Home Montres Vintage Focus

Chronographe Bucherer ‘Yachtingraph’ : Le vent en poupe

Nicolas
Le 12 mai 2018
C

Chers amis, en ce moment plus qu’à l’habitude, une légère maladie nous frappe tous au bureau. Et nous fait (beaucoup) parler de chronographes vintage. Vous aviez pu lire il y a peu de temps quelques lignes sur un sublime chronographe Difor des sixties, une review sur le coup de coeur Hamilton Chrono-Matic, le très américain Gallet by Racine ou encore le chronographe Hamilton militaire de la Royal Navy. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un chronographe Bucherer que l’on apprécie beaucoup, et qui montre encore une fois que les montres de distributeurs avaient la part belle fut un temps. Et dont nous avons un magnifique exemplaire sur notre shop Joseph Bonnie.

Bucherer : Lucerne, 1888

L’aventure commence à Lucerne en 1888. Carl Friedrich et sa femme Luise ouvrent leur première boutique de montres et bijoux en tous genres. Comme un grand nombre de réussites d’entreprises, la famille et l’héritage ont joué un rôle principal. Les deux fils de Carl Friedrich et Luise ont rapidement montré de l’intérêt pour cet environnement dans lequel ils avaient grandi.

Ernst, un des deux fils, initie un partenariat avec Rolex en 1924, pour mettre en avant la jeune marque d’Hans Wilsdorf dans ses boutiques. Aujourd’hui encore, la marque Rolex est un des principaux partenaires de Bucherer dans le monde.

Les crises et les guerres ne font pas tomber la famille ni les points de vente et en 1977, c’est la troisième génération de la famille Bucherer qui prend les rênes du désormais “empire”. Aujourd’hui encore l’entreprise a à sa tête Jörg G Bucherer qui fait partie de cette troisième génération. L’entreprise est installée en Suisse, Allemagne, Angleterre, Danemark, Autriche et France. Très européenne.

Boutique Bucherer Boulevard des Capucines à Paris

Revenons en à nos moutons. Bucherer a aussi apposé son glorieux nom sur des cadrans de montre. Je me souviens bien une de mes toutes premières acquisition achetée en vente aux enchères de la marque. Une très sobre deux aiguilles avec un magnifique mouvement micro-rotor signé Buren Watch Co. Ces choses là forgent l’esprit !

Après la Grande Guerre, Carl F Bucherer présente sa première collection de montre pour femmes, dans un style très art-déco. Ce n’est que le début d’une longue période ou Bucherer imaginera ses montres avant de les faire fabriquer puis vendre dans ses boutiques. Bucherer fabrique des montres bijoux, certes, mais n’oublie pas les hommes. Dès les années 1930, des montres d’hommes apparaissent, simples, souvent en or rose. Très classique et c’est normal.

Mais quelques années plus tard notamment après la Seconde Guerre mondiale, des chronographes feront leur apparition, de magnifiques variations ‘panda’ à deux compteurs, aux chronographes à grande date. Sans oublier des montres de plongée, sous forme de chronographe mais aussi dans des boitiers super compressor. Il est amusant d’observer que ces montres étaient assemblée “à l’ancienne”. Un boitier pris chez X, un mouvement chez Y, un design Bucherer et adjugé, vendu. Puis, dans les années 1960, Bucherer ajoute sa signature sur les mouvements (Landeron, par exemple).

Aujourd’hui, la maison familiale possède sa propre manufacture. Et une partie des mouvements de ses pièces sont réalisés ‘in-house’. Et surtout, apparaît désormais sur les cadrans : Carl F Bucherer.

Chronographe Bucherer Yachtingraph

Après cette (brève) introduction, laissez moi vous présenter concrètement ce dont Bucherer était capable il y a quelques décennies.

Chronographe Bucherer Yachtingraph

La pièce que nous avons entre les mains est un chronographe Bucherer ‘Yachtingraph’, référence 817. Qui  peut se révéler utile lors d’un départ de régate, par exemple. Il suffit pour cela de suivre les codes couleurs orange et bleu. Orange pour le chronographe avec l’aiguille centrale et l’aiguille du sous-compteur des trente minutes du chronographe à trois heures. Bleu pour le décompte des cinq premières minutes représentées par une petite bande bleue dans le même sous-compteur.

Certes la montre ne décompte pas les 5 minutes jusqu’au départ, mais permet de savoir exactement quand mettre les voiles.

Vous remarquerez que le “coté” chronographe doit rester très lisible, c’est pourquoi la fenêtre de date a été placée à neuf heures sur le cadran. Ce n’est pas commun et participe aussi du charme de cette pièce.

Je vous disais en introduction que Bucherer fabriquait ses montres en utilisant différents fournisseurs pour ses mouvements, boites, etc. Ici, le Yachtingraph est équipé d’un mouvement Lemania 3872, estampillé de la signature Bucherer. Qui délivre donc un chronographe, son totalisateur des 30 minutes, les heures, les minutes et la petite seconde à neuf heures, sans oublier une date qui cohabite avec cette petite seconde.

Il y a deux autres choses à mon sens qui valent d’être notées.

Tout d’abord, vous remarquerez au poignet que la montre à une taille particulière. 40mm de diamètre. Vous me direz que ce n’est pas surprenant. Oui, mais pour une montre des années 60, c’est une preuve de modernité qui rend la pièce tout a fait dans son temps aujourd’hui encore.

Chronographe Bucherer Yachtingraph Ref 817

Ensuite, j’espère que vous aurez remarqué la lunette tournante. Elle est graduée par minute et chiffrée toutes les quinze minutes. De quoi mesurer d’autres temps plus larges et ne demandant pas la même précision que le chronographe. On pourrait aussi se dire que la lunette tournante sert à mesurer un temps de plongée. Je sais que la montre était réalisée pour être robuste quand à son utilisation dans l’eau, mais je ne pousserais pas trop non plus…

La patine du reste du cadran et des ces vieux index ne viennent qu’ajouter au style déjà assez fort de cette belle pièce.

Voilà, chers amis, j’espère vous en avoir appris un peu plus sur la maison Bucherer et les montres qu’elle produisait antan. Une montre très utile et construite en sorte, une esthétique qui nous plaît et une taille toutefois très moderne. Nous sommes assez fiers de vous présenter cette montre aujourd’hui sur notre shop Joseph Bonnie.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer