Home Les Conseils La Belle Affaire

Glycine F104 : Riche passé mis au profit du présent

Nicolas
Le 5 septembre 2017
C

Chers lecteurs, après vous avoir récemment présenté la Sinn 556 A, laissez-moi vous faire découvrir une autre montre aux codes horlogers assez similaires, mais possédant une histoire différente : la Glycine F104. Quand on entend “Glycine” on pense souvent à un modèle iconique : la Airman. Mais Glycine ne se limite pas à cette légende des années 50, bien au contraire. Une âme toujours présente.

Retrospective Glycine

Vous parler d’une montre qui mérite de l’attention, c’est une chose. Mais profitons en pour toujours rendre un hommage au “beau” monde de l’horlogerie, et à son riche passé humain. Glycine doit rimer dans votre esprit avec Bienne. Tels les Gaulois attachés à leurs terres, depuis sa création en 1914, Glycine est restée éternellement fidèle à sa ville. Créée par un nom qui résonne comme familier dans la Vallée de Joux : un certain Eugène Meylan.

Glycine F104

Glycine est au départ spécialisée dans la confection de mouvements miniatures pour des montres toutes aussi petites qui habilleront le poignet d’hommes riches comme ceux de leurs femmes, avec dose d’or, de platine et de diamants. Après la terrible depression financière du tournant 1930, la récupération ne fut pas immédiate pour Glycine, mais la renonciation, jamais. La marque est ainsi une des 29 participantes à la foire de Bâle de 1938. La suite sombre, vous la connaissez.

La guerre étant passée, et les affaires reprenant progressivement. Des automatiques, il y en avait chez Glycine depuis le début des années 1930. Le développement est plus fulgurant après la guerre, comme en témoigne l’apparition de pièces iconiques, comme la célèbre Airman de 1953. Une montre analysée à merveille par notre ami Simon sur Moonphase.

Glycine Airman

De belles années avant la crise du quartz que vous connaissez tous bien, à laquelle Glycine ne fera pas exception. Mais contrairement à bon nombre d’anciennes maisons horlogères et des générations d’horlogers dédiés qui ont mis la clé sur la porte (séquence émotion) Glycine est sauvée par son rachat en 1984 par Hans Brechbühler, déjà alors rôdé en matière d’industrie horlogère. Cette reprise relancera la marque, par son habileté à répondre au marché, notamment en développant des montres à quartz.

La fille de Hans, quelques années plus tard, re-integrera des collections mécaniques sans faire offense à la marque. Une marque pérenne, et qui a fait des choix judicieux. Notons le rachat récent (2016) de Glycine par le groupe Invicta. Ce qui ne sera pas sans faire de peine aux passionnés de longue date.

Glycine F104

En regardant donc l’héritage non négligeable de Glycine, l’on comprend mieux les formes et les choix horlogers encore associés à la marque.

Glycine F104

La collection F104 est une des cinq collections Glycine, présentant un même modèle, décliné en trois couleurs de cadran différentes (blanc, noir et bleu foncé), ainsi que deux tailles : 48 et 40mm. La couleur du modèle que nous vous présentons aujourd’hui est issu d’une ancienne collection.

Si le F104 ‘Starfighter’ vous rappelle quelque chose, c’est que vous avez de fines connaissances en aviation militaire. Construit par Lockheed et mis en service à partir de 1958, c’est de son cockpit que s’est inspiré Glycine.

Ce qui signifie que la montre doit être lisible, en toute situation. Pour cela, rien de mieux que de larges aiguilles glaives recouvertes de SuperLuminova, tout comme des points luminescents à toutes les heures. Les index sont chiffrés pour chaque heure, à l’intérieur du cadran, alors que le “rehaut” interne est composé d’une minuterie et de chiffres toutes les cinq minutes. Le tout dans un  diamètre contenu de 40mm. Lisible donc, et visible.

Glycine F104

La particularité plaisante de cette pièce se trouve au niveau de ses anses. Droites et mobiles. Ce qui lui confère un charme et un supplément d’âme tout droit venu du passé riche de la marque. Sans oublier que les anses mobiles sont un délice pour le poignet et la façon dont un bracelet classique épousera celui-ci.

Le mouvement automatique de ce chasseur n’est autre qu’une Base Eta 2824-2, calibre GL224 pour les initiés, apportant la date en plus du nécessaire trois aiguilles. Ainsi qu’une réserve de marche de 38 heures, on pourrait rêver d’un peu plus !

Glycine F104

Une montre automatique utile, avec des codes horlogers sympathiques, pour un prix de 1120€. On reste autour de la barre des 1000€, avec un produit qui, encore une fois, mériterait que l’on recherche des équivalents chez d’autres marques, et qu’on ne trouverait que difficilement.


Merci à Ocarat, retrouvez la Glycine F104 et plus d’informations en cliquant ici.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer