Home Actualité

William L. 1985 : Un jeune diver qui s’affute sérieusement

Jérôme
Le 5 décembre 2017
B

Beaucoup d’entre vous connaissent déjà la jeune marque française connue pour ses montres abordables qui reprennent de vrais codes horlogers, aussi bien au niveau de certaines finitions que dans les proportions. Des choix que l’on admire sincèrement à l’heure où ce segment de prix nous gave bien malheureusement de minimalisme bauhaus néo-scandinave et ne semble pas s’en lasser…

William L 1985 - Automatic Diver Seventies

Aujourd’hui, leur référence la plus sportive, William L. 1985 Automatic Diver Seventies, revient sur le devant de la scène avec quelques mises à jour qui méritent largement qu’on s’y attarde…

William L. 1985 Diver : Nouveau calibre – Fiabilité renforcée

La première montre automatique William L. 1985 est la seule en collection aujourd’hui. Jusqu’à présent équipée d’un mouvement Miyota, elle revient aujourd’hui animée par le calibre Seiko NH35A. Un gage de qualité, c’est certain, lorsqu’on connaît les plus d’un siècle de savoir-faire de la manufacture japonaise et ses process de fabrication. Une réputation qui n’est plus à faire.

Un calibre sérieux puisque ses 24 rubis et sa masse oscillante bi-directionnelle lui confèrent une réserve de marche de 41h. Efficace et précis, bienvenue dans une petite plongeuse.

William L. 1985 Diver : Nouvelle lunette – Action & précision

Nous découvrons également avec grand plaisir une nouvelle lunette, dotée cette fois de  120 clics. Cela confère évidemment à l’action de cette lunette davantage de précision mais aussi et surtout un ressenti beaucoup plus qualitatif lors de la prise en main et de la manipulation de cette dernière.

William L. 1985 Diver : Nouvelle matière luminescente – Meilleure lisibilité

Un Luminova deux fois plus puissant que sur la version précédente. Résultat : la lisibilité est donc largement accrue dans l’obscurité et en faibles conditions lumineuses.

William L 1985 - Automatic Diver Seventies

Nous ne sommes pas encore au niveau d’un Super Luminova C3 ou d’un Lumibrite de chez Seiko, mais nous sommes déjà très bien, surtout si l’on considère que ce jeune diver à tendances très Seventies ne tombe évidemment pas dans la catégorie des montres de plongée professionnelles.

C’est cependant un “recreational diver” qui n’aura pas peur de se mouiller puisque son étanchéité est tout de même noté à 100m et sa couronne vissée.

William L 1985 - Automatic Diver Seventies

En se parant également d’une nouvelle boucle, cette jeune pièce déjà très sympathique le devient encore davantage. De là à ce que William L. 1985 nous propose prochainement un chronographe automatique… il n’y a peut-être qu’un pas ? 

Une histoire débutée il y a peu et qui continue à s’écrire pas à pas. Vu comme les choses évoluent, si vous voulez mon avis, je trouve cela de très bon augure…

A tous ceux qui aiment l’esprit Seventies et qui sont en train de peaufiner leurs lettres au Père Noël, il y a peut-être une piste de réflexion intéressante !

– – – – – – –

Il ne nous reste plus qu’à vous laisser découvrir toutes ces William L. 1985

en vous rendant sur leur site internet.

Belles découvertes !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer