menu
search

Les Trésors de Tudor – Episode 4 : Tudor Heritage Chrono Blue

C’est avec une certaine émotion et un peu de fierté tout de même que nous arrivons aujourd’hui au terme de notre projet « Les Trésors de TUDOR » : une série de vidéos réalisées en étroite collaboration avec Antoine de Macedo et le patrimoine de la marque Tudor.

Il y a deux semaines nous vous parlions du modèle Heritage Chrono, présenté en 2009, qui puise son inspiration de trois modèles dévoilés par la marque en 1970.

Des chronographes en appelant d’autres, nous vous présentons dans ce dernier opus, des pièces historiques qui ont vu le jour une à trois années plus tard et qui ont inspiré le modèle Heritage Chrono Blue qui a fait sensation l’année dernière lors de sa sortie à Baselworld (voir notre test ici).

Voici donc sans plus attendre notre quatrième et dernier épisode de cette série d’interviews dédié à la Tudor Chrono Blue et ses inspirations aux codes couleurs reconnaissables entre mille.

La seconde génération de chronographes TUDOR est apparue en 1971 et restée au catalogue de la marque jusqu’en 1977.

Publicité

Surnommée « Montercarlo » du fait de la ressemblance entre ses compteurs et les roulettes de casino, la série 7100 garde la même boite que ses prédécesseurs tout comme l’esprit du cadran avec ses heures peintes.

En revanche, ce nouveau modèle de l’époque est équipé d’un mouvement différent. TUDOR décide en effet de remplacer le calibre Valjoux 7734 par une version plus « noble » à savoir le calibre 234 à remontage manuel : un chronographe à roue à colonnes battant à une fréquence de 21,600 alternances.

Tudor Oysterdate Montecarlo 7169

Cette série « Montecarlo » est composée de trois chronographes : la référence 7149/0 équipée d’une lunette en plexiglas produite à seulement 500 exemplaires, la référence 7159/0 avec une lunette satinée et une échelle tachymétrique gravée, puis la référence 7169/0 (que l’on voit en photo ci-dessus), produite à un grand nombre d’exemplaires et équipée cette fois-ci d’une lunette tournante.

Nous arrivons donc au terme de ces « Trésors de TUDOR » sur une note colorée qui, en plus de nous donner envie de nous évader au soleil une Tudor Chrono Blue au poignet, réveil en nous une nouvelle soif de découverte(s).

Qu’en est-il de la toute nouvelle Tudor Ranger ? D’où puise t-elle son inspiration ? Qu’est-ce que la marque est en train de nous réserver pour Baselworld 2015 ? Etc…

Des questions auxquelles nous tacherons de répondre sur Les Rhabilleurs car – vous l’aurez compris – le renouveau qu’entreprend TUDOR depuis plusieurs années maintenant est loin de nous laisser indifférents…

– – – – – – – – – – – – –

Pour voir et revoir l’épisode 1 : cliquez-ici

L’épisode 2 : cliquez-ici

L’épisode 3 : cliquez-ici

– – – – – – – – –

Pour continuer l’expérience Tudor x Les Rhabilleurs et partager vos photos avec nous, suivez le guide : 

Banniere-Tudor-mini-site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIRECTEMENT CHEZ VOUS

TOUTES LES SEMAINES

expand_less