Home Portraits

Portrait : Jean-Louis Strack, “Le Transmetteur”

Gabriel
Le 9 septembre 2018
L

La France est hélas un pays qui mets encore trop peu en avant les filières destinées à des métiers manuels. Les métiers permettant à de véritables artistes de s’exprimer et d’acquérir une expérience répondant à des étapes essentielles : apprentissage, temps et transmission. On préfère trop souvent orienter nos jeunes encore indécis derrière un écran d’ordinateur rempli de tableurs Excel que derrière un établi. C’est bien dommage.

Heureusement, certaines personnes se donnent pour mission de transmettre leurs savoirs et contribuent à la révélation de nouveaux talents. Il en fait partie, je vous présente Jean-Louis Strack, horloger de profession et “transmetteur” de passions. Notre portrait du jour.

Jean Louis Strack - Portrait

Jean-Louis Strack

Entre brucelles et Rock’n’roll

Pour comprendre Jean-Louis il faut passer du temps au sein de son univers. Celui de son atelier, non loin de Bordeaux, dont je tiendrai l’adresse secrète. Il est bien trop sociable pour se laisser tenter par des visites imprévues, aussi sympathiques soient-elles.

Jean-Louis – comment dire ? – c’est un mélange entre bonhomie et coolitude. Du haut de ses années d’expérience, il vous accueille dans sa voiture branchée sur NOVA, vous tutoie avant que vous n’ayez ouvert la bouche et monte les décibels d’ACDC (bien qu’il se soit remis à un bon Genesis dernièrement) pour se concentrer derrière son établi. Oui, il est Rock’n’roll Jean-Louis. On aime. Beaucoup même.

Il se dégage d’ailleurs une ambiance très spéciale au sein de son atelier. Entouré de ses jeunes disciples, il distille ses conseils à qui veut bien lui poser une question, toujours avec le sourire, sans une once de gêne mais le plaisir continu du partage, accompagné de quelques traits d’humour.

L’expérience d’une vie

Il faut dire que Jean-Louis préférait les filles à ses cahiers d’école quand il était plus jeune. On ne lui en voudra pas. Bien au contraire…

Bricoleur né, son cerveau fonctionne continuellement à 100%, sans craindre de surchauffe, mais constamment occupé à chercher des solutions pour résoudre des problèmes mécaniques. Il se creuse les méninges et arrive à ses fins, que ce soit pour restaurer une montre ou maintenir son atelier aux standards attendus par les plus grandes marques horlogères Suisses. OMEGA en tête de liste.

C’est d’ailleurs (entre autres) au sein de cette belle Maison qu’il a fait ses armes. A Bienne, là même ou tout amoureux du brouhaha urbain ne peut rester plus longtemps qu’un weekend. 3 jours sous prozac tout au plus.

OMEGA Speedmaster - Jean Louis Strack

OMEGA Speedmaster - Jean Louis Strack

Sa montre de prédilection : Omega Speedmater pro Gemini IV Limited ref 35658000

Héritier d’une longue lignée d’horlogers (7 générations tout de même), il n’a pas tout de suite « repris » l’affaire familiale. Il a profité de sa jeunesse pour apprendre des autres, dans des domaines aussi variés que la micro-mécanique ou l’électricité jusqu’à même utiliser ses connaissances en graphisme pour créer une agence de communication en temps de crise horlogère.

Vous savez, quand ces stupides êtres humains que nous sommes ont préféré les piles aux rouages mécaniques. Ça vous parle ?

D’une ingéniosité et d’une propreté incroyables, son atelier est digne d’un laboratoire horloger Suisse. La blouse en moins, la coolitude en plus.

Du plaisir de transmettre

C’est ici et sur le pupitre d’une école spécialisée Bordelaise qu’il partage ses connaissances, pousse ses élèves et apprentis à se perfectionner, par la connaissance et l’expérience avant tout.

Conscient des challenges financiers et du besoin continuel d’informations dont un jeune horloger a besoin pour s’installer à son compte, il prend sous son aile la crème de la crème de ses promotions en leur mettant à disposition un espace de travail ainsi que toutes les machines, établis, outils… nécessaires à se lancer. Un espace de co-working horloger qu’on imagine plus abordable qu’un WeWork Parisien.

Questions non-essentielles pour mieux connaître Jean-Louis

A lui maintenant de répondre à nos questions habituelles…

S’il ne devait en rester qu’une ?

Sans hésiter 1 seconde, une Omega speedmaster MoonWatch 145.022.

Une autre passion qui te ressemble ?

Le dessin.

Le plus beau compliment que l’on puisse te faire ?

Merci d’avoir sauvé ma montre..!

Ton plat préféré ?

Riz de veau aux morilles.

Accompagné de… ?

Un Meursault Perrieres  2014.

Ta ville favorite ?

Bordeaux. Clairement.

Plutôt Miel Pops ou Chocapic ?

Chocapic, par ce que c’est fort en chocolat !

Sa dernière acquisition : Breitling Navitimer « Gainsbourg » Ref 81600 avec l’UTC sur le bracelet

Ah oui, j’oubliais. Mais vous l’aurez peut-être compris par sa dernière réponse, si vous croisez Jean-Louis un jour et que vous avez besoin d’un petit coup de pouce horloger, offrez-lui un paquet de M&M’s ou une boite de chocolats (au lait, pas noir), vous augmenterez alors considérablement vos chances d’une réponse favorable. Je dis ça…

Jean-Louis entouré de ses colocataires et apprentis

Ce fût un plaisir de partager quelques heures auprès de cette équipe et voir à quel point cette passion que nous partageons toutes et tous permet de faire perdurer des métiers comme celui d’horloger et de laisser s’exprimer des personnalités aussi différentes soient-elles. Bravo à vous.