Home Actualité Horlogerie

Ted Gushue : Un oeil pour le beau qui ne date pas d’hier

Jérôme
Le 6 mars 2018
N

Nous aimons vous présenter ceux qui ne suivent pas forcément les chemins balisés, ceux qui écoutent leur coeur et leurs passions, souvent contre toute attente, pour s’éloigner de l’évident et du sécurisant. Ted Gushue est l’un d’entre eux. Son parcours aurait pu logiquement l’amener dans un bureau en haut d’une tour d’ivoire de Wall street, il a au contraire choisi la côte ouest et sa passion pour l’image et les mots. Rencontre.

Ted Gushue : Un parcours atypique en quelques lignes

Ted est né et a grandi dans le Connecticut jusqu’à l’âge de 18 ans, âge auquel il part étudier à la Roger Williams University of Rhode Island. C’est d’ici qu’il sortira quelques années plus tard, diplômé en “Finance et Fine Arts”. Pour ceux que ça étonne, je comprends, ce n’est pas ainsi que ça fonctionne chez nous. C’est pourtant  ainsi que cela fonctionne aux Etats-Unis. On choisit ses cours et construit son cursus “à la carte”. Personnellement j’avoue aimer l’esprit, nous sommes tous différents, avons chacun nos aspirations et nos besoins.

Ted Gushue Photography

C’est en 2010 qu’il arrive à New York, en pleine crise économique mondiale. Pas exactement le meilleur des timings pour faire ses premiers pas dans la finance. Ce n’est pas grave, Ted s’adapte. Déterminé à rester et en bon mélomane qui ne déteste pas le monde de la nuit, il anime des soirées en tant que DJ dans les clubs selects de Big Apple. Si bien qu’il se fait vite une petite réputation et croque la pomme à pleines dents en attendant que la tempête frappant le monde de la finance se calme.

C’est en 2013, suite à une rencontre, qu’il devient associé d’un cabinet de conseil et se spécialise en  “Leadership Management”. Ses clients de l’époque comptent de nombreuses agences gouvernementales, comme la NASA ou le Dow Jones. Un an plus tard, il rejoint l’équipe éditoriale du New York Observer en tant que reporter où il affute réellement sa plume et son cadre.

Ted Gushue, Portrait

Repéré par le Soho Grand Hotel qui lui demande de lancer son magazine, ce sera ensuite au tour du groupe américain Thrillist de lui donner carte blanche pour le développement et la création d’un magazine en ligne. C’est ainsi que Ted donnera naissance au site Supercompressor.com, un mélange détonant de site d’information, de tests en tous genres alliant automobile, voyages, horlogerie, actualités et recettes de cuisine. Un staff composé de 15 personnes, 10 millions de pages vues chaque mois, Supercompressor fut un succès quasi immédiat.

Ted Gushue Photography

2 ans plus tard, c’est un Ted toujours performant mais fatigué par le rouleau compresseur new-yorkais qui décide de remettre ce style de vie en question lorsqu’il rencontre les fondateurs du site Petrolicious.com, que la plupart d’entre vous connait certainement. A leur question : “Es-tu prêt à déménager à L.A. pour nous aider à développer le magazine ?”, la réponse fut simple : “Absolutely.”

C’est là que nous l’avons connu il y a maintenant plusieurs années.

Ted le dit lui-même aujourd’hui : Petrolicious est d’un point de vue professionnel ce qui lui est arrivé de mieux, que ce soit au niveau de son environnement et lieu de travail, de ses collaborateurs ou des nombreux voyages inhérents à l’exercice de ses fonctions. Ses journées étaient dorénavant guidées pas sa passion pour l’automobile, les mots et l’image.

Ted Gushue Photography - Porsche 911

C’est certain, il est bien plus agréable et on est bien plus performant lorsque l’on aime ce que l’on fait. Exemple tout bête, se lever à 4h du matin un samedi pour aller shooter une Porsche 356 dans le desert n’a pas la même saveur que pour celui qui se lève direction l’usine ou le petit bureau gris au sein duquel tout rire est prohibé.

Pour être tout à fait honnête, je ne le comprends que trop bien…

De l’importance de l’éducation : Sensibilité et bon goût en héritage ?

La valeur ajoutée de Ted aujourd’hui est certes dans sa connaissance de l’optimisation des médias digitaux, mais aussi et surtout selon moi due à son oeil pour le beau et sa connaissance de ces choses intemporelles qui seront à jamais pleines de sens.

Cette sensibilité, ce “bon goût” j’oserais dire, il ne l’a pas appris à l’école. Père architecte, mère éditrice, Ted grandit entouré de toutes ces choses bien faites, dans tous les domaines. Qu’il s’agisse évidemment de la conception de la maison familiale, du choix de la voiture, des appareils photos, du mobilier ou des vêtements, ses parents ont toujours fait des choix éclairés et transmis cette reflexion à Ted.

Ted Gushue - Père et Fils

La Porsche familiale, une 911s de 1976 (grise avec bande Martini) dans laquelle il a grandi, Ted la conduit aujourd’hui quotidiennement en Californie. Malgré les prix délirant de ces bolides aujourd’hui, c’est un plaisir qui réside dans l’utilisation quotidienne, le partage et la transmission, bien plus que dans la possession.

Je n’ai pas d’enfant, mais suis persuadé qu’on ne le dira jamais assez : les valeurs que l’on transmet à nos enfants et l’environnement dans lequel on les élève est determinant et fait bien plus que tout autre facteur dans la construction et le développement des adultes qu’ils seront demain… Bravo, (Trans)Mission Accomplie Mr & Mrs Gushue.

Quand l’usage et le plaisir priment sur la possession

Aujourd’hui Ted vit de ses passions. Il vit confortablement même s’il n’a pas les moyens des loups de Wall Street pour qui son père imaginait de grandes maisons lorsqu’il était enfant.

Ses quelques montres, d’une Datejust 1603 à une 1675 en passant par quelques Bamford et toutes les montres Autodromo de notre ami commun Bradley Price il les partage avec son père, selon les envies de chacun. Quant aux plus belles automobiles dont un homme qui aime ça peut rêver, on l’appelle aux quatre coins du monde pour les conduire et les photographier… pendant son temps de travail, j’insiste. C’est vrai que dit comme ça, on dirait que la vie est belle parfois, non ?


Pour ceux qui désirent suivre l’actualité de Ted et ses belles photos, il y a tedgushue.com et son compte Instagram dont les descriptifs de chaque publication sont souvent aussi percutants que les photos sont belles, je vous le recommande vivement !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer