Home Actualité Haute Horlogerie

Corum Golden Bridge round : le pont encerclé

Nicolas
Le 15 mars 2017
G

Golden Bridge. Deux mots qui synthétisent à merveille l’équilibre, la pesanteur et la légèreté. Et le coeur de la montre façon baguette, qui traverse le cadran d’une rive à une autre. Une prouesse à la fois architecturale et technique. Mais Corum nous avait habitué à construire ce genre de pont entre les deux bords d’un boitier forme « tonneau ». La nouveauté ici étant d’introduire cette construction sur un boitier rond, ce qui apporte une structure différente des autres parties de la montre.

Corum et ses Bridges

Montres Corum

Le bridge pour Corum est comme le macaron pour Ladurée. Il est icône de la marque, mais on pourrait aussi se délecter de tout ce qu’il y a autour. Quand on évoque Corum, nous sommes tout aussi attirés par les Admiral’s Cup, dans un autre esprit bien évidemment.

Les premiers prototypes Golden Bridge remontent à l’année 1977 quand un horloger, Vincent Calabrese, décide de repenser la notion de cadran, et d’imaginer une structure novatrice. De quelle manière ? En reliant un pont contenant tous les éléments du mouvement et du cadran, de midi à six heures. Une forme de baguette traversant le cadran.

Toute la structure du mouvement est alors repensée pour accueillir les pièces dans un format réduit, la platine est construite pour que les axes, roues, pignons et balanciers fonctionnent dans la plus belle cohésion, sans trop dépasser de la ligne directrice qui relie le Nord au Sud de la montre.

Corum Golden Bridge Round : on arrondit les angles

Corum Golden Bridge Round

Mais voilà qu’un changement s’effectue vers une forme plus traditionnelle…enfin presque. Corum a donc décidé de s’éloigner des formats tonneau pour accueillir son mouvement baguette, afin de l’intégrer dans un boitier de forme ronde. Le mouvement vient ainsi se faire le diamètre du cercle. De 43mm.

Le boitier en or : un bijou architectural Corum

Le terme architectural a ici bien sa place. Au delà d’écrire le mot « pont » environ cent fois, la structure du boitier et des éléments qui entourent le mouvement sont bien dans cet esprit.

Il y a comme un boitier dans le boitier. Inception de boitiers. En effet, quand on se penche sur la montre, on remarque tout de suite une forme de construction à l’intérieur de celle-ci, semblable aux vieux ponts à trains américains qui traversaient les petits canyons. Vous savez, les ponts que les méchants font toujours sauter à la dynamite dans les films. 

Le bridge ici, plus qu’un mouvement et un concept, est donc réellement un pont. De part et d’autre du cadran. C’est pourquoi on retrouve encore le mouvement enfermé dans un format carré formé par ces deux structures internes au boitier. Une manière pour Corum d’habiller l’espace.

Corum Golden Bridge Round

De plus, et ce qui rend la pièce encore plus intéressante dans cette démarche artistique, c’est que l’on peut voir des détails de ce squelette architectural sur les côté de la montre, grâce à de petites glaces saphir. L’oeil avisé aura évidemment remarqué que les cornes à midi sont plus courtes que les cornes à six heures pour accueillir la couronne. Cette montre est comme une oeuvre d’art. À chaque fois que l’on pose à nouveau le regard dessus, un détail apparaît.

Le mouvement Baguette Corum Golden Bridge

Corum Golden Bridge Round

Tout l’esprit Golden Bridge est présent dans ce mouvement baguette qui relit les deux extrémité du cadran. Le mot d’ordre est l’équilibre, puisque les pièces du calibre sont bien disposées le long de la platine, ne dépassant pas de manière aberrante d’un côté ou de l’autre.

Le balancier règne en maître sur ce cadran, en battant sans relâche à midi. Il est l’âme de ce calibre CO113, qui délivrera 40 heures de réserve de marche.

De part et d’autre de ce mouvement, de la décoration a été ajoutée, principalement de la gravure, à la fois du nom Corum, mais aussi de petits motifs géométriques qui ont été polis, pour ressortir sur le fond satiné. Encore une fois, l’oeil affuté remarque rapidement le double traitement des aiguilles glaives. Poli satiné pour les intimes…

Une pièce originale donc, qui fait honneur à la famille Golden Bridge, tout en innovant sur le boitier qui reçoit le précieux mouvement baguette. Ceux qui ont toujours apprécié la technique et l’architecture de ce mouvement baguette, sans forcément adhérer au format tonneau de la boîte qui était jusque à présent de mise, ont aujourd’hui à disposition une option tout en rondeur. Qu’elle soit tonneau, ou de forme ronde, cette pièce reste est une véritable oeuvre d’art miniature comme il y en a peu. Une conception unique à redécouvrir sous tous les angles. Corum à l’heure de l’architecture.

Corum Golden Bridge Round