mes collègues l’avait croisé et ils avaient commencé à discuter (tous deux avaient travaillé pour une même marque de haute horlogerie par le passé).

Comme le hasard fait – parfois – bien les choses, je passais non loin de mon collègue et celui-ci m’appela afin de me présenter Dan et SevenFriday.

G : Qu’est ce qui t’as immédiatement séduit chez cette marque ?

T : Je fus tout de suite séduit par le dessin du cadran, du boitier ainsi que les finitions. La montre était originale et se distinguait clairement de ce que l’on pouvait découvrir lors de cette édition 2012 de Baselworld. Édition que je jugeais décevante, à part pour les grandes complications et pièces d’exception.

En découvrant le positionnement prix de Sevenfriday, il était évident à mes yeux que cette marque était la plus belle découverte du salon ! A tel point que je voulais acheter la P2/1 que me présentait Dan… Malheureusement il ne s’agissait alors que de prototypes… Mais le coup de cœur est resté et la P2/1 est aujourd’hui encore ma favorite et celle que je porte au quotidien (peut-être est-ce sentimental du fait de cette anecdote…).

Seven Friday P2 2

G : Pourquoi avoir décidé de la commercialiser en France ?

T : Mon poste de directeur commercial était basé sur la petite île de Barbade et malgré les nombreux voyages sur zone, la vie d’insulaire ne me convenait guère. Cela couplé à un certain mal du pays, je décidais de rentrer en France. Qu’allais-je faire une fois rentré ? J’avais différentes possibilités mais une idée trottait dans ma tête : créer ma propre société ! Etant resté en contact avec Dan, l’idée de distribuer Sevenfriday en France a fait son chemin. J’ai donc créé ma société de distribution et j’étais opérationnel pour le lancement des premiers modèles de la marque à l’automne 2012.

G : Où peut-on trouver les modèles SevenFriday aujourd’hui ?

T : A l’heure actuelle nous pouvons les trouver à Paris, Marseille, Lille, Monaco, Val d’Isère, Megève, Courchevel, Saint-Tropez, Deauville, Biarritz, Tours, Thionville et Béziers. Nous devrions par ailleurs retrouver Sevenfriday très rapidement à Aix en Provence, Toulon, Montpellier, Bordeaux… J’essaye de bâtir un réseau de distribution où je sais que la marque sera bien représentée et je dois admettre que je suis ravi de travailler avec un réseau de revendeurs au top !

Thomas Seven Friday P2 2

G : Qui sont les acheteurs des montres SevenFriday ?

T : Sevenfriday touche de nombreuses personnes, peu importe leur âge. La marque plait aussi bien à ceux qui veulent s’acheter une première belle montre automatique qu’aux personnes qui ont déjà une collection de belles montres. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un client Sevenfriday possède déjà des Rolex, Zenith, Hublot ou Bell & Ross (la liste n’est pas exhaustive, loin de là !). En (très) résumé, les acheteurs de Sevenfriday sont les personnes qui aiment se faire plaisir, s’intéressent au design, et pour qui le dynamisme est un mode de vie !

G : Que peux tu nous dire sur le modèle que tu portes ici ?

T : Je porte ici la Sevenfriday P2/2, une pièce aux tons vintage et toute en discrétion. Je l’apprécie beaucoup car ses couleurs me rappellent la livrées des vielles formule 1 du Team Lotus John Player Special, ce n’était pas le but de la marque mais l’amateur d’automobile que je suis ne peut s’empêcher de rapprocher les deux…

Les fins liserés or sur le boitier et sur la boucle sont un rappel discret et léger des touches dorées présentes sur la cadran. D’habitude ces couleurs peuvent être jugées comme voyantes voire bling bling mais ce n’est pas le cas ici, la montre est, à mon sens, portable en toute situation : aussi bien au bureau que le weekend et dans tout cadre informel.

Cadran Seven Friday P2 2

G : En quoi est-il différent des autres ?

T : Ce qui est bien avec Sevenfriday, c’est que même si chaque modèle issu de la série P est techniquement identique, les différents traitements de matières et de couleurs rendent chaque montre authentiquement unique. Chaque modèle a sa personnalité propre et se distingue des autres, la P2/2 n’y déroge pas !

G : Si tu ne devais en choisir qu’une, laquelle prendrais tu ?

T : Difficile question, comme évoqué précédemment la P2/1 a une valeur affective à mes yeux… Mais les deux séries limitées (et épuisées) P3/1 et P3/BB sont aussi terriblement tentantes… J’aime beaucoup la M2/1 également ainsi que la P3/1… En fait, je les aime toutes… Je botte en touche et attends avec impatience la prochaine nouveauté 😉

G :  Un mot pour terminer, concernant SF ?

T : Carpe diem !

Seven Friday P2 2 wristshot

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less