Home Actualité Horlogerie

Les Journées d’Automne : Watch & Car Spotting

Nicolas
Le 3 novembre 2017
L

Les Journées d’Automne. Il y a deux semaines déjà. Un moment unique où amateurs, experts, Pères, Mères, fils et filles viennent faire résonner dans les tranquilles campagnes les moteurs de vieilles dames. Des participants venus d’Europe toute entière partager les mêmes valeurs autour de la découverte de paysages de notre belle France, de magnifiques automobiles. Et prendre du plaisir. Le plus important quand on part le temps d’un weekend.

Nous nous y sommes rendus l’âme pensive et détendue pour y voir des amis, rencontrer de nouvelles personnes, et voir de belles choses aux poignets des participants, aussi. Vous nous connaissez trop bien.

__

Les Journées d’Automne : le Rendez-vous du mois d’Octobre

15 ans déjà. Quinze années où, chaque année, au mois d’octobre, des passionnés venus d’Europe se rejoignent pour partager ensemble leur passion. Au départ très confidentiel, l’évènement s’est un peu étoffé et se déroule maintenant autour du circuit des Écuyers, aux porte de la Champagne.

Pour assister au spectacle, il faut se lever tôt. Un samedi matin, le rendez-vous est donné à 7 heures place du Trocadéro. Pas facile. Mais, croyez moi sur parole, les paysages traversés pour y parvenir et les amis croisé sur la route, ça n’a pas de prix.

Le soleil pointe de puissants rayons à horizon, réveillant ainsi les vastes étendues de terre et de végétation que nous croisons. Un léger brouillard nous accueille. À l’odeur de l’essence se mêle désormais le frais parfum de l’aube.

Journées d'Automne et watch-spotting - Sur la route

Le weekend se résumera à des tours de circuit libres, des repas dans des lieux des plus agréables, avec des amis et leurs voitures anciennes. Keep it simple.

Journées d’Automne et Watch-Spotting

Qui dit voitures anciennes, dit aussi poignet bien habillés. Deux milieux qui se fondent à merveille. Voici une petite sélection de ce que nous avons pu observer.

Omega Speedmaster

Une montre que nous apprécions grandement pour son histoire et les hommes qui l’ont porté. Je vous parlais d’Ed White il y a peu de temps. Ici, boitier asymétrique oblige, nous ne sommes pas en possession de la montre d’Ed. Mais d’une référence 145.022.

Une pièce équipée du Calibre 861, héritier du célèbre 321, produite à partir de 1968.

Omega Seamaster 60

Une plongeuse vintage comme on les adore. Un diamètre de 37mm, une ‘Big Crown’, une belle lunette tournante. Le coeur est emballé.

Une pièce sortie à la fin des années 1960 pour venir gonfler la collection Seamaster. Elle est équipée d’un Calibre Omega 565 automatique. Attention toutefois, on ne dépasse pas les 60 mètres de pression…

Rolex GMT-MASTER II

Une montre plus récente, mais aussi appréciable. Une référence moderne de Rolex GMT-MASTER II avec sa lunette noire. 116710 pour ceux qui parlent un langage différent.

Une pièce produite depuis 2007, qui venait remplacer la belle référence 16710 produite depuis la fin des années 1980.

Rolex Daytona Bamford

Une pièce dissidente ? Peut-être. Bamford, le célèbre ‘Pimp my watch’ londonien a effectué une série de Daytona Heritage en utilisant la base du Daytona référence 116520. On retrouve un cadran type Paul Newman, des poussoirs vissés et une lunette tachymétrique.

Une montre dont je laisse l’appréciation à chacun, n’étant pas un grand amoureux des transformations. Mais ici la pièce à un minimum de légitimité, partant tout de même d’une Daytona plus récente.

Nivada Grenchen Chronomaster

Juste pour le plaisir. La montre de notre cher Jérôme. De son ‘petit nom’ Nivada Grenchen Chronomaster Aviator Sea Diver. Un chronographe représentant à merveille son époque, les années 1960.

Une pièce qui respire l’harmonie et le pouvoir du temps. La patine d’une Broad Arrow, ça ne vous plait pas ? Une ouverture de 38mm ? Un Valjoux 92 ? Si non, je ne peux plus rien pour vous, chers amis.

Breitling Top-Time

Des pièces que l’on voit peu ces derniers temps, en oubliant leurs belles courbes. Un montre arborée par notre cher Sean Connery a.k.a James Bond dans Thunderball.

Journées d'Automne et watch-spotting - Breitling Top-Time

La collection est lancée dans la première moitié des années 1960, et se veut jeune, sportive mais pas trop. La référence de notre ami est ici une 2007.1, uniquement produite dans cette configuration de cadran, animée d’un Valjoux 7730.


Un beau moment donc, de belles personnes rencontrées, quelques Bugatti d’avant guerre, et des montres aussi variées que les esprits qui couvrent ce bel évènement. Longue vie aux Journées d’Automne, et à Octobre prochain !

Journées d'Automne et watch-spotting

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer