Home Montres Modernes Focus

Blancpain Fifty Fathoms : Diver de légende, couleur Grand Bleu

Nicolas
Le 21 mai 2018
B

Blancpain Fifty Fathoms. Un nom que l’on connaît tous. L’icône de la Maison Blancpain née en 1953, aujourd’hui prisée par les collectionneurs du monde entier. Blancpain à Baselworld 2017, c’était une réédition de la légendaire Fifty Fathoms avec pastille d’étanchéité, avec un diamètre inférieur à 40mm. Mais où en sommes-nous de la Fifty Fathoms classique de 45mm ? Plusieurs modèles se font face, et nous allons aujourd’hui nous concentrer sur la version titane cadran bleu dévoilée récemment.

Le moment pour moi de revenir rapidement sur une icône des fonds marins, et de déshabiller cette Fifty Fathoms aujourd’hui.

__

Blancpain Fifty Fathoms : La naissance d’une icône

Avant toute chose, clarifions un point crucial. Une Fathom, c’est une unité de mesure, la “brasse”. Et elle correspond à 1,8288 mètre. Donc, amis mathématiciens, Fifty Fathoms font un peu plus de 90 mètres. Ça, c’est fait.

Chers amis, sortez vos drapeaux, l’histoire de cette Blancpain est française. La tradition des ‘Frogman’ français est intimement liée au nom de Bob Maloubier. C’est lui qui entraînera et formera l’élite des nageurs de combat, qui fera ses preuves lors de la Première Guerre d’Indochine. Le Capitaine Bob Maloubier, agent français talentueux à la moustache exemplaire dirigeait ce groupe d’élite. Et quand lui vint l’envie d’équiper d’une véritable montre outil ses braves nageurs de combat, tout commença.

Pour quelles raisons ? Les montres qu’ils ont fait passer au banc d’essai ne faisait pas le travail. Pas assez lisibles, entre autres. Notre cher Bob se tourne alors vers LIP avec un cahier des charges précis. Et LIP se tourne alors vers eux en hochant la tête négativement, voyant peu d’intérêt et d’avenir dans la pièce. Un peu comme Ronald Wayne, co-fondateur d’Apple ayant revendu ses parts pour 800$ quelques jours après la création par peur du lendemain. Bad idea.

Blancpain ne ferme pas ses portes, et l’engouement du président de l’époque pour la plongée accélère même le processus. Lunette tournante unidirectionnelle, brevet ‘Double-O-Ring’ pour la couronne, une grande dose de radium et un calibre automatique. Les dés sont jetés. Et la première montre de plongée voit le jour.

Évidemment, la Fifty Fathoms d’hier a changé avec l’air du temps. Mais l’esprit et l’âme ne sont jamais très loin.

Blancpain Fifty Fathoms aujourd’hui : une pièce moderne.

Moderne certes. Mais qui n’a pas perdu le charme d’antan.

Blancpain Fifty Fathoms 2018 - Focus

Physiquement, la montre s’est en quelque sorte déplacée d’un aspect baroudeur à un aspect davantage précieux. Mais d’aspect seulement, car la Fifty Fathoms contemporaine est loin de ne pas être robuste. Penchons-nous sur ses caractéristiques.

Blancpain Fifty Fathoms : Fifty, tu chériras la mer

Tout d’abord, chers amis, la Fifty Fathoms est une plongeuse. Et si au départ elle frôlait les 90 mètres, elle peut aujourd’hui résister à une pression de 30 bars (ce qui équivaut à 300 mètres en état statique, pour le reste je vous laisse consulter notre guide du nageur). La lunette reste unidirectionnelle à rotation antihoraire et la couronne est vissée. Le cahier des charges est heureux, la montre peut aller au bain.

Un boitier aux superbes finitions

La boîte en titane est particulièrement bien réalisée. L’œil avisé remarque en un éclair des finitions soignées et l’aspect brossé façon hélice nautique. La version contemporaine possède des épaulements protège couronne.

