Home Actualité Horlogerie

Du Business au Sport Chic, il n’y a qu’un pas.

Nicolas
Le 17 février 2017
V

Vous sortez du bureau, en ayant l’âme d’un homme qui a accompli de grandes choses. Votre esprit est donc sous les meilleurs auspices, et il naît en vous l’envie de profiter de votre soirée ou du reste de la journée comme il se doit. Habillé de votre costume, mais voulant faire tomber la veste le temps de cette belle soirée, comment associer au reste de votre tenue, un habit plus “décontracté” ? Supplément d’âme si la montre s’accorde bien avec les deux tenues, ce qui est le cas ici…

Comment faire tomber la veste ?

Évidemment, vous pourriez sortir comme vous étiez vêtu, accompagné de votre veste de costume croisé. Mais d’une part vous l’avez portée toute la journée, au bureau ou lors de vos nombreux déplacements, mais d’autre part, vous voulez vous sentir plus à l’aise. “Plus à l’aise” se signifie pas que vous étiez mal avec votre veste, loin de là, mais que vous voulez vous sentir comme à la maison, le weekend. Et vous fondre dans la peau de l’homme qui va se détendre et boire un verre avec des amis.

Vous pourriez aussi me dire que la chemise ou le col roulé que vous portez en dessous sera suffisant. Oui, mais non. Une belle petite veste par dessus sera du plus bel effet.

Au-delà de cet exemple bureau/resto, le but est aussi de réussir à marier un pantalon de costume et de beaux souliers avec une autre veste que celle qui va avec le pantalon. Tout en gardant le reste, y compris sa montre.

Un bomber travaillé

Veste Bomber - Rolex Datejust 1601

Nous avons passé quelques petites vestes type “bomber”, et ça passe très très bien. Un premier, dans les mêmes tons de couleur que le pantalon. Il reste assez élégant, avec les “stripes” bleues et blanches qui peuvent rappeler les vêtements de Country-Club historiques. La matière douce est d’un confort fou, et l’on ne peut se mentir, la Datejust se glisse à merveille dans ce nouveau schéma.

Si vous voulez mélanger les genres, et apporter une touche de couleur, c’est aussi possible. Nous avons trouvé un Bomber en velour couleur “feu”. Assez élégant, tout en restant très décontracté et très agréable à porter. Il se marie à merveille avec un pantalon de costume, quel qu’il soit.

La veste en daim

Veste en daim Commune de Paris

Une autre idée serait de changer de matière, pour quelque chose en cuir, tout en ne tombant pas dans une veste en cuir très rock. La veste en daim, type “chemise” en daim, est très en vogue en ce moment, les friperies en regorgent, et les marques de haute couture en proposent toujours plus. Sans non plus viser haut, on trouve de magnifiques produits, bien travaillés. Ici nous avons choisi une petite veste en daim bleu, qui se porte à merveille avec le pantalon de costume en flanelle bleue. Et qui vient apporter un swing très eighties à votre tenue. Saturday night Fever.

La montre qui va bien

Ce qui reste une évidence, c’est que si l’on change de veste, certes, on ne change pas son garde temps. Si l’on a visé juste le matin en partant, la montre “fit” à merveille avec les deux vestes. Ici, on aurait pu voir beaucoup de choses au poignet, qu’il s’agisse d’une montre ancienne extra plate ou d’une montre de plongée pas trop épaisse non plus.

Pour illustrer ces quelques tenues, une Rolex Datejust 1601 qui passe très bien. Que l’on porte le costume, et que l’on fasse tomber la veste pour porter un bomber ou une veste en daim, la Datejust se glisse partout. Verre plexiglas, début des années 70 oblige, une fine lunette cannelée en or blanc vient se déposer autour du verre. Une montre à la fois sportive, accompagnée de son bracelet Jubilée, tout en restant très élégante.

Accorder son pantalon de costume avec une veste plus sportive et plus adaptée pour se détendre une fois la journée achevée, est possible de la plus belle et simple des manières. Avec la montre qui vient apporter un supplément d’âme non négligeable, quelle que soit la situation.

Costume croisé - Rolex Datejust 1601


Merci à Commune de Paris pour ces belles vestes, qui illustrent à merveille notre propos.