Home Le Style L'Art de Vivre

Vidéo : “The Hedonist”, une vie de passions

Jérôme
Le 21 décembre 2017
J

Je me réjouis aujourd’hui d’écrire ces quelques lignes et surtout de partager avec vous un film, le portrait d’un ami. Nous inaugurons avec ce film une nouvelle approche du portrait et de la rencontre au format vidéo et je suis heureux que nous commencions avec lui. Je vous dis ça car c’est une rencontre récente et pour le moins fortuite qui a amené nos chemins à se croiser. Je ne pense pas que ce soit un hasard. Jean-Marie, que certains d’entre vous connaissent, est un passionné touche-à-tout qui aime les belles et bonnes choses et les bonnes personnes.

Nous vous le présentons aujourd’hui sur les terres d’un pays de Cocagne qu’il ne quitterait pour rien au monde et l’avons affublé pour l’occasion d’un surnom qui lui va comme un gant : l’hédoniste.

The Hedonist

Spoiler Alert ! :
“Nous vous conseillons sincèrement de regarder la vidéo avant de lire la suite de cet article afin de vous laisser surprendre… ”

Une vie de passions

Venasque, un petit village perché du Vaucluse. Quelques notes bleues très crues à la fois sobres et écorchées s’échappent d’une battisse en pierre, traversante, dont l’avancée à flanc de montagne offre une vue imprenable sur le mont Ventoux. Une maison où il y a à la fois beaucoup de choses et pas grand chose. Deux Lounge Chairs Eames aux assises patinées et une table basse. De magnifiques céramiques de provenances et époques diverse se mélangent à quelques livres entassés près de la cheminée. Des sculptures trônent de-ci de-là et de vieilles plaques publicitaires vantant les mérites d’un yaourt au fruit leur rient ouvertement au visage. Une soucoupe volante japonaise quasi irréelle les surplombe de toute son incongruité.

“Bienvenue chez Jean-Marie et les siens.”

Un endroit modeste de prime abord et pourtant si riche pour qui sait regarder et être attentif. Un endroit où l’on peut vite se sentir bien, où chaque objet a une histoire qui ne demande qu’à être racontée. Pour se les entendre conter avec nonchalance, il n’y a qu’à demander à l’hôte à la barbe blanche, il les connaît.

The Hedonist - Un portrait humain et horloger

C’est exactement dans ce contexte que nous avons retrouvé celui qu’on appelle J-M [jiɛm]. C’est fidèle à celui que l’on connaît, bienveillant et détendu, qu’il nous a reçu et que nous avons tourné ces images il y a quelques semaines, presque en plan séquence tant le naturel du discours et la beauté de la région étaient au rendez-vous. C’est rare.

Une très belle vision de l’horlogerie

Vous l’avez compris, Jean-Marie aime la céramique, la photo, l’architecture, le design et les belles choses. Depuis l’âge de 10 ans, les montres aussi occupent une place à part dans son quotidien. Quelques années ont passé depuis et on peut dire qu’il en a aujourd’hui quelques unes. Quelques très belles pièces d’ailleurs.

A Lange & Söhne Chronographe 1815

S’il possède évidemment ce que les amateurs et collectionneurs appelleraient facilement quelques “grosses pièces”, cet hédoniste, ce “Kiffeur”, comme dirait l’un de ses amis, troque aussi volontiers sa 5711 ou sa vieille 5512 sur oyster riveté pour de plus petites pièces qui lui apportent aussi énormément de plaisir. Qu’il s’agisse d’une simple trois-aiguilles Universal Genève ou d’une Omega WWW de la Royal Air Force, elles partagent aussi son quotidien et c’est bien cette ouverture et cet état d’esprit qui nous ont séduit.

Voici également pour nous un ambassadeur de premier choix lorsqu’il s’agit de montrer en exemple un amoureux des belles montres au quotidien, qui les porte et les fait vivre. Des montres qui vivent, roulent, voyagent et écrivent à leur façon, à son poignet, les pages de son histoire.

Pour être tout à fait franc avec vous, je n’avais encore jamais vu, avant de rencontrer Jean-Marie, de chronographe Lange se balader à moto. Encore moins  en vieille Honda 500 Four surnommée “Tapenade” à cause de son réservoir noir et vert. Un vert olive, effectivement…

Une vision de la belle horlogerie et de la vie en général que nous partageons et essayons de promouvoir régulièrement au travers de nos chroniques…

A chacun son chemin, que nous respectons évidemment et nous ne saurions, même l’espace d’un instant, prétendre détenir ici la seule et unique vérité.  Je crois néanmoins que je ne pourrai jamais m’empêcher de penser qu’être en quête de bon et de beau pour remplir sa vie, c’est être sur une sacrée bonne voie…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer