Home Art de Vivre Bonnes choses

The Drink : À Midi ou à Minuit

Nicolas
Le 5 août 2018
E

En “mixologie”, terme que j’abhorre tout particulièrement, il y a les grands classiques et les créations propres à chaque bar, cocktail club, etc. Et puis il y a ces classiques avec un twist, une nouveauté qui nous fait découvrir le cocktail sous un autre angle, et des associations auxquelles notre esprit n’aurait pas forcément pensé. C’est le cas du cocktail que je souhaite vous présenter aujourd’hui.

Un cocktail développé par le Syndicat Cocktail Club parisien dont nous vous présentions il y a peu un doux breuvage d’une fraicheur bienvenue du nom de Peach don’t kill my vibe. Aujourd’hui, il est question de revisiter notre Old Fashioned préféré en gardant le whisky, les glaçons et le bitter mais en ajoutant quelques nouvelles et originales composantes.

Le cocktail de vos soirs d’été : À Midi ou à Minuit

Petit rappel pour tous les amateurs de cocktails. Gardons toujours à l’esprit qu’originellement, le cocktail est une boisson qui se fonde sur un (ou des) spiritueux, du sucre, de l’eau et un amer, le fameux bitter. C’est pourquoi on peut dire que le Old Fashioned répond à la définition même du cocktail.

Old Fashioned Cocktail - Atelier

Dans la même mouvance que le premier cocktail du Syndicat que nous avions partagé avec vous, les alcools sont français. Le Syndicat se veut le défenseur éternel des beaux alcools que l’on peut trouver dans nos terres.

Vous aurez besoin de :

Eau-de-vie vieille prune Joseph Cartron
Sirop d’orge malté
Whisky Bellevoye

Bitter Suze Aromatic

Dans un verre ‘Old Fashioned’ aux bords larges et au fond épais, j’insiste, versez tout d’abord plusieurs gouttes de Bitter Suze.

Le Syndicat Cocktail Club - À Midi ou à Minuit - Bitter Suze

Ajoutez-y ensuite 20ml d’eau-de-vie de Vieille Prune. La liqueur ici choisie provient de la maison Joseph Cartron, créée en 1882 à Nuits-Saint-George. Une maison française dirigée par la cinquième génération de Cartron, respect. L’eau-de-vie vient ici jouer un rôle de sucre dont regorgent les prunes d’Ente, les mirabelles et les quetsches.

C’est alors le moment du whisky. On vient recouvrir le tout de 30ml de cette divine potion. Et oui, c’est encore du whisky français, de la maison Bellevoye. L’entreprise, créée en 2013 et installée en Charente, propose des assemblages de trois Single Malt du Nord de la France, d’Alsace et de Charente.

Versez le whisky en deux fois, en ajoutant de gros morceaux de glace entre les deux moments. 

Pour finir en beauté, il ne reste plus qu’à verser 10ml de sirop d’orge malté, qui va venir apporter la couleur si particulière du cocktail ainsi qu’une douce note en bouche.

Le Syndicat Cocktail Club - À Midi ou à Minuit

 

Nos amis du Syndicat y ajoutent leur touche, avec de la poudre d’or sur les glaçons et un épi de blé. Done.


Le Syndicat, 51 rue du Faubourg Saint-Denis dans le 10ème arrondissement. Ouvert tous les jours à partir de 18 heures

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération donc. En plus, un cocktail, ça se déguste.