Dans les années 50, la Fifty était reconnaissable rapidement au poignet d’un nageur, dans la mesure où ses 41mm n’étaient pas dans la moyenne de l’époque. La Fifty contemporaine a poussé le diamètre jusqu’à 45mm. Le travail de la boite ainsi que ses rondeurs ne choquent pas sur le poignet. Et puis ça reste une plongeuse, ne l’oublions pas. Lisibilité et porté au-dessus de la combinaison.

Le cadran néoclassique de cette Fifty

“Néoclassique”, non je ne parle pas de musique classique d’entre deux guerres, chers amis. Mais si une chose a peu évolué depuis la conception du cahier des charges de la Fifty Fathoms, il s’agit bien du cadran. Notre cher Robert Maloubier était clair sur plusieurs points concernant la lisibilité de celui-ci.

Blancpain Fifty Fathoms 2018 - Lifestyle

En premier lieu, un cadran foncé, originellement noir. Pour pouvoir contraster de manière tranchée et rapide avec les Index en présence de lumière. Blancpain a développé deux cadrans foncés sur ses Fifty. Un noir et un bleu. C’est le bleu que nous avons entre les mains, en finition soleillée.

En deuxième lieu, des marqueurs clairs et lisibles. Les 3, 6, 9 et 12 chiffrés et luminescents d’une part, ainsi que des index luminescents à chaque heure.  Les aiguilles ne manquent pas à la règle. Ceci incluant une petite seconde fléchée et luminescente, ce que l’on a toujours eu sur les Fifty Fathoms.

Blancpain Fifty Fathoms 2018

En troisième et dernier lieu, la lunette. Elle devait reprendre les marquages du cadran, avec un repère particulier pour mesurer son temps de plongée (compris entre 0 et 60 minutes, et indiqué par les index 15, 30 et 45). Ici, la lunette n’en dit pas plus, et c’est tant mieux. Un peu de simplicité, mille milliards de mille sabords. Une lunette saphir qui reproduit l’esthétique si cher des lunettes en bakélite des premières Fifty Fathoms. Un aspect laqué et légèrement bombé que nous apprécions tout particulièrement.

Le mouvement automatique, une signature Fifty Fathoms

Je vous le disais quelques lignes au-dessus, la Fifty est innovante dès sa sortie par la présence d’un mouvement automatique en son sein. Pas question de changer les bonnes habitudes. Mais d’y intégrer les innovations horlogères de la Manufacture.

Blancpain Fifty Fathoms 2018 - Calibre 1315

C’est le Calibre 1315 qui souffle le vent dans les voilures de cette Fifty. Un triple barillet délivrant une réserve de marche de plus de 120 heures, une belle décoration et un balancier en glucydur à vis de réglage. Cela peut paraître un détail pour vous, mais ça n’en est pas un, croyez-moi. Le fait de ne pas régler le balancier par raquette évite que celui-ci ne bouge et ne vienne dérégler la montre lors d’un choc. Ce qui peut arriver pour une montre comme celle-ci en utilisation sportive.

Comment résumer ? L’héritage de la Fifty Fathoms, avec la dose de modernité qu’il faut, à la fois dans l’aspect esthétique et dans les techniques et matériaux innovants utilisés. Il faudra débourser 14.070€ pour aller chasser l’espadon avec. Je vous l’accorde un budget important, même pour une montre de plongée. Mais tout est là, dans des finitions et une qualité qui méritent notre attention.

 Blancpain Fifty Fathoms 2018 - Style


Pour les amis des grands fonds qui se sentent particulièrement bien dans le monde du silence et qui souhaite voir une Blancpain Fifty Fathoms à l’action dans le bleu, je vous conseille de ne pas rater le film “700 requins dans la nuit”. Une excellente manière de voir une Fifty évoluer dans son élément naturel.

Un film de Luc Marescot
sur l’expédition Gombessa menée par Laurent Ballesta
le 9 juin prochain
à 20h50 sur Arte

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer