Home Montres Modernes Focus

Oris Big Crown Pointer Date 36mm : La couleur comme fonction

Nicolas
Le 25 juillet 2018
S

Si l’on associe aujourd’hui bien un modèle aux icônes des montres Oris, on pense souvent à une Big Crown “Pointer Date”. Vous l’avez peut-être manquée pendant notre dernier séjour au salon Baselworld il y a quelques mois car elle n’était pas la seule belle nouveauté. Voici le moment de vous rattraper. Aujourd’hui, laissez-moi vous présenter une Oris Big Crown en 36mm et un cadran bien particulier, pour une montre aux accents du passé qui s’assume.

Oris Big Crown Pointer Date

La Big Crown a fait ses armes chez Oris depuis quelques années déjà, légitimée par une histoire militaire au service des aviateurs. Apparue juste avant la Seconde Guerre mondiale, elle tire son nom d’une couronne plus volumineuse en comparaison avec les couronne de l’époque, afin que les gants d’un pilote puissent la saisir avec facilité. Précisons que sur ce nouveau modèle, la couronne est vissée.

Elle possédait aussi une quatrième aiguille permettant de lire la date derrière la minuterie. D’où le “Pointer Date”. Fusionnez les deux et vous obtiendrez une Big Crown Pointer Date.

Un modèle présent dans les rangs Oris depuis de nombreuses années, et qui a connu quelques déclinaisons. Pour aujourd’hui revenir à la source pure, avec des proportions, une harmonie et des codes horlogers empruntés à une autre époque.

Oris Big Crown Pointer Date 36mm

Ce modèle a retenu mon attention en particulier. Pour quelle raison ? Son cadran.

Pour sa couleur déjà, puis pour les éléments qui le composent si bien, et dont je n’enlèverais rien.

Oris Big Crown Pointer Date 36 mm 2018

 

Avez-vous déjà entendu parler de la peinture à l’huile et de papiers peints Salubra ? Une entreprise disparue aujourd’hui, mais pour laquelle Le Corbusier avait réalisé en 1931 des “Claviers de couleurs” composés de 43 coloris sur 12 nuanciers, et en 1959 une seconde collection composée de 20 coloris. Les coloris de 1931 se rapprochent nettement des couleurs de base que l’on pourrait trouver dans la nature, et qui assemblées délivrent des ambiances particulières.

“Ces Claviers de couleurs font appel à l’initiative personnelle, après l’avoir placée sur des bases authentiques. Ils me paraissent pouvoir devenir un instrument de travail exact et efficace qui permettra d’établir rationnellement, dans la demeure moderne, une polychromie strictement architecturale, accordée à la nature et aux nécessités profondes de chacun.” Le Corbusier

Oris s’est rapproché de ces couleurs pour créer les nouveaux cadrans de ses Big Crown Pointer Date. Notre cadran n’est pas “juste” vert. Tout le supplément d’âme s’y trouve. Il s’agit davantage d’un vert anglais légèrement grisé, ou encore d’un vert Véronèse adouci. Vous saisissez la nuance ?

C’est simple : plus qu’une décoration, la couleur du cadran s’inscrit dans l’architecture de la montre et dans son essence. Dans sa fonction même.

Sur la partie la plus extérieure du cadran, on retrouve les 31 jours potentiels d’un mois, que l’aiguille à l’extrémité en forme de flèche inversée et arrondie vient “pointer” du doigt. Une belle et simple minuterie chemin de fer blanche vient ensuite délimiter les contours du cadran. Elle est ponctuée de triangles luminescents toutes les heures et d’un double carré luminescent à midi.

Les aiguilles qui viennent les survoler jouent pour beaucoup au charme et à la beauté du cadran. Ce type d’aiguilles “cathédrale” que l’on trouvait sur les montres militaires d’antan, ici recouvertes de SuperLuminova, plus que de Radium, rappellent les origines de la Big Crown Pointer Date et son utilisation aérienne.

Les chiffres des heures se distinguent rapidement du reste dans l’obscurité par leur SuperLuminova blanc et non coquille d’oeuf.

Les finitions du boitier sont l’autre point séduisant de cette Big Crown Pointer Date. Qu’il s’agisse ici de notre version 36mm ou du modèle 40mm.

Oris Big Crown Pointer Date 36 mm 2018 - Lifestyle

Vous avez pu lire que je reproche souvent à certains pièces leur manque de finitions brossées. Méchant garçon. Ici, nul besoin de sortir les armes, les cornes ont reçu un traitement brossé vertical, ce qui pour moi apporte un vrai changement visuel en comparaison à un polissage miroir sur l’ensemble de la boite. Dernier détail, la lunette cannelée partiellement recouverte par les cornes apporte un bel effet visuel lorsqu’on se penche sur la carrure de la boite.

Cette boite de 36mm, parlons-en un peu. Elle conviendra tout à fait au poignet d’un homme comme à celui d’une femme. Sans être dans le 34mm, le 36 se porte aisément à mon “petit/moyen” poignet, même si j’en suis certain un poignet type “trappeur” n’appréciera pas forcément.

Le boitier laisse voir le mouvement et le rouge si propre aux masses oscillantes Oris. La Pointer Date est entrainée par un mouvement Oris 754, qui n’est autre qu’un Sellita SW200-1 légèrement modifié. Qui a fait ses preuves depuis bon nombre d’années.

Le tout pour un prix de 1500€. Un prix très honnête à la vue de ce que la pièce propose comme degré de finitions et son charme relativement unique. Une montre également proposée dans un bleu et un noir particuliers.

Voilà ce qui fait tout le charme de cette nouvelle Oris Big Crown Pointer Date. Une couleur qui ferait presque oublier tous les bons côtés de la montre, et surtout des proportions et un design qui fonctionnent parfaitement bien, laissant une inspiration du passé tout en étant complètement inscrite dans le présent, intemporelle. Peut-être une des constantes de l’architecture ?

“La polychromie, aussi puissant moyen d’architecture que le plan et la coupe. La Polychromie, élément même du plan et de la coupe.” Le Corbusier

Oris Big Crown Pointer Date 36 mm 2